La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Essylt de Northumbrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Essylt_old



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Essylt de Northumbrie   Ven 4 Jan à 22:41

Nom : Essylt de Northumbrie
Age : 19 ans

Rang :

Statut Social : Noblesse Angle

Histoire :

Essylt est la petite fille d’Anton (Ector), père adoptif d’Arthur et Père Biologique de Keu. L’histoire d’Essylt commence bien avant sa naissance, telle une prolongation de celle de son père, Keu.
Alors que le jeune homme, tout juste armé chevalier rentre chez son père, il entend dire qu’une jeune femme réclame l’aide d’un valeureux homme, qui pourrait la défendre contre les horreurs que lui fait subir son oncle.
Cette jeune femme se nomme Anchrivete de Northumbrie (Nord Est De Britanie). Le jeune Keu, tombe sous le charme de cette jeune femme en mal de protection.
Après avoir tué l’oncle en combat singulier, il reste quelque temps au château de la jeune femme, maintenant libre. De ces nuits nait quelques mois plus tard, une petite fille, qu’ils prénomment Essylt. Keu repart au château de son père pour demander l’autorisation d’épouser la jeune femme.
Mais le malheur frappe à nouveau et la mère d’Essylt est enlevée par un homme qui l’épouse, sans trop se préoccuper du consentement de cette dernière.
Anchrivete n’ayant d’autre solution pour protéger son enfant confie le nourrisson à un chevalier chargé de l’apporter à son père. Ainsi Essylt entre dans la vie du Seigneur Keu.
Mais ne sachant que faire de cet être étranger à son monde, il envoie sa fille dans un monastère du Pays de Galle.

C’est là qu’Essylt commence sa vie d’enfant, auprès des nonnes, auxquels elle apporte un peu de joie, entre les prières et les oraisons du quotidien. La petite fille grandit, les nonnes faisant son éducation, religieuse bien évidement, mais elle apprend aussi à écrire, à lire, étudie des œuvres saintes. Or loin du pays de Galle, en Northumbrie, sa mère devenue veuve, veut revoir sa fille. Keu accède à son vœu, et envoie la petite chez celle-ci, afin de poursuivre son éducation sous l’œil attentif d’Anchrivete.

Essylt apprend les bonnes manières, à bien se tenir, se comporter en société. Elle peut accéder à plus de libertés qu’au monastère, et ainsi, elle apprend à monter à cheval, goutant aux plaisirs des longues promenades.
Curieuse de nature, on peut souvent la voir à cette époque du début de l’adolescence - elle a alors à peu près 13 ans- en compagnie de druides qui lui apprennent la science des plantes, et les croyances dans les anciens Dieux.
Car en effet, la Northumbrie est peuplée des descendants des Angles, peuple peu christianisé, n’ayant envers le Dieu Unique qu’une croyance très superficielle. Ainsi la jeune fille mélange aisément les anciens dogmes et la liturgie chrétienne, mais elle est assez intelligente pour savoir de quoi elle peut parler avec qui.
La jeune fille continue son éducation studieuse, entre Plaute, Terence, Thucydide… Elle joue un peu de musique, chante un peu, apprend quelques poèmes en latin, un peu de peinture. Mais la solitude lui pèse, et parfois elle rêve de la cour où dit –on son père vit. Ce père elle n’en a que quelques souvenirs, ceux d’un homme doté d’un caractère plutôt houleux, malgré le fait que sa mère contredise sans cesse l’image qu’elle s’en fait. Mais les bruits courent et même dans son château battu par les vents, la jeune fille connait la légende noire qui entoure son père. Et Essylt ne sait plus qui croire.
Elle décide alors au grand désarroi de sa mère de prendre la route pour le château d’Anton (Ector), son grand père. Elle ne sait pas trop pourquoi elle souhaite retrouver ces racines paternelles, mais une fois sa litière prête, ses coffres pleins, elle prend la route.

Au château de son grand père, elle découvre un autre monde, un monde d’homme, qu’elle ne connaît pas.
Elle apprend à connaître celui-ci, auquel elle n’avait jamais été confrontée, entourée qu’elle était par l’amour de sa mère. C’est à cette époque qu’elle découvre la chasse, dont elle se toque. Courir la campagne en braie, la course, les oiseaux, elle trouve cela plus passionnant que la broderie.
Mais ceci est une exception, car elle aime plus que tout lire, réfléchir, écrire, jouer de la musique. Elle considère la chasse comme une parcelle du sang que son père lui a donné, une sorte de dot.
Malgré cette vie au grand air, la jeune femme s’ennui, elle aurait aimé connaître mieux son père qu’au travers des rumeurs. Elle décide alors de lui écrire pour lui mander de la faire venir auprès de lui, en quelque qualité que ce soit.
Tout d’abord c’est le silence, et puis quelques mois plus tard, un messager vient dans le castel des grands parents de la jeune Essylt. Keu, son chevalier de père, lui répond à l’affirmative à condition que sa mère accepte.
Anchrivete, est charmée par la proposition, au moins sa fille ne deviendrai pas une rustaude. Elle accepte sur le champ.
Essylt est aux anges, elle prépare ses bagages dans la plus grande liesse, se fait refaire par la même occasion, une partie de sa garde robe, car elle veut impressionner son père, se faire aimé de lui, lui rappeler sa mère, et pourquoi elle est là. Peut être l’aider si il veut bien d’elle comme enfant, comme une vraie fille.
C’est ainsi avec l’appréhension au creux du ventre que la jeune femme quitte le château de ses grand parents, avec au fond de la tête les larmes de sa grand-mère et la lueur de fierté dans ceux de son grand-père.

Essylt de Northumbrie a hâte de découvrir les murs de la ville du Roi Arthur et surtout de voir si son géniteur est vraiment le rustre qu’on décrit dans les chansons de bardes.


Psychologie :

C’est une jeune femme intelligente, mais qui tend à peser ses mots, elle sait qu’un mot pour une femme peut lui couter le bûcher. De plus ses affinités avec les « hérétiques » lui ont appris une certaine prudence. C’est une personne très calme et réfléchie. Un peu trop. Elle peu paraître parfois arrogante, trop cultivée pour une femme, mais elle aime à se considérée comme une personne instruite. Elle aime donner des conseils, et son grand père lui a transmis le goût des cabbales, même si elle ne s’y implique jamais trop. Elle peut paraître paradoxale avec sa passion inconsidérée de la chasse, mais ainsi elle se vide la tête, et cela lui permet un retour aux études plus serein. Ainsi sous son apparente sagesse se cache un esprit bouillant.
De plus elle aime beaucoup les robes les bijoux, et possède une garde robe allant de pair avec sa coquetterie.

Description physique :

Essylt est une jeune femme à la beauté altière, au long front, au fier port de tête. Sur ses épaules coulent, souvent détachée, une abondante chevelure blonde, qu’elle cache par habitude sous un voile qui tombe jusqu’à ses pieds.
Ses vêtures sont simples et sages, peu ornementées, elle n’aime pas étaler sa richesse terrestre. Son corps d’adolescente a été finement musclé par la chasse à cours, et par ses escapades à pieds dans la forêt de sa région natale.

[hrp]Voilà j’espère que cela ira, que j’ai compris le concept…[/hrp]


Dernière édition par le Sam 5 Jan à 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier


Nombre de messages : 453
Age : 39
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 1:52

Première remarque de vocabulaire : on dit Northumbrie ou Northumbria ou encore Northumberland en Anglais.
C'est moins joli, mais c'est comme ça que ça s'appelle Razz

Plaute Terence Thucydide, elle aime les auteurs très anciens cette demoiselle et en effet ce n'est pas très chrétien tout ça geek
Enfin ce n'est pas grave, car comme on disait à l'époque, il vaut mieux être un mauvais païen qu'un bon Arien. L'Arianisme étant la grande affaire de l'époque en matière d'hérésie.

Sinon je trouve que dans l'ensemble tu maries assez bien la légende et le contexte historique de fin du 5ième siècle, donc je suis content Razz .

Bien sûr nous avons encore un perso multicasquette qui fait du cheval en pantalon et qui est lettré à la fois, mais du moment que tu ne brandis pas le glaive, ça me va.

Je n'ai pas pouvoir de Check, je ne fais que vérifier mais pour moi il n'y a pas de problème. Wink

Ps : Ton histoire me fait penser que nous n'avons pas de Keu ici. (je ne parle pas de Lancelot bien sûr, mais du forum tssss elephant )

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Loagan_old
Admin


Nombre de messages : 331
Localisation : Dans la forêt forêt forêt (Siegfried ?)
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 3:50

Pas de problème de mon côté non plus, il y a un effort sur la construction du personnage et sur le maniement de la langue : Check et bienvenue.

Edit : Ton avatar, c'est bien l'actrice qui joue dans Moonlight ? Sophia Myles ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essylt_old



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 11:11

Merci à vous deux.
Alors je suis désolée, pour Northumbie, j’ai trouvé ça dans un livre d’ancien français et cela m’a semblé joli… Mea culpa, je vais changer, mes divagations littéraires ne sont pas toujours des plus adéquates.
Pour la chasse… Je sais c’est pas térrible, mais j’avoue ne pas avoir voulue d’une cousette-chanteuse (j’ai déjà fait le tour sur d’autres forum et me suis vite ennuyée avec ce genre de personnage.) alors j’ai trouvée que la chasse au vol était le « moins pire », les femmes le pratiquant autour de l’an mil, même si c’est un peu anachronique…

Enfin… j’arrête, je voulais juste éclaircir les deux trois choses sur lesquelles Lancelot à appuyé. J’aime bien argumenter :p
Et Pour répondre à Loagan, oui c’est bien Sophia Myles. Dans «Tristan et Iseult : The Red Sword ». (je ne sais pas si c’est bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin


Nombre de messages : 736
Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 13:37

Citation :
Ton histoire me fait penser que nous n'avons pas de Keu ici. (je ne parle pas de Lancelot bien sûr, mais du forum tssss elephant )

Ca commençait à me manquer ce genre d'humour douteux made in Lex... lol!

D'après ce que j'ai compris de ce que disait Lanc', le nom en lui même était suelement mal orthographié c'est ça? Sinon, ça va, ça marche plutôt bien...

En ce qui concerne les auteurs antiques, ça ne me semble pas être un problème étant donné que Rome même chrétienne reste l'exemple de civilisation par excellence.

Bon et bien sûr, une femme en culotte (les culottes de l'époque j'entend! Razz) qui monte à cheval comme un homme, on en a déjà vu et on leur fait un peu la gueguerre... Razz Mais déjà tu as conscience que ce n'est pas tout à fait la réalité des choses, ce qui n'est vraiment pas le cas de tout le monde, donc c'est malgré tout un bon point!
Mais comme dit Lanc', si tu gardes dans l'esprit que c'est une femme quoiqu'il en soit et que de toute façon il y a des libertés qui peuvent être prises mais pas jusqu'à un certain point: notamment porter l'épée, mieux encore demander à être "chevalier" (notre cauchemar! lol! ), ou manquer de respect à un homme, je pense qu'on peut s'en accomoder... Wink

CHECK 2! Welcome to the game! Razz

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essylt_old



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 15:27

En effet, je vois mal une femme surtout de la taille de l'époque manier l'épée à deux mains, ni se faire appeler "chevalier". Je voulais juste mettre un peu de "couleurs", par égoïsme sans doute, pour ne pas tourner en rond au bout de quelques postes.
Je me rends bien compte que la vie d'une femme, surtout au Haut Moyen âge, avant l'intervention de l'Eglise dans le mariage, était plutôt "mariage-gamin(s)-monastère".
Mais bon, je comprends votre méfiance.
En tout cas je suis bien contente d'être tombée sur un Forum qui prend un peu l'Histoire au sérieux. Aussi très contente d'être acceptée, surtout vu que certaines personnes ont été refoulées.
Sinon j'ai juste une question ; ici pas de MJ, ni vraiment de PNJ ? En tout cas je n'ai vu cela comme ça.
Ainsi je peux poster ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin


Nombre de messages : 736
Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 15:50

Alors pour les PNJ, c'est à dire que chaque joueur joue les siens, on a tous nos quelques habitués, en l'occurence sous le même compte d'Arthur par expl je fais intervenir de temps à autre mon chef de la garde et le jeune page attitré d'Arthur...
Pas vraiment de MJ non plus... Si vraiment quelqu'un a besoin d'interagir avec un personnage qui n'existe pas vraiment: mettons la plèbe de Camelot ou un soldat etc... Un des admins ou modo se dévoue, selon bien sûr son propre emploi du temps personnel... Wink
Sinon chacun est responsable de son personnage et lui fait faire ce qu'il veut, non ne disons notre mot que lorsqu'il nous semble utile de le faire dans le respect du jeu!^^

Voilà! Et oui tu peux commencer à jouer... Tu peux soit commencer avec quelqu'un (si c'est le cas je te conseille de voir un topic où quelqu'un est tt seul, ou même s'il y a d'autres joueurs, pour commencer par là... ) ou bien faire une sorte de rp d'introduction qui ne servira qu'à planter ton personnage! Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordred d'Orcanie_old



Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   Sam 5 Jan à 19:43

Tiens, une Diane chasseresse ? ...

Amusant Smile


bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essylt de Northumbrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essylt de Northumbrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monnaie du Gondor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Personnages-
Sauter vers: