La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dîner de Cour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Jeu 1 Juin à 22:18

Bedivére finit de boire son vin et se passa une main dans les cheveux en souflant pour faire partir sa nervosité.
Il avait décidé de se lancer,il se mit à la fixer de son regard déterminé.

Il se posa une main sur le ventre et apres encore un soupir il prit la parole.

"Dame Morganne ,je trouve cela tres etrange que personne ne porte encore vos couleurs peut etre que comme moi ,ils sont sans voix devant votre prestance et votre beauté mais à cet instant je suis pris d'une audace indescriptible et je suis pret à porter vos couleurs si vous m'en trouvez digne.

Je ne suis peut etre pas le plus connu des chevalier mais je serais pret à tout pour vous montrer que mon courage et ma parole sont sans faille."


Un silence s'installa Bedivere etait lui meme encore sous le choc de ce qu'il venait de dire mais toujours à fixer les beaux de la dame on pouvait voir les flammes dans ses yeux dont son sang été embrasé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Jeu 1 Juin à 22:26

Morgane resta surprise de cette proposition soudaine...elle réprima le rouge qui montait a ses joues par un sourire assuré.

Messire, merci infiniment du compliment que vous me faites, je vous sais digne de porter mes couleurs, demain a l'aube jornerais vos armoiries de mes couleurs. J'espère que vous saurez les honorer et mériterez mes tremblements pour vous...
Revenir en haut Aller en bas
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Jeu 1 Juin à 22:38

Bedievre desserra la machoire..il l'avait fait.. Il souffla un grand coup de soulagement et un peu géné ,il s'inclina en signe de respect.

"Je fairais tout pour ma dame....mais sans paraitre arrogant je suis persuadé que vos couleures seront pour moi encore plus proctectrice qu'une armure et que ma force et mon courage n'en seront plus efficaces."

"Je fairais mon possible pour gagner ce tournoi pour vous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Jeu 1 Juin à 22:53

Mes prières iront a vous, prenez néanmoins garde a vous ! Je serais fort meurtrie que vous préferiez mon honneur a votre survie! Wink

Il me la demandé, il me la demandé ! Il va porter mes couleurs !!!!!! AAAAAAAAAAAAAH !!!! J'ai envie de hurler !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Gauvain
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Jeu 1 Juin à 23:08

Bedivere cachait bien son jeu. Alors qu'on le croyait le plus timide des chevaliers, il avait fait la plus courageuse déclaration, qui plus est, adressée à dame Morgane.
Gauvain le regarda, surpris, la bouche légérement entre-ouverte.
Sa surprise se transforma en gêne et embarras : il n'arrêtait pas de parler pour rien, alors que Bedivere, d'une simple mot, reussit à faire accepter avec joie à Morgane de lui laisser porter ses couleurs


*mais pourqui donc me prends-je? Avec quelle facilité parle-t-il...Je voudrai être à six mille pieds sous terre...*

Il cacha son émotion en détournant le regard. Puis, le reportant sur Cyrielle, il poursuivit, le regard timide pour la première fois de sa vie sans doute

-Eh bien voilà ! Assez de circonspection ! Sire Bedivere a dit ce que je demandais par des sous-entendus...Ainsi, avec grande courtoisie, chère dame Cyrielle, j'aimerai fortement défandre vos couleurs, lors du tournoi... Acceptez-vous?

Il était rare que Gauvain parle franchement. Ce moment-là, en faisait partie
Revenir en haut Aller en bas
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Ven 2 Juin à 18:11

Bedivére etait dans un état semi euphorique ..se lancer contre une horde de barbares c'etait une chose mais demander a la soeur du roi de porter ses couleurs ça en etait une autre Razz .
Il lui souriait en silence attendant d'entendre la reponse de Cyrielle ,esperant que pour son ami la chose soit aussi rapide que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Ven 2 Juin à 19:24

Sonnez tambours, battez trompettes!

Le couple royal s'avançait suivis de près par Laureline qui ignorait le chemin. Guenièvre n'avait pas osé faire l'affront à Arthur de ne pas l'attendre ou de marcher aux cotés de sa suivante, et c'est au bras de son époux qu'elle fit son apparition, presque féerique, lorsque les battants des portes s'ouvrirent à la volée, poussée par des gardes.

La reine eut l'impression de jeter un froid dans une scene en cours : tous les regards se tournèrent de son côté et alors que des bribes de conversation leur parvenaient à travers le bois de l'huis, un pensant silence les accueillait. Cependant son sourire ne s'effaça pas, même lorsqu'elle remarqua que Morgane était présente.

-Bien le Bonsoir...

Dit-elle sans perdre aucunement de sa prestence de reine.

Lorsque Laureline fut entrée à son tour, Guenièvre fit un petit raclement de gorge, afin d'attirer l'attention qu'elle avait déjà. Elle présenta de la main sa comparse et dit simplement :

-Dame Laureline, ma nouvelle suivante.

Et les présentation étant faites, elle pu s'asseoir à sa place, en bout de table, à la droite de son mari, Laureline à sa droite à elle.
Elle remarqua alors un visage inconnu et l'aborda en ces mots:

-Et vous êtes?

_________________
A passé le flambeau


Dernière édition par le Sam 10 Juin à 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Ven 2 Juin à 19:58

Morgane répondit a la place de sa protégée

Dame Cyrielle, qui a toute ma confiance. Je ne l'ai pas présentée a voix haute comme vous l'avez fait, ma chère belle soeur, car tous ici la conaissent déjà excepté bien sur les retardataires au banquet...

Elle avait dit ceci dans un grand sourire, bien sur, elle ne voulait rater aucune occasion de faire rengorger a la reine sa superbe. Elle s'inclina néanmoins comme elle le devait sans rien perdre de son sourire, se planta devant Laureline quelle regarda de la tête aux pieds...un sourire narquois se figea sur ses lèvres. Non pas que cette jeune femme fut mal faite, au contraire, mais le fait quelle fut au service de la Reyne lui faisait voir en elle une aide a sa rivale...

Bienvenue a la cour Laureline...jolie robe, ravissante de simplicité...

Dun regard, elle regarda la robe quelle avait donné a Cyrielle et qui la rendait méprenable sur son origine. La jeune princesse se rendit ensuite auprès de son frère quelle salua profondément avec un sourir ravi.

Arthur, venez il faut absolument que je vous présente quelqu'un !! Very Happy

Elle prit la main de son frère de façon très famillière et l'emmena auprès du petit groupe
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Ven 2 Juin à 20:18

Cyrielle regarda, étonné de la demande de Sir Bedivere et attentive de la réaction de la princesse, les deux personnes. Elle ne fut nullement surprise de l'accord que donna Dame Morgane. Et interieurement, elle aurait aimé qu'on lui fasse la même demande.

Elle porta alors son regard sur Sir gauvain, esperant ainsi lui donner le courage ou la possibilité de s'exprimer. Et sa demande tacite fut entendue car le chevalier se lança à son tour.


"J'accepte bien volontier, messire Gauvain.".

Cyrielle lui avait répondu d'une voix douce et un sourire aux lèvres.
Sa phrase a peine prononcé, le couple royal entra. La jeune femme observa attentivement les deux personnes, elle avait tellement entendu parlé d'eux que se retrouver maintenant dans la même pièce que le Roi et la Reine la mirent toute chose.


* Quand je raconterai ça à ma mère. Elle sera si contente pour moi d'être avec des gens de si haut rangs...*

Puis la reine s'approcha d'elle et demanda qui elle était. Elle n'eut pas le temps d'ouvrir le bouche que Dame Morgane se chargeait de la réponse, elle salua donc la reine Guenièvre d'une magnifique reverence.
Puis, elle remercia une nouvelle fois intérieurement la princesse de lui avoir donné une si belle robe.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Ven 2 Juin à 20:42

Lorsqu'il avait remarqué la présence de sa soeur, Arthur avait légèrement froncer les sourcils. Il espèrait vraiment qu'il n'aurait pas à faire face à des échanges verbaux fielleux et incommodes pour personne... Il reconnaissait que la langue de Morgane pouvait être acerbe, mais en même temps, il ne craignait pas trop pour la répartie de son épouse qui n'en manquait certes pas. A présent qu'ils étaient là, ensemble, ce banquet qui pourrait enfin se tenir comme il se devait!

Arthur nota qu'au côté de Morgane se tenait une nouvelle jeune fille qu'il n'avait encore jamais vu à la Cour et il pouvait se vanter d'avoir une excellente mémoire visuelle. Après avoir installé sa dame à sa droite, il fit signe aux ménestrels de reprendre leur mélodie, interrompus par l'arrivée du couple royal. Les plats recommencèrent à circuler et chaqun reprit ses discussions là où ils l'avaient laissé.

D'une oreille distraite, il entendait l'échange entre Guenièvre et Morgane. Il devinait de la rouerie mais ne se sentait pas l'humeur d'y prêter trop attention: qu'elles se tirent dans les jambes si elles ne pouvaient pas s'en empêcher, mais qu'elles ne le fassent pas trop fort au moins pour éviter l'esclandre... Il chercha plutôt des yeux ses chevaliers. Quelques histoires de faits d'armes le distrairait sans doute bien plus. Mais miser sur sa tranquilité, c'était sans compter sur Morgane... Il sentit une main le prendre sans ménagement et le forcer à se lever de son siège.


Citation :
Arthur, venez il faut absolument que je vous présente quelqu'un !!

Non mais vraiment! Quelles manières! Etait-ce trop demander que d'agir avec la conscience de son rang?! Déjà, il sentait sur lui les regards de tous ses gens de Cour qui souriaient de voir leur Roi ainsi trainé par sa soeur. Sa soeur... Arthur devait bien l'admettre, il ne se sentait que peu de choses en commun avec la fille de Goroi... Et ce n'était pas le caractère!
Devant son manque de finesse en public, Arthur lui répondit volontairement avec un ton affable mais qui trahissait malgré tout sa gêne:


-Vraiment?

Une fois devant le petit groupe, il retira d'ailleurs poliment mais fermement son bras de celui de Morgane.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauvain
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Sam 3 Juin à 0:33

Gauvain pouvait respirer plus librement depuis que Cyrielle lui répondit affirmativement. Pensant qu'un compliment était nécessaire, il se prépara à dire quelque chose quand le couple royal fit son entrée.
Cela le fâcha un peu : il détestait être interrompu. Mais en même temps, il désirait revoir son oncle, même si pour lui, il était comme un grand frère.
Il tira sa révérence à leur passage, retenant un juron quand Arthur passa sans le saluer, lui.

Vexé, Gauvain avait décidé de ne pas aller présenter ses hommages au roi et reporta son attention sur le duo, c'est à dire Cyrielle et Bedivere vu que Morgane était partie vers le Roi.

Encore une fois, on l'interrompit : Morgane revint en compagnie d'Arthur.
Gauvain le salua encore une fois, comme les moeurs l'exigeaient, mais d'une manière visiblement plus sèche.
Remarquant que le centre d'intérêt était dame Cyrielle, il s'effaça derrière une porte...


Dernière édition par le Lun 5 Juin à 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Sam 3 Juin à 0:45

Ravie Morgane présenta Cyrielle a son frère.

Cette dame est ma nouvelle dame de compagnie et de confiance, je vous présente le Roi Arthur mon demi frère. Et Roy de toutes les Bretagnes.

Elle se touna vers son frère.

Je devrais vous avoir demandé si vous me donniez votre bénédiction pour demander a une personne supplémentaire de venir au chateau mais je me désesperais de toruver âme qui me comprenne. Je vous en prie, laissez moi la garder a mes côtés...sa présence m'appaise.

Elle attendit sa réponse..
Revenir en haut Aller en bas
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Sam 3 Juin à 13:42

Bedivere se retourna lorsque le couple rentra il montra le meme respect que les autres invités..ensuite tout le monde se dirigea vers la table pour commencer le festin.

Notre chevalier commençait à jeter des regards dans tous les sens se demandant ou il devait s'assoir.il n'en avait pas la moindre idée.

les gens commençait à s'assoir et lui été toujours debout Neutral
il sentait que si il se retrouvait le dernier debout il se retrouverait avec une place ridicule dans un coin

#vite une placeeee!!!!!# Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Sam 3 Juin à 19:03

Arthur se vit donc présenter la demoiselle que Morgane avait choisi pour sa compagnie. Décidément, les dames de Camelot s'étaient-elles données le mot?! Il salua avec courtoisie la nouvelle suivante de sa soeur.

Citation :
Je devrais vous avoir demandé si vous me donniez votre bénédiction pour demander a une personne supplémentaire de venir au chateau mais je me désesperais de toruver âme qui me comprenne. Je vous en prie, laissez moi la garder a mes côtés...sa présence m'appaise.

-Vous dressez là un portrait fort ingrat de ma personne, ma soeur! Où est-il dit que je chasse comme des manantes toutes les gentilles demoiselles que l'on me présente?

Le ton était mi figue, mi-raisin. A l'évidence, le Roi se moquait mais était piqué. La jeune fille semblait avoir un tempérament bien plus calme que celui de sa chère soeur. L'eau et le feu en somme... Il espèrait que l'influence se fasse dans le sens le plus apaisant. Il s'adressa à présent à Cyrielle:

-Je suis enchanté de vous savoir en ces lieux pour égayer les journées de Dame Morgane et je souhaite que les vôtres soient pareillement heureuses en sa compagnie. Mademoiselle...

Il attendit qu'on lui souffla le nom de la dame avant de reporter son regard sur une silhouette vaguement en retrait et qu'il n'avait encore pas vu de la soirée.

-Mon neveu! Vous avez répondu promptement à mon appel, je vous en remercie! Quelles nouvelles d'Orknay?!

En s'approchant de lui, il salua Gauvain par la franche accolade des chevaliers de la Table Ronde. A ceci prêt que celui-ci était, en plus d'être un frère d'arme, un frère de sang.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrielle
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Sam 3 Juin à 19:14

Cyrielle ne savait plus où se mettre, voilà que le Roy était là devant elle. Le voir de loin l'avait déjà tout retourné mais maintenant....
Elle ne montra rien du trouble qui l'agitait. Bien au contraire, elle fit bonne figure et fit une magnifique reverence.

Cyrielle attendit ensuite anxieuse l'avis du Roi Arthur, celui ci allait décider de son avenir et elle envoya une prière rapide pour qu'elle puisse garder son poste.

Et sa prière fut exaucée car le Roi accepta bien vite que la jeune femme soit la suivant de dame Morgane. Cyrielle en fut très heureuse et un sourire s'épanouit sur son visage. Elle se tourna vers la princesse et lui parla d'une voix basse afin qu'elle seule entende


"Je vous remercie de m'avoir présenté à nos suzerains. Je crains bien que sinon, mes manières n'eussent pas été à la hauteur de leur rang."

Cyrielle se plaça ensuite à la gauche de la Dame et attendit de savoir ce qu'elle devait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Sam 3 Juin à 19:35

Laureline était entrée à la suite du couple royal et avait de suite eut un aperçu de dans quoi elle s'était engagée. Elle continua à sourire malgré qu'elle se sentait regardée et observée de tous côtés. Lorsque la reine Guenièvre - à ses yeux de loin la plus belle des Dames présentes - l'avait gentiment présentée à tout le monde, elle s'était sentie rougir de la tête aux pieds... N'étant pas habituée à être ainsi le point que tous regardent, elle avait gardé le silence - car elle n'aurait pas su quoi dire, de toute façon - et avait continué à sourire, l'air impassible et confiante.

Mais les gens reprirent bien vite leurs conversations là où ils les avaient laissées et personne ne s'intéressa plus trop à elle. Elle en soupira de soulagement d'ailleurs. Pour la première fois, elle comprit ce que la reine vivait chaque jour... Elle n'en ressenti que plus d'admiration pour celle-ci.

Puis la Dame Morgane lui fit un compliment sur sa robe. Devant l'élégance, la finesse et la beauté de l'habit de la Dame, Laureline se demanda vaguement inquiète si ce n'était pas de l'ironie... Elle avait l'air d'une simple paysanne à côté de la soeur du roi, dans sa robe, belle, peut-être, mais tellement simple par rapport aux vêtements compliqués des femmes présentes. En fait non, Laureline n'avait pas seulement l'air d'être une paysanne, elle en était une! Et elle avait l'impression d'avoir été déportée dans un autre monde!

Pendant un moment - le temps qu'elle attende que les plats viennent à passer près d'elle - la jeune femme posa ses yeux un peu partout, observant les détails des costumes, les visages des gens, l'éclats des lustres et la complexité des plats préparés.

Puis la jeune femme vit un visage connu. Cela ne l'étonna pas, car Sir Bedivere avait bien dit qu'il était chevalier, mais elle ne s'attendait pas à le revoir de sitôt. Laureline tenta de lui faire signe de la main, espérant qu'il la remarque. Apparament, il n'avait pas encore trouvé de place, or à la gauche de Laureline, la chaise était vide. Elle lui offrait ainsi une magnifique place près du roi et de la reine en personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Dim 4 Juin à 13:52

Morgane adressa un grand sourire a Cyrielle. A présent tout était fait.

Ne vous en faites pas, vous étiez très bien, et mon frère ne se soucie que en apparence du protocole, la façon qu'il a de se comporter avec ses chevaliers aurait fait jaser depuis longtemps si la cour n'était pas composée de personnes aidant a la bonne humeur. Sauf la reyne bien sur... Rolling Eyes

Morgane alla s'installer a la table, suivit de la jeune femme qu'elle installa près d'elle, elle jeta un regard bienveillant a Sire Bedivere, n'ayant pas oublié la joie qu'il lui avait donné quelques minutes plus tôt...comme il est gentil...mais peut être ne fait il ça que pour se rapprocher du Roy....elle éloigna cette pensée noire. Elle vit alors le visage de Bedivere sourire mais pas a elle, elle tourna la tête et remarqua la jeune Laureline qui lui faisait des signes. Le siège a côté d'elle était vide. Morgane se sentit rougir d'indignation. Ainsi la servante de la reine veut lui ravir son chevalier. Comment ose t elle seulement poser les yeux sur lui ! Elle dit a Cyrielle


Regardez, elle invite Sir Bedivere a venir s'assoir a côté d'elle ! Pour qui se prend elle !

Bouillonante, la jeune princesse se leva et alla a la rencontre de Bedivere, elle lui prit le bras avec douceur et le regarda avec un grand sourire.

Messire, me ferez vous l'immense plaisir de siéger a mes côtés ? Very Happy

Elle esperait que Cyrielle ferait pareil demande a Sir Gauvain, les choses devaient être claires dès le début...
Revenir en haut Aller en bas
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Dim 4 Juin à 14:24

Bedivere avait aperçu Laureline il lui avait à son tour sourit et il avait commençé quelque pas lorsqu'il qu'on le retient par le bras,il se retourne et étonné et vire au rouge quand il voit que la personne est Morgane.

"Et bien..heu..si c'est votre désir je ne peux que m'y plier ma dame.."

Il se tourna un instant ver Laureline pour lui lancer un regard désolé ,il ne pouvait refuser l'invitation de Morgane quelques minutes plus tot, il lui avait fait le serment de porter ses couleurs.
Puis Bedivére reporta son attention sur Morgane et l'aida à s'installer avec toute la galanterie avec laquelle il etait capable et s'assit à son tour.

Il se pencha vers elle pour lui parler.

"Je dois avouer que je suis surpris de l'attention soudaine que vous me portez mais je n'en suis que touché."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Dim 4 Juin à 14:25

Laureline avait réussi à attirer l'attention du Sir Bedivere mais la Dame Morgane le retint. Lorsqu'elle vit les yeux de celle-ci la fusiller, elle eut un bref moment d'incompréhension. Qu'avait-elle fait de mal? Pourquoi avait-elle eu droit à un regard chargé ainsi de colère? Puis elle les vit s'éloigner ensemble et comprit. Evidemment, la jeune femme ignorait tout à propos des couleurs de la soeur du roi que porterai le chevalier Bedivere. Il fallait lui pardonner les règles qu'elle ne connaissait pas encore et qu'elle n'appliquait donc pas. Pour la jeune Alagaësia, cela semblait logique de faire signe au chevalier de la Dame Morgane, vu que c'était le seul visage qu'elle connaissait et qu'en plus de ça, elle ignorait tout du lien de couleurs qui les unissait...

La dame de compagnie haussa les épaules et reporta son attention sur l'étoile - à ses yeux - de la soirée; la reine Guenièvre! Sa rencontre silencieuse avec la soeur du roi avait jeté un froid en elle. Plus que jamais, elle se sentait déplacée, en plein milieu d'un monde d'inconnus chics qui n'était pas le sien. Mais quand elle se souvint la gentillesse de la reine et la majesté du roi, son coeur se réchauffa un peu.

Pour la reine et pour l'honneur avec lequel elle s'était engagée, elle affronterai tous les secrets et les non-dits de la cour, et ferai de son mieux pour s'intégrer, bien que le chemin lui semble long et dur. Après ce serment à elle-même qui la réconforta, la dame de compagnie s'intéressa à nouveau aux invités présents, aux plats et aux brouhahas des conversations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrielle
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Dim 4 Juin à 16:35

Cyrielle fut soulagée par la réponse que lui fit Dame Morgane. Avant, elle n'accordait pas beaucoup d'importance à ce que les gens pouvaient penser d'elle, ni à comment elle devait se comporter. Le regard des autres ne la genaient pas car elle ne s'en occuper pas.
Mais maintenant qu'elle était à la cour du Roy, il faudrait qu'elle se montre sous son meilleur jours, qu'elle traite avec la bienséance et avec les manigances des personnes nobles.

La jeune femme se demandait encore si elle avait bien fait d'accepter le fait d'être la dame de confiance de la princesse...Mais elle se devait d'apporter de l'aide à sa famille, aussi n'avait elle pas d'autre choix. Elle saurait se montrer à la hauteur et faire ce qu'il fallait pour y rester.

Elle accompagna donc sa Dame jusqu'à l'emplacement choisi par celle-ci et s'installa à la place qu'elle lui montrait. Elle eut à peine le temps de s'assoir que dame Morgane lui désignait Laureline.
Effectivement, cette dernière essayait de prendre le chevalier de la princesse près d'elle.


"Elle pense sûrement que, par ce qu'elle est la nouvelle suivante de la Reine, elle peut se permettre quelques frivolités."

Cyrielle la regarda partir vers le chevalier. Celui-ci regardait tendrement la jeune suivante.
*Y aurait-il déjà des amourettes entre ces deux personnes...Il faudra que je surveille tout cela. POur le bien de Dame Morgane.*
Cyrielle tourna son regard vers Sir Gauvain. Elle aurait aimé aller le chercher pour l'amener près d'elle, mais elle n'était pas encore assez sûre d'elle pour le faire. Enfin, pas devant le Roy et la Reine...De plus, avec le tour qu'elles avaient joué un peu plus tôt, elle n'était pas sûre d'être bien accueillie.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Invité



MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Lun 5 Juin à 2:24

Citation :
Je dois avouer que je suis surpris de l'attention soudaine que vous me portez mais je n'en suis que touché

Ne prenez pas mon défunt détachement pour de la méprise, laissez le sur le compte de la timide...j'ose espérer que dorénavant, nous serons moins distants...j'aimerais que vous sachiez l'amitié que je vous porte...


Morgane vit Gauvain qui ne savait trop ou se mettre, elle remarqua que Cyrielle n'allait pas vers lui, par timidité sans doute, aussi lança t elle au chevalier.

Eh bien messire, est ce dans vos habitudes de faire attendre les dames de la cour ? Very Happy

Elle partit d'un petit rire et Bedivere et elle se dirigèrent vers Cyrielle, laissant entre elle et la princesse une place bien en evidence...
Revenir en haut Aller en bas
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Lun 5 Juin à 12:02

Sac de nœud… nœud de vipères. Voilà la Cour du Roy Arthur, voilà où Laureline s’était engagé, ou plutôt… où Guenièvre l’avait entraînée.

A peine fut-elle installée que Morgane, la dame aux mots de fiel, vint l’aborder pour s’exercer à son jeu favori : la méchanceté gratuite. Guenièvre accueillit toutes ses piques avec le plus courtois des sourires, mais ne se sentit pas la force d’y répondre, tout allait trop vite, et elle ne s’était pas assez échauffée. De plus, elle craignait de se ridiculiser en public.

« Dame Cyrielle, qui a toute ma confiance. Je ne l'ai pas présentée a voix haute comme vous l'avez fait, ma chère belle sœur, car tous ici la connaissent déjà excepté bien sur les retardataires au banquet... »

Guenièvre fronça les sourcils, blessée bien plus du fait de la dame de compagnie que du reproche sur son retard. Comment Morgane osait-elle la copier ? Fallait-elle qu’elle cherche donc sa honte en plus de son mal-estre ?

Le Roy semblait fatigué d’une telle cérémonie et ne la regarda même plus. Et, bien que Guenièvre aurait tout donné pour ce résultat quelques secondes plus tôt, elle en fut piquée à cet instant. Elle n’avait rien à voir là dedans ! C’était Morgane ! Encore elle ! Toujours elle !

« Bienvenue a la cour Laureline...jolie robe, ravissante de simplicité... »

Elle n’en avait pas assez d’elle-même et devait à présent s’attaquer à sa nouvelle amie… La Reine sentit que Laureline était déstabilisée, et lui accorda un doux regard, rassurant et réconfortant à la fois, tandis que sa belle sœur s’éloignait son époux tenu par le bras. Quel manque de savoir-vivre ! Elle n’en avait cependant plus cure, et la sorcière pouvait bien faire des coups d’éclats comme elle l’entendait, ce n’est pas ainsi qu’elle s’attirerait les foudres de Guenièvre, si c’était ce qu’elle cherchait.

Tout se passa ensuite très vite, du point de vue de Guenièvre qui ruminait ses pensées, seule ou quasiment: Laureline fit un discret signe de la main, puis parut une nouvelle fois désarmée, sans que la reine sache pourquoi. Elle tourna son regard dans la direction de celui de sa suivante, et aperçut encore et toujours la même personne….

-Laissez, souffla-t-elle à son amie, Morgane a une fâcheuse tendance à semer la discorde autour d’elle. Je ne sais quel plaisir elle y peut trouver. Méfiez vous de sa personne, elle vous déteste sûrement déjà en vous sachant attachée à moi.

Et Guenièvre hocha la tête comme impuissante. Elle s’entreprit ensuite de faire un inventaire des personnes présentes :

-Sir Gauvain que voilà (elle le désigna d’un léger signe de la main) est le neveu de mon époux, et s’il n’a pas changé depuis la dernière fois que nous nous sommes vus, est étouffé d’un orgueil démesuré. Faites attention à lui, je l’ai toujours cru un peu fourbe, quoique de bon fond, mais vous saurez reconnaître ses états d’âme à la couleur de sa peau : il a du vitriol dans les veines.

Après ce colloque sur son neveu par alliance, Guenièvre passa à Bedivere, ignorant que la jeune demoiselle le connaissait déjà.

-Sir Bedivere est un homme des plus courtois, et à ce qu’on m’en dit, très preux. Son courage n’a d’égal que sa timidité, et l’on se sent parfois à ses côtés comme une mère qui voudrait aider son fils à devenir un homme.

Elle tourna de nouveau la tête, et cette fois ce fut le tour de Cyrielle. Il lui sembla que cette jeune demoiselle remarqua son coup d’œil, et la reine soutint fièrement son regard.

-Je ne connais pas la nouvelle suivante de Morgane, mais ne l’approchez pas, ou bien faites en sorte qu’elle vous considère comme une amie sûre. Dans les deux cas, ne lui faites pas confiance, elle me semble trop attachée à sa maîtresse, et trop silencieuse, pour n’avoir point quelques traits de fiel et de sagacité sous ses airs d’ange.

Il ne restait plus qu’une personne : son époux. Mais pouvait-elle seulement faire un compte-rendu du Roy de Bretagne tel qu’elle le voyait ? Elle préféra s’abstenir.

_________________
A passé le flambeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Bedivere_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Lun 5 Juin à 12:27

Bedivére regardait toute la table d'un regard furtifs observant les messes basses et les regards peu melioratifs que s'echangeait ses convives...depuis son retour à Camelot c'etait la premiére fois qu'il voulait retourner sur les chemins cette ambiance ne lui plaisait pas.
Apres tout ils etaient tous à la meme table il devait etre du meme bord...

Il jetta à nouveaux un regarde vers laureline et la vu en conversation avec la reine,il devient géné quand il aperçu les deux jeunes dames parler de lui qu'il en detourna le regard.
Il se rendit compte qu'il n'avait pas repondu à Dame Morgane à ses coté.

"j'en suis touché ma Dame soyez en sure, et des que l'occasion se presentera d'echanger quelques mots avec vous alors j'accourerai.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Lun 5 Juin à 14:17

Laureline commençait à se demander si le défis qu'elle s'était posée était bien réalisable. Elle se sentait complètement perdue au milieu de cette foule d'où elle se sentait repoussée. Heureusement, il y avait des exceptions à chaque règle. Le sourire suivi par un regard désolé du sir Bedivere la réconforta à moitié et sa conversation avec la reine finit par la réconforter totalement. Que c'était bon les amis... Sur ce point aussi, la jeune dame de compagnie commençait à comprendre la reine. Comment reconnaître ses vrais amis alors qu'on a un titre tel que reine et que tout les regards sont toujours braqués sur vous, soit pour vous admirer, soit pour vous critiquer et guetter votre dégradation dans tout? Cela devait être des plus durs... Surtout que la méchanceté tel que dame Morgane l'exerçait était des plus subtiles. Elle s'y prenait de façon très habile!

Mais comme "la bave du vilain crapeau n'atteint pas la blanche colombe" Laureline cessa de se faire du soucis à ce propos et écouta la reine tisser ses tableaux sur les convives avec un sourire des plus complices. Lorsqu'il était sujet de la soeur du roi, la jeune femme hocha la tête, ne trouvant rien à redire, le tableau tissé étant très réaliste...

Pour Gauvain que Laureline ne connaissait pas, elle écouta attentivement, retenant les moindres détails, car, si elle voulait un jours s'intégrer, il faudrait connaître les gens. Elle ne pu s'empêcher d'avoir un petit rire au sujet du vitriol dans les veines...

Après que Guenièvre se soit exprimée pour le sir Bedivere, Laureline acquisa et dit:

-J'ai déjà eu l'honneur de le recontrer... Cela date d'hier soir, à la taverne. On a un peu discuté, mais ensuite, il est parti et je ne l'ai plus vu, jusqu'à maintenant! Il est en effet dans le genre timide, mais charmant.

Ensuite ce fut le tour de Cyrielle, la tisserande du matin. Laureline resta songeuse, elle était assez étonnée de la voir ici...
-C'est étrange, ce matin même, j'ai acheté la robe que je porte en ce moment-même chez elle, dans son atelier! Elle avait l'air gentille, ce n'est pas ça, mais ce soir, elle est différente. Je suis néanmoins étonnée de la trouver ici! C'était... imprévu! Ce matin elle dirigeait un atelier de couture, ce soir elle devient dame de compagnie de la soeur de votre époux!

Laureline était attentive et remarqua la légère hésitation qui s'empara de la reine lorsque celle-ci jeta un regard à son mari.
*Ce tableau-là ne sera pas pour ce soir, à mon avis* pensa la jeune femme avec une pointe de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Dîner de Cour   Jeu 8 Juin à 0:08

Remarquant que toute sa Cour commençait à regagnait sa place pour la poursuite du banquet de ce soir, Arthur entraina son neveu Gauvain vers la tablée tout en poursuivant leur discussion et enfin lui indiquant une place libre non loin de lui, se rassit aux côtés de Guenièvre. Sa belle avait la mine des mauvaises heures...
L'aveugle aurait été incapable de percevoir le ressentiment de son épouse à son égard, mais il sentait bien lorsque quelque chose ne tournait pas comme elle voulait dans des circonstances publiques. Néanmoins, elle affichait un regard et une constance de marbre, statue de grâce et d'élégance, au milieu du brouhaha entêtant des conversations et de la musique mélée. Connaissant comme il connaissait les relations qu'entretenait sa soeur et son épouse, il n'était pas difficile au Roi de comprendre que la grande raison de ce malaise résidait tout simplement dans la trop grande proximité entre elles deux ce soir. Et par trop grande proximité, cela signifiait ni plus ni moins que d'être dans la même pièce. Parfois même, être dans le même château leur semblait insoutenable.

Bien que ce fut sans doute à ce moment là, la dernière envie qu'avait sa femme que de se sentir en contact avec lui _mais comment aurait-il bien pu s'en douter tout perdu d'amour qu'il était_ Arthur posa doucement sa main sur celle de son aimée et lui adressa un sourire tendre. Là dessus la musique cessa et Arthur quitta sa peau d'homme pour celui de Roi: il lui sembla qu'un discours s'imposait pour fêter le nouveau tournois à venir. Il se leva donc de son siège et d'un geste de la main réclama le silence. Une à une, les voix se baissèrent et il put commencer d'une voix haute et claire:


-Mes chers amis et sujets... C'est avec grand plaisir que je vois cette table peuplée enfin comme il se doit... Les chevaliers de l'Ordre de la Table Ronde, s'ils ne sont pas encore au complet, ont répondu avec célérité à ma demande de les voir revenir à Camelot et je les salue grandement de l'honneur qu'ils font à leur Roi et de l'honneur qu'ils font à notre peuple. En effet, dans trois semaine, à dater de ce jour, notre royaume connaitra le plus grand tournoi qu'il lui fut jamais donné de voir _ à ces mots, les murmures reprirent de plus belle: les rumeurs couraient déjà, mais c'était là l'annonce officielle_ Je veux que ce soit pour tous et toutes jours de liesse et d’abondance !

Là dessus il leva bien haut sa coupe de vin :

-Buvons à la gloire de notre belle terre de Bretagne, à la vaillance de nos chevaliers qui la défendent et à la beauté de nos dames qui font toute sa valeur !

En disant ceci, son regard se porta sur Morgane au charme sombre. Ce tournoi était officieusement en son honneur, mais il n’aurait pu ainsi dire devant sa Cour, presque au grand complet, qu’il fallait trouver un parti _le meilleur_ pour la princesse de Camelot… Puis enfin, il s’attarda sur la pâle radiance de Guenièvre et une nouvelle fois, il sentit bouillir dans ses veines le sang du jouvenceau, à qui la douce qu’il espère, lui a confié ses couleurs et qu’il va défendre pour la première fois. Il y mettrait tout autant d’ardeur et tout autant de passion que cette première fois car sa Reine n’était pas femme digne de médiocrité.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dîner de Cour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dîner de Cour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» cour des rois déchus
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Socle Gardes de la Cour de la Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Corps de bâtiment :: La salle de banquet-
Sauter vers: