La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lancelot du Lac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 39
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 3:58

Nom Lancelot, dit Lancelot du Lac

Age 38 ans

Histoire (Mélange très libre de légende et d’histoire, accrochez bien vos mirettes, y en a une sacrée tartine lol)

Au commencement était le malheur…

Lancelot est né en Bretagne Armoricaine, dernier refuge du druidisme celte qui ne fut qu’imparfaitement romanisée. En dépit de cette atmosphère profondément païenne, les parents de Lancelot, le roi Ban de Benoïc et la reine Elaine étaient de bons nobles chrétiens,.
Sa jeune vie fut très tôt marquée par l’assassinat de son père, de par la félonie d’un seigneur voisin qui incendia le château familial, fait exclusivement de bois. La reine Elaine parvint à échapper aux flammes avec son enfant. Mais lorsqu’on lui amena le corps sans vie de son époux, elle s’effondra et demeura prostrée, percluse de chagrin devant le corps de cet homme qu’elle chérissait au-delà de son âme.
Le château du roi Ban était entouré de marais, et tandis que la malheureuse reine mêlait ses larmes aux eaux noires et putrides des marécages, une femme d’une grande beauté vêtue entièrement de blanc sortit de la brume. Certainement avait-elle été attirée par la lueur du brasier, mais elle ne s’attendait certes pas au spectacle de cette femme éplorée et d’un petit garçon de deux ans assis dans la boue qui regardait sa mère et les restes de son père sans rien comprendre.
La femme fut prise de pitié pour lui, et après avoir tenté à maintes reprises de raisonner la reine, elle comprit que cette dernière n’avait plus pour seul désir que de se laisser mourir sur la dépouille de son bien aimé. Elle décida donc de sauver l’enfant de l’abandon et de la mort cruelle qui l’attendait : elle le prit dans ses bras en lui murmurant de douces paroles d’apaisement et partit, laissant la Reine Elaine à son destin.
[HJ : et voilà comment on réarrange une légende en collant tout sur le dos de la mère indigne Cool ]

L’éducation d’un orphelin

La dame qui avait recueilli l’enfant était une noble veuve originaire du royaume de Bretagne. Elle s’appelait Viviane et les gens de ses états et même d’au delà lui prêtaient des pouvoirs de sorcière celte et la surnommaient « la fée ».
Elle emmena le jeune Lancelot dans sa demeure en Bretagne. Là-bas, elle lui prodigua une éducation de chevalier, lui donnant le goût des lettres, lui enseignant le courage, le sens de l’honneur et le respect des faibles.
Bien que versée dans les sciences du druidisme, elle n’en respecta pas moins le christianisme dans lequel son jeune fils adoptif avait été élevé dans sa toute prime jeunesse. Lancelot devint ainsi une étrange synthèse des savoirs anciens et de la religion Catholique qui sur le continent luttait pour sa survie contre l’Arianisme des barbares venus de l’orient.
Elle lui apprit à se battre à l’épée et à la lance. Elle lui enseigna aussi à monter à cheval. Bien que femme, elle connaissait ces arts car sa famille descendait des nobles cavaliers Scythes que les Romains menèrent aux marches de Bretagne pour défendre l’Empire contre les invasions des Pictes.
A l’âge de 16 ans, Lancelot était déjà un homme et un chevalier complet, à ceci près qu’il n’était pas adoubé.

Le temps de la jeunesse

Très tôt Lancelot éprouva le désir de prouver sa valeur au combat. Se cherchant une cause juste à défendre il décida, avec la bénédiction de Viviane, de chevaucher à travers toute la Bretagne en quête d’un noble seigneur auquel se lier par serment, à condition que le seigneur en question en soit digne...
Ainsi, il se mit au service de bien des princes, se mêlant parfois à la soldatesque sans révéler son identité, simplement pour observer comment le seigneur se comportait avant, pendant et après la bataille.
Mais malgré son opiniâtreté et une bien longue traque, il ne rencontra aucun prince qui correspondît à son idéal de noblesse.
Après avoir éprouvé tous les seigneurs du royaume, alors qu’il avançait pensif sur le chemin qui le ramenait chez sa mère, il conclut de son périple que le seul homme auquel il méritait vraiment de prêter serment d’allégeance était… lui-même…
C’est ainsi que se manifesta vraiment pour la première fois un des traits les plus marqués de son caractère : la vanité.
Quand il rentra, il conta ses aventures à sa mère et lui raconta sa décision de devenir chevalier de sa propre cause et de se jurer fidélité à lui même.
Surprise et quelque peu inquiète, elle lui conseilla de surseoir à son serment et d’aller d’abord voir le Roi Uther qui avait la réputation d’être un très haut et respectable seigneur.
Il se rendit compte qu’il avait en effet oublié d’aller rencontrer celui qui était le premier parmi les nobles : le Roi en personne. Il partit donc à nouveau sur les chemins, à la rencontre du roi Uther afin de lui donner sa chance. [HJ : il se la pète déjà bien le Lancelot, il donne sa chance au Roi, pas l’inverse Cool ]
Mais, une fois encore, il fut déçu. Le puissant roi Uther ne lui plaisait pas, il le jugea trop avide, trop libidineux et trop peu soucieux des humbles pour mériter le sang du preux Lancelot.
Un jour que le roi lui proposa de participer à un petit tournois à l’épée pour montrer ce qu’il savait faire, il lui répondit avec hauteur :

Lancelot : « Il ne se trouve aucun adversaire ici présent digne de recevoir les coups de mon épée. »

Cette réponse provoqua l’hilarité de l’assemblée, on dit que c’était là habile manière de masquer sa couardise. Tout le monde riait, à l’exception d’un enfant de 8 ans en habit de prince qui observait le jeune fat avec des yeux émerveillés. [Hj : Vous l’avez reconnu... Wink ]
Le meilleur chevalier du roi, un des ses plus proches parents, proposa de donner une bonne leçon à ce pâle freluquet qui insultait la cour. Le roi hésita, pris de pitié pour Lancelot.
Mais Lancelot le décida en le provocant à nouveau. Il s’adressa au chevalier qui voulait le rosser :

Lancelot : « Ceux qui se pensent dignes de l’honneur de mon épée ne connaissent jamais la fin du jour. »

C’en était trop, le Roi donna son accord pour la « leçon » et le chevalier affronta Lancelot sur l’heure à lame non rabattue. Il périt au troisième assaut…
Voyant son parent s’effondrer raide mort sous les coups de Lancelot, le Roi Uther, ivre de colère ordonna à ses archers d’abattre immédiatement le jeune homme. Mais trop agile, il parvint à s’enfuir du campement royal avec tout de même une flèche fichée dans le bras gauche.

La Prime Amour
(ben obligé faut expliquer l’existence de fiston lol )

Lancelot galopa trois jours sans s’arrêter, craignant d’être poursuivi par les séides du Roi Uther. Son cheval finit par mourir d’épuisement sous lui, alors qu’il se trouvait au milieu d’un champ dans un lieu inconnu. Ayant perdu trop de sang pendant sa fuite éperdue, il tomba inconscient.
Il se réveilla dans la chambre d’un château, il était faible mais sa blessure avait été pansée et il était bel et bien vivant.
Des paysans l’avait trouvé et ramené au château de leur maître qui n’était autre que le Roi Pelles. Le Roi l’avait fait soigner par sa fille, la douce Elaine qui avait quelque savoir en matière de médecine et de breuvage .
[Hj : le fantasme de base du mâle européen, se faire soigner par une jolie dame Razz]
Lancelot convalescent ne savait que faire pour remercier son hôte, et le Roi, en homme bon, ne le trahit pas, niant le connaître lorsque des envoyés de son voisin Uther à la recherche du fuyard se présentèrent à sa porte.
Lancelot s’entendait bien avec la fille du Roi, ils s’amusaient au doux jeu de la courtoisie, s’exerçant avec elle à l’art de la poésie amoureuse qu’il avait appris avec sa mère adoptive. Mais le jeune Lancelot ne maîtrisait pas les effets du pouvoir de sa séduction et là où il n’y avait pour lui que jeu enfantin, la jeune fille voulut voir l’amour et s’éprit éperdument de lui.
Comme Lancelot ne progressait guère dans ses entreprises amoureuses et en demeurait au stade de la poésie et des roucoulades, Elaine, voyant que sa blessure se rétablissait, finit par craindre qu’il ne partît sans demander sa main et décida de faire avancer sa cause en ayant recours à un artifice.
Un soir elle mit dans la coupe de Lancelot une pincée de poudre aux propriétés narco euphorisantes. [Hj : substances ayant des propriétés qui endorment seulement certaines parties du corps Razz ] Ainsi lorsqu’il la raccompagna à sa chambre, il sentit soudain le besoin de s’allonger. Elle lui proposa sa couche et tandis que ce grand niais s’allongeait dans le lit d’Elaine, sans qu’il s’en rendît compte elle le déshabilla et le connut de corps durant la nuit.
Il se réveilla seul dans le lit de la princesse. Il ne se souvenait que de s’y être endormi mais aucunement de ce qu’il y avait fait. [Hj : pas de pot...]
Elaine prétendit qu’elle l’avait laissé dormir dans son lit parce qu’il ne s’était pas senti bien au moment d’aller dans le sien. Elle-même était donc allé dormir avec sa servante, laissant le chevalier dormir seul dans sa chambre.
Mais le Roi ne fut pas dupe et conçut des soupçons. Lorsqu’il vit le ventre de sa fille s’arrondir de semaine en semaine, un jour, lorsque les physiciens furent formels, il convoqua Lancelot en présence d’Elaine et l’accusa d’avoir porté la honte sur sa fille.
Lancelot protesta sur son honneur de n’avoir manqué pas ainsi aux règles de l’hospitalité en souillant la couche de la fille de son hôte.
Le Roi menaça Lancelot de le dénoncer à Uther s’il ne réparait son infamie en épousant Elaine avant la naissance de l’enfant.
Elaine ne dit rien, son silence était celui de la victime, comme une approbation sourde des dires de son père. Lancelot, ignorant qu’il était effectivement le père de l’enfant à naître, se crut victime d’une machination diabolique [HJ : ce qui était un peu le cas quand même Twisted Evil ] et refusa tout de go de reconnaître un enfant qui n’était pas le sien et la reconnaissance d’une faute qui n’était pas la sienne. Fou de colère après le genre humain tout entier, il quitta en trombe le château du Roi qui était peu gardé.
Il partit vivre dans la forêt pour cuver son désespoir d’avoir été ainsi trahi par des gens qu’il pensait être ses amis.
Quelque semaines plus tard, tandis qu’il s’apprêtait à quitter le royaume de Pelles, un chevaucheur le dépassa et l’arrêta. Il lui tendit une missive du Roi qui le mandait prestement en sa demeure. Lancelot redouta un piège, mais sa colère était apaisée. Il accepta donc de revenir, peut être le roi avait-il apprit la vérité et qu’il lui rendrait justice.
Lorsqu’il arriva, il trouva un homme abattu par le chagrin : l’enfant était né, un garçon en pleine santé, mais Elaine était morte juste après ses couches. Peu avant de mourir, elle avait dit la vérité à son père sur le filtre et le « viol ». Lui-même le conta à Lancelot et demanda au chevalier d’accomplir la dernière volonté d’Elaine : que son fils soit élevé par son père et reçoive l’éducation d’un chevalier. Le Roi Pelles le demanda à Lancelot en mémoire de sa fille qui lui avait sauvé la vie.
Lancelot accepta, il lui parut normal puisque cet enfant était le sien, de l’élever et de faire de lui un véritable chevalier. Selon sa logique simple d’homme pieux , cela rachèterait son pêché et celui d’Elaine.
Le Roi lui apprit qu’Elaine avait baptisé son fils « Galaad », le nom que Lancelot portait quand il était enfant. Lancelot pleura lorsqu’il l’apprit : il lui apparut soudain comme une terrible fatalité que les Elaine qui engendrent des Galaad fussent condamnées à ne point voir leur fils devenir homme.
Il emmena l’enfant chez Viviane, au bord du Lac, et continua sa vie de chevalier sans adoubement tout en s’occupant de l’éducation virile de son jeune fils, lorsque l’accomplissement de ses exploits lui en laissaient le temps.


Dernière édition par le Lun 5 Juin à 3:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 39
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 3:58

Rencontre avec un jeune Roi

Les années passèrent et Lancelot, bien qu’effectuant de temps à autre quelques voyages d’agrément chez les barbares pour dérouiller un peu son épée, fixa plus ou moins sa résidence sur les Terres de Viviane. D’abord pour s’occuper de l’éducation de son fils mais aussi parce qu’il avait tout à fait renoncer à trouver un homme digne de devenir son suzerain. Il n’avait pas non plus fait son serment d’allégeance à lui-même comme il le voulait, Viviane étant parvenue à grand peine, à l’en dissuader.
La plupart du temps, il patrouillait à cheval sur le domaine maternel, parfois en compagnie de son fils mais le plus souvent seul.
Par un beau matin d’automne, alors qu’il cheminait sur une route de terre humide, il aperçut un cavalier en armure qui approchait dans la direction opposée. Lorsqu’ils furent arrivés à quelques mètres l’un de l’autre, ils se toisèrent longuement sans se parler. Le cavalier était un jeune homme de 18 ans au visage noble, dont beau regard loyal et déterminé surprit Lancelot.
Toutefois, ayant appris à ne pas évaluer les hommes à leurs apparences, mais à leur bravoure, Lancelot tint au jeune chevalier un langage menaçant :

Lancelot : « Messire, vous entrez sur une terre qui n’est point la vôtre. Veuillez rebrousser et quitter ce lieu à moins que vous ne désiriez plus largement quitter ce monde avant l’heure que Dieu a prévu pour vous. »

A quoi le jeune Roi, car c’était le jeune Roi Arthur, répondit sans faiblesse :

Arthur : « Si Dieu a décidé que je ne dois périr ce jour, alors c’est que mon heure était venue. Si c’est vous qui devez périr, alors c’est que c’était la vôtre. Dans les deux cas messire, vous n’êtes, tout comme moi, que l’instrument de sa volonté. »

Lancelot sourit, ce langage lui plaisait. Il descendit de sa monture en tirant son épée et dit d’un air de défi :

Lancelot : « Vous avez raison messire. Eprouvons nous donc sous sa volonté. »

Arthur descendit à son tour de cheval en dégainant son épée, les deux adversaires se mirent en garde et commencèrent à se battre.
Le combat dura trois jours, pendant lesquels aucun des deux ne parvenaient à prendre le dessus sur l’autre.
A l’aube du quatrième jour, Arthur et Lancelot, complètement épuisés, leurs armures cabossées, se donnèrent un nième et violent coup d’épée. Celle de Lancelot se brisa sur celle d’Arthur : il était fait mais le roi se trouvait si fatigué qu’il ne parvenait plus à brandir la sienne.
Lancelot désarmé, Arthur les bras paralysés, les deux combattants restèrent interdits quelques secondes à se regarder puis s’écroulèrent dans les bras l’un de l’autre en s’appelant « mon frère ». Jamais Lancelot n’avait rencontré combattant aussi fort que lui, et lorsqu’il demanda son nom au jeune homme et que celui-ci répondit :

Arthur : « Je suis Arthur, fils d’Uther Pendragon.»

Lancelot tomba à genou et tendant sa nuque au Roi lui dit :

Lancelot : « Sire, je suis Lancelot du Lac. L’écuyer qui naguère défia votre père et tua votre oncle. Vous m’avez vaincu, je suis à votre merci. Disposez de moi comme bon semblera à votre majesté. »

Arthur, le souffle encore court, observa ce chevalier dont le souvenir d’il y a dix ans lui revint, il dit d’une voix forte et royale :

Arthur : « Lancelot l’écuyer, Dieu n’a pas guidé mes pas jusqu’ici pour autre chose que cet acte de justice que je m’apprête à accomplir. »

Le Roi leva son épée avec toute la force qu’il pût rassembler et d’un geste fatigué qui n’en demeura pas moins royal, adouba le chevalier Lancelot :

Arthur : « Je te fais chevalier de la Table Ronde. Lève-toi chevalier !»

Lancelot se leva, sidéré. Arthur le serra avec chaleur dans ses bras, l’appelant encore « mon frère ». Il lui donna ensuite cette épée avec laquelle il venait de l’adouber et lui dit :

Arthur : « Garde la toujours, comme symbole de notre amitié et de notre lien forgé sous les auspices de Dieu. »

Lancelot prit l’épée et suivit Arthur. Il prêta le serment complet du chevalier dans sa propre demeure et entra ainsi à la table ronde que le Roi était en train de former.
Lancelot avait enfin trouvé un suzerain digne de lui.

Le temps de la vaillance

Au service de la Table Ronde et du Roi Arthur, Lancelot prit toute la mesure de ce qu’il était.
Les années glorieuses de Camelot étaient venues, Lancelot au côté de son roi combattait ses ennemis, accomplissant cent exploits, aidant à forger la réputation et la puissance de ce grand et beau royaume.
Arthur et ses chevaliers affrontèrent les périls de la royauté naissante, matèrent les révoltes des ambitieux et étendirent l’influence du Roi à travers l’Ile de Bretagne. Lancelot se fit particulièrement remarquer par sa vaillance et son abnégation au service de son Roi : Arthur et lui se sauvèrent dix fois mutuellement la vie en bataille. A eux deux, le Roi et son serviteur portaient au plus haut la gloire de Dieu et de Camelot.
Quand Arthur commença à vraiment assurer ses frontières et la paix intérieure de son royaume, il récompensa ses chevaliers, distribuant fief et honneur, Lancelot ne fut bien entendu pas en reste. Arthur lui donna en seigneurie une vaste terre à l’ouest de Camelot, pour protéger les marches du pays de Galle.
Lancelot, homme décidément lacustre, installa son château au bord d’une vaste étendue d’eau dans le territoire que son Roi lui avait donné, où il vécu quelque temps avec son fils.
Un royaume pacifié, la confiance de son Roi, des Gallois à surveiller, une vaste terre en sa possession, un fils qui montrait toutes les capacités d’une futur grand chevalier, Lancelot était au faîte de ce qu’un chevalier pouvait espérer.
Et pourtant…

Une rupture nécessaire

(La crise de la trentaine lol)

A Trente deux ans, il ressentit soudain le besoin de repartir à l’aventure. Lancelot n’était pas le genre d’homme à pouvoir rester en place très longtemps et les Gallois n’étaient assez remuant à son goût.
La dépression de l’inaction le gagnait, Lancelot n’avait plus le cœur à rien et sentait que son épée rouillait dans le fourreau de l’ennui.
En revenant d’une expédition en Pays de Galle où les celtes avaient passé une semaine à jouer à cache-cache avec lui, il prit une grave décision…
Sans rien dire à son Roi, il confia son fils à Merlin et quitta l’Ile de Bretagne presque clandestinement, direction : le Royaume Franc.
Arthur fut abasourdi lorsqu’il apprit le départ de son meilleur chevalier, meilleur soutien à son trône et meilleur ami. Il reprocha au mage de ne point l’avoir prévenu des intentions de Lancelot.
Merlin expliqua à son Roi qu’il avait lu dans les étoiles que le destin de Lancelot était pour l’heure loin de Camelot, que le « premier parmi les braves » devait s’éloigner pour un temps pour faire connaître et porter haut les valeurs et la renommée des héros de la Table Ronde dans le monde.
[Hj : opération marketing lol]

Un héros de la Table Ronde chez les Francs

Lancelot débarqua sur le continent et après quelques aventures mineures, mit son épée au service du roi des Francs qui venait de se convertir à la religion de Clotilde sa femme.
Là-bas, comme l’avait annoncé Merlin, Lancelot répandit par ses actes de bravoure la renommée des chevaliers d’Arthur, éclipsant par la valeur de son épée les plus puissant des guerriers Francs.
L’ancien roi païen et nouveau champion de l’église catholique admira tant Lancelot qu’il dit un jour :

Clovis : « Avec cinquante Lancelot, Arthur deviendrait roi de toute la terre… »

Mais il n’y avait qu’un seul Lancelot et s’il prêtait son épée aux causes qui lui semblaient justes, son cœur et sa fidélité demeurait à son Roi.
Après des années de guerre au côté du roi des Francs, un jour il rencontra Rémi, l’évêque de Reims pourfendeur de l'Arianisme qui avait baptisé Clovis, qui le reçut en confession.
Qu’avait donc bien pu dire Rémi à Lancelot ? Personne ne le sait, cela restera scellé pour jamais dans le secret de la confession. Ce qui est certain, c’est qu’au terme de l’entretien, Lancelot ayant épanché son âme dans le cœur du vénérable saint, décida que son exil avait duré assez longtemps et qu’il était temps pour lui de revoir Camelot et son Roi.
Il y avait six années qu’il était parti…

Retour à Camelot

En passant la mer, Lancelot aperçut la terre de Bretagne avec un pincement au cœur et surtout des sentiments confus qui se mêlaient à ses questionnements.
Le Roi lui en voulait-il de l’avoir abandonné ? Son fils était-il devenu le preux et vaillant chevalier qu’il promettait de devenir ?
Autant de questions et de doutes qui, alors qu’il cheminait vers le château de Camelot après avoir passé l’eau, tourmentait toujours son noble cœur.


Caractère :

Lancelot est revêtu d’une fortune et d’un courage sans borne, nul ne l’égale en bravoure. Le problème, c’est qu’il connaît sa valeur et que cela le rend très arrogant et ce n’est pas son séjour parmi les Français qui a arrangé cet aspect de sa personnalité…
Sa vanité va jusqu’à le pousser à écrire des poèmes épiques sur ses propres exploits, voici quelques vers de son cru :

Qu’honneur et gloire soye pour jamais
A Lancelot seigneur fils des marais
Dont le cœur et l’épée flamboyaient
Et la malemort à ses ennemis portait

Il semble aussi qu’aucune épreuve ne puisse avoir raison de son âme fougueuse. En fait, Lancelot se considère comme tellement parfait qu’il estime que même la vie n’a rien à lui apprendre. Peut-être que cela explique cette sorte d’éternelle jeunesse, qui est presque de l’ingénuité, de son esprit et de son corps.

Description physique :

Brun, grand, fort aux muscles forgés par l’exercice de la guerre, Lancelot fut doté par Dieu d’une grande beauté naturelle et d’une prestance toute chevaleresque.
Le temps ne semble avoir pas prise sur lui, à 38 ans il a gardé ses traits de jeune homme. [HJ : la grosse ficelle pour avoir un avatar de gamin Razz ]

[Post propos : Étant donné que mon cher fiston a déjà vu le jour, j'ai fait un Lancelot plus vieux que son king adoré d’une dizaine d’année lol. Vous constatez que j’ai jonglé avec les dates et les lieux pour que ça colle pour tous les personnages déjà présent Smile ]

Question d'avatar : lequel préférez vous ? (je les redimensionnerai bien sûr Wink )


Bellâtre brun dessiné


La version boîte de conserve qui a l'avantage de laisser travailler l'imagination Razz


Celui du film King Arthur, pas mal, genre viril et typé, même si les frisettes font bizarre lol


Orlando dans son meilleur film, et oui le plus beau normal c'est mon sosi Cool

Je vous fais grâce de Richard Gere dans ce magnifique Nanard que fut "Lancelot" il y a quelques années avec Sean Conery dans le rôle d'Arthur, parce là vraiment la dignité du personnage en prendrai un trop gros coup... Razz

Juste un lien pour rigoler : http://www.thediviningnation.com/rgere/GereFK.gif


Dernière édition par le Lun 5 Juin à 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Ithila
Invité



MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 9:36

Une fiche de présentation qui suit bien les évolutions ^^
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 11:07

LOOOOL!!! Bravo Richard Gere!

Et bravo chtit!! cheers cheers cheers
J'en suis encore toute abasourdie, et je ne regrette pas l'autorisation Wink

Hey hey en plus les commentaires HRP sont excellents! Déclicieux même! J'en veux encore! (comme dirait l'âne dans Shrek)

Bref, c'est tout naturellement check! et recheck! et rerecheck!

Et comme avatar j'ai tendance a préférer King Arthur ou Boite de conserve...
Et sinon tu as pas pensé à Jean de Metz dans 'Jeanne D'Arc'?

http://img72.imageshack.us/img72/6885/999joachadwillett0242nw.jpg

Michael Vartan n'est pas mal non plus en Lancelot

http://img72.imageshack.us/img72/6608/lancelot3rh.jpg

_________________
A passé le flambeau


Dernière édition par le Lun 5 Juin à 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 11:29

lol ya qu'un fou pareil pour faire une bio comme ça à cette heure ci lol et si mon ptit(enfin vieux Razz ) Alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 11:39

Waw belle fiche!
(j'ai tout lu, si si!! What a Face )

Bienvenue ici et amuse-toi bien!

(je vais pour l'avatar King Arthur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Admin
avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : Paillasson poussiéreux dans la Chapelle
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 13:02

Wahooooo ! *Range le crucifix très lourd qu'il s'apprêtait à brandir* MDRRRRRR ! Bienvenue sur Camelot !

Moi aussi j'en suis encore toute retournée ! Ca c'est une présentation ! Donc, tambours battants : Check !!!
Décidément, TDM nous apporte de très bons joueurs ! Wink

Pour l'avatar, sans hésiter, je dirais Lancelot de King Arthur ou Michael Vartan...
Par contre Eli, comment peux tu nous proposer un Lancelot comme Jean de Metz ? Il est laid ! Guieurk ! Expldrrrrrrr !
Et le Roi Soleil c'était bien ? Manu est-il toujours aussi beau ? Et Merwan ? Et ? et ? et ?.......... Tu pourras répondre à tout ça dans le Flood ! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 13:14

Je tiens à preciser que à la base mon ptit poulain il a une formation starwarsienne Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 14:13

*se ramasse le bloc de marbre de Lancelot dans la tronche* Woooh! Vous pouvez pas faire un peu gaffe au dessus?!? mdrrrr!

Quand tu m'avais dit que ça serait long, tu m'avais pas menti mon salaud! mdrrr! Et heureusement que c'était découpé en chapitre pr éviter les points noirs devant les yeux et la cure d'aspirine! Razz
Boarf! Je sens que super-checkeuse va frôler la déprime, la retraite est proche, les joueurs c'est plus ce que c'était... *cogne dans un caillou* Mais heureusement qu'il y a encore des fiches qui valent le coup de croc, histoire de se ressaisir! What a Face mdrrr!

Lol! petits notes persos: Twisted Evil

-Ouais ouais, encore un vieux fantasme de mâle ça: la nana qui abuse de leur corps pdt leur sommeil... A d'autres!!! mdrrr!

Citation :
la dernière volonté d’Elaine : que son fils soit élevé par son père et reçoive l’éducation d’un chevalier.

Lancelot ou le concept du père célibataire! mdrr!

[/quote]Le combat dura trois jours, pendant lesquels aucun des deux ne parvenaient à prendre le dessus sur l’autre.[/quote]

-Trois jours! T'y vas fort! Déjà que j'arrive mm pas à rattrapper mon bus! On a qd mm pris le tps de faire des pauses-pipi?! Razz expldrrrr!


Lol! Mes collègues ont donné leur aval avant moi _c'était pas trop difficile! lol! Wink et tu avais déjà le mien d'acquis_ donc mon CHECK n'est qu'une pure formalité mais je préfère tout de même l'appeller le "check d'honneur"! Cool mdrrrr!

Bref bienvenue à Camelot, bon jeu, bon post et grand plaisir! cheers


PS: Ah je suis Lau: Vartan et celui de King Arthur! Encore que je trouve Richard Gere très bien en Lancelot! C'était peut-etre un navet ce film, mais alors... quel brushing! Razz mdrrrr!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Galahad_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 14:27

Averti par ma soeur (Lau), j'ai appris que mon paternel était enfin arrivé à Camelot.

Je voulais juste lui souhaiter la bienvenue et le féliciter pour sa superbe prestation de longue fiche! (et dire que j'ai ça dans les veines^^)

Nananère, c'est mon père le meilleur!! tongue lol

Son fiston, Moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 17:14

Personne peut faire un résumé ? Cool
Allons bon, un chevalier roi des tartines...mais il va nous remplacer le cuisinier lui Laughing
Bienvenue a toi, et pour l'avatar, j'aimepas donner mon avis, il est toujours différent des autres
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 39
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   Lun 5 Juin à 21:05

Et beh quel accueil ! lol Je me sens tout frémissant gloussant d'aise Razz .

ça valait le coup d'en baver pendant trois jours avec un rhume de chien, un doigt coupé en me rasant [et oui je suis le seul homme qui arrive à se couper les doigts en se rasant Cool ] et une affreuse douleur dans le bras droit qui me persécute depuis ce matin que j'ai même pas pu profiter de la pentecote pour faire la grass mat [Bedivere a raison, je me fais vieux Crying or Very sad ].

Donc merci de vos appréciations, Morgane veut un résumé ? Court de préférence ? Très bien :

Lancelot est le plus beau, le plus fort, le plus prétencieux et le meilleur cuistot Cool

Voilà Razz, ça résume bien l'esprit.

Sinon quelques petits trucs qd même parce que lol :

Je savais que cette histoire de "viol" ferait vibrer les fibres féministes de notre bon roi Arthur Razz , j'ai presqu'envie de dire que je l'ai fait rien que pour ça... (mais c pas tout à fait vrai Wink )

Trois jours c'est vrai que c'est beaucoup mais en même temps c des sacrés loulou Razz, par contre je dois te dire que pour les pause pipi... Yen avait pas... No
Disons, pour ceux qui aiment les détails, qu'à la fin du combat ils sont aller piquer une tête dans le lac pour se... nettoyer What a Face

Et oui, je suis le poulain de Bedivere, élevé au grain et au jedi, je ne me renierai pas sur ce point Cool

Dame Guenièvre, vous en voulez encore ? Et bien vous en aurez Very Happy

L'avatar, je crois voir que Lancelot version King Arthur se détache dans vos choix. Vox populi e vox dei, je le prends donc officiellement. Wink

Voilà, donc merci et j'arrive bientôt Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lancelot du Lac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lancelot du Lac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Personnages-
Sauter vers: