La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrivée à Camelot (Prologue)

Aller en bas 
AuteurMessage
Essylt_old

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Arrivée à Camelot (Prologue)   Sam 5 Jan à 20:46

La route fut longue et harassante pour la jeune Essylt. Le chemin avait été long du château d’Ector à la forteresse du Roi Arthur.
Elle avait espérer voir la haute stature de son géniteur sur les murailles, mais l’homme n’avait pas faillit à sa réputation de butor, et seul le vent glacial accueillait la noble jeune femme.
Elle fit une moue alors que la litière et l’arroi qui suivait s’arrêtaient. Une voix douce se fit entendre derrière elle.


- La gente Dame votre mère, et votre sage grand père vous avez prévenus… Il n’est pas là…

Le visage enveloppé d’une guimpe blanche la femme d’une quarantaine d’année lui souriait. Audovère, sa conscience, une sorte de gouvernante, qui lui servait de mère en l’absence de la véritable la suivant depuis le monastère tentait de la réconforter. C’était plutôt raté.

- J’ai des yeux pour voir, et ils me fendent l’âme petite mère.

La jeune femme remis son voile en place avant de s’adresser aux gardes qui les avaient arrêtés. D’une voix douce légèrement traînante, mais où l’on dénotait l’autorité naturelle de ceux qui ont l’habitude d’être servis, elle s’adressa à eux en ces termes.

- Je suis la fille du Seigneur Keu. Et l’on m’attend…

Elle allait tendre le papier qui le prouvait, mais y renonça dans un sourire, sa parole devrait être suffisante, et ils ne savaient sans doute pas lire.
Les gardes la mirèrent un instant, au nom de Keu leurs visages devinrent face de carême, et cela ne fit qu’augmenter son sourire. Elle ferma les rideaux tandis que la litière reprenait son cheminement. Elle se laissa aller, sa tête ballotant au rythme des pierres du chemin. Elle ne savait dans quel monde elle pénétrait, son éducation suffirait-elle ? Elle ne savait pas si son père lui avait préparé une place, ni prévenue de son arrivée. Les gardes avaient eu l’air autant surpris qu’horrifiés. Essylt devait avoir l’air torturée car une main glacée se posa sur la sienne -Malgré les fourrures sur leurs épaules elles étaient toutes deux gelées- sa petite mère lui souriait. Elle avait plutôt l’air d’une nonne que d’une suivante de fille de noblesse, mais elle était de bon conseil.


-Tu crois que seulement une âme est au courant que nous arrivons ? Je me suis déjà perdue avant d’être arrivée, et ne sait que faire de mon corps…

Audovère eut l’air contrite.

-Songez avant tout à votre âme.

Essylt leva les yeux au ciel, toujours pensez à Dieu. Son âme était assez pure, à cet instant elle pensait surtout à son géniteur, ce géant dont elle n’avait que peu de souvenir. Au bout de quinze années, allait –il seulement reconnaître en elle ce nourrisson si vite envoyé au couvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arrivée à Camelot (Prologue)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Les fortifications :: Le pont-levis-
Sauter vers: