La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vient voir son cher Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgane_old

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Vient voir son cher Arthur   Lun 26 Nov à 2:34

Morgane s'était rendue à Camelot dans le but de revoir son cher demi-frère Athur mais aussi en tant que prêtresse d'Avalon. Elle chercha sa direction dans le long labyrinthe royal et tomba sur un garde.

"Je souhaiterai voir sa majesté le Roi Arthur !"

Le garde la regarda longuement sans sourciller et ne dit mot durant un instant. La grande prêtresse fit jouer ses cheveux sur ses épaules, ce qui les fit voler dans les éclats de la lumière du jour, leur donnant ainsi quelques reflet d'un pourpre brillant. Elle réitéra sa demande :

"J'aimerais voir le Roi !"

Le garde finit par lui demander en la regardant de toute sa hauteur :

"Et qui le demande ?"

La grande prêtresse, aussi grande fut-elle, ne lui arrivait pas encore au menton. Au moins, pensa-t-elle, muni colosses pareils, son demi-frère devait être bien protégé ... Elle plongea son regard profond dans le sien.

"Morgane de Pendragon, grande prêtresse d'Avalon !"

Le garde se gratta le sommet du crâne et réfléchit un instant. Morgane regarda autour d'elle. La journée était bien avancée. A ce rythme, pensa-t-elle, elle verrait son frère au coucher du soleil. Elle reporta son regard sur la sentinelle qui finit par lui répondre :

"Attendez-moi ici, je vais voir si votre requête peut être reçue !"

Et, frappant à la porte des appartements royaux, il finit par la laisser dans le couloir. Morgane, resta sur le seuil, soupirant. Elle se rabatit sur la fenêtre, sa seule source de distraction durant le temps que durerait l'entretien et en profitta pour réfléchir à la manière dont elle mènerait à bien leurs retrouvailles. Cela fesait seulement quelques mois qu'elle était partie et pourtant, ce temps lui avait paru une éternité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Mar 27 Nov à 17:50

Le Roi et Mursmeyer, emmitouflés dans leurs longues fourrures d'hiver bien qu'un grand feu crépitait dans l'âtre, discutait organisation générale. L'arrivée de ces esclaves deux jours auparavant avaient bouleversé quelque peu la vie paisible et engourdie de Camelot et l'on commençait à réfléchir de façon pragmatique. Pas sûr que les greniers de la cité suffisent à alimenter tout ce monde plus celui de la Cour pendant toute la durée de l'hiver, surtout si celui-ci se faisait plus long que prévu.
Arthur venait de faire estimer le temps de susbsistance et la réponse n'était pas tout à fait celle qu'elle attendait:


- Deux mois? Vous me dîtes deux mois, Mursmeyer alors que nous sommes qu'au mois de décembre?

- L'été n'a pas été très bon Sire et une trentaine de bouche à nourrir deux à trois fois par jour ne nous rend pas la tâche plus aisée...

- Que voulez-vous que je fasse? Que je les renvoyent hors des murs, que je les livre au froid et aux loups?

- Je n'ai jamais exprimé un tel souhait, Sire, seulement soulevé une question qui va s'avérer cruciale dans à peine quelques semaines...

Arthur passa une main nerveuse sur son front comme pour faire venir la clé de ce problème un peu plus vite...

- Sur qui pouvons-nous compter pour faire venir quantité suffisante?

Mursmeyer déroula une carte devant eux et allait commencer lorsqu'on les interrompit:

-Sire, on demande à vous voir...

Comme Arthur soufflait, las, et arquait un sourcil l'invitant à poursuivre vite, le garde annonça:

- Dame Morgane, Sire!

Cette fois, Arthur n'osa souffler de nouveau. Il oscillait entre nervosité mais ne pouvait réprimer un certain sentiment de joie de revoir de nouveau l'autre enfant de sa mère. Oh Morgane portait bien le poison en elle, mais sans savoir pourquoi, Arthur ne rejettait pas totalement le lien de fraternité qui les unissait. Non, sa visite ne le chagrinait pas, mais il craignait en revanche plus que tout son installation au château.
Les relations entre sa soeur et son épouse n'avaient rien d'idyllique, ni même de courtois. Le fiel coulait toujours entre ces deux-là. Il n'y avait parfois même pas besoin d'une parole, un seul regard mettait le feu aux poudres. Comme s'il ne suffisait pas à Arthur de faire la paix entre ses vassaux, il fallait en plus qu'il brandisse l'étendard blanc au sein de sa propre famille!

Mursmeyer lui, tiqua en entendant le nom de la soeur du Roi. Le placide, le débonnaire, le vénérable Mursmeyer qui ne croyait jamais aucun homme incapable d'aucune bonté, était pourtant le premier à dire que c'était le Diable qui avait envoyé sur Terre cette Morgane, cette païenne à la langue fourchue... Il préférait partir avant que de la croiser celle-là! Il s'inclina pour prendre congé de son Roi et s'en fut vers la sortie.

Lorsqu'Arthur vit sa soeur pénétrer dans ses appartements, il esquissa un sourire de bienvenue. Pas très chaleureux, ni expensif peut-être, mais si Arthur avait été cela se saurait... Il savait que le jolie visage de Morgane pouvait dissimuler bien des secrets et de la noirceur, mais il n'en demeurait pas moins attaché à la bonne figure qu'elle pouvait parfois arborer.
Il s'avança vers elle pour l'embrasser (au sens de prendre dans ses bras! Razz):


- Ma soeur! Ta beauté ne se fâne jamais sous aucun hiver! La route te fut-elle agréable?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane_old

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Mar 27 Nov à 18:09

Morgane répondit tendrement aux embrassades de son frère. Ah qu'il était bon de revenir à Camelot. Même si Avalon lui avait toujours semblé être son principal foyer. Elle resta un moment sans parole, à regarder ce frère qui lui avait été ôté durant un temps. Certes, elle avait été éduquée dans la haine de la religion chrétienne dont Arthur était un des représentant sur Terre. Mais c'était son petit frère. Quelques mois seulement les avait séparé. Pourtant, il lui semblait être partie quinze longues années.

A en croire la porte qui venait de claquer derrière elle, Arthur sortait d'un rendez-vous d'état. Décidément, la grande prêtresse arrivait toujours au bon moment. Ceci n'était pas pour lui déplaire. Ainsi arbora-t-elle un grand sourire lorsqu'elle porta de nouveau son regard sur son cadet.

"La route te fût-elle agréable ?"

Elle lui répondit, esquissant un sourire :

"Elle fut fatiguante certes, et escarpée ! Je ne suis pas fâchée d'être arrivée à bon port ! Vous ne m'attendiez guère, n'est-ce pas ?"

Elle sourit. Elle avait dit cela avec tant d'ironie qu'elle s'en serait presque mise à rire.

Elle arpenta la pièce, apparemment à la recherche d'une autre personne.

"Dame Guenièvre n'est point avec vous ? Il me semblait pourtant qu'elle ne vous lâchait jamais ..."

Quelle vipère elle pouvait être parfois ! Et, elle aimait ça ... Elle avança dans le bureau d'Arthur, observant les tentures et les gravures. Elle posa le doigt sur l'une d'elles, laissant crisser ses ongles sur la peinture. Elle attendait une réaction d'Arthur. Consciente qu'elle parlait quand même de la femme du roi, elle se retint de sortir d'autres vilennies à son propos. Mais cette "pieuse" lui fesait horreur ! Et la savoir marriée à son petit frère, son sang, et fesant d'elle sa belle-soeur la rendait malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Dim 2 Déc à 16:51

Tandis qu'elle se tenait devant lui, Arthur prit un moment pour dévisager sa soeur à la beauté sombre. Comme à chaque fois qu'elle revenait de ses escapades à Avallon, et bien qu'Arthur les réprouvât vivement quoique de manière tacite, il semblait qu'une lumière différente habitait ses traits. Il n'était pas rare qu'il y trouve quelques ressemblances avec sa mère, la blonde et belle Ygerne, que tant d'hommes avaient convoité. Arthur était un enfant du péché, Morgane le lui avait toujours fait comprendre, mais ce péché, cette tentation qu'Ygerne inspirait, Morgane le portait aussi en elle.

"Elle fut fatiguante certes, et escarpée ! Je ne suis pas fâchée d'être arrivée à bon port ! Vous ne m'attendiez guère, n'est-ce pas ?"

Arthur hocha de la tête:

-Non... Non en effet. Avallon semble avoir un pouvoir sur vous qu'aucun homme de raison ne saurait entendre...

Il ne pouvait s'en empêcher! C'était bien trop difficile pour lui de voir que sa propre soeur était une de ses païennes qui défiait sa religion. Plus que sa religion, c'était son autorité qui était défiée. Et le pontife de Rome, ainsi que les évêques de l'île, ne se privaient guère de lui adresser quelques remontrances bien senties. Le souverain de Camelot aurait bien fait de prêcher dans sa propre paroisse, il avait certes soumis ses ducs et ses barons, mais au sein même de sa propre famille, sa soeur et même sa propre épouse montraient une résistance ou un manque d'assiduité qui n'était guère appropriée...
Il poursuivit malgré tout d'un air et d'un ton plus aimable alors que la dame se mettait à tourner dans sa chambre la mine curieuse:

-Mais il n'est point besoin de vous faire annoncer ma soeur. Mon toit est le vôtre...

"Dame Guenièvre n'est point avec vous ? Il me semblait pourtant qu'elle ne vous lâchait jamais ..."

Dès lors qu'il entendit le nom de sa chère colombe, Arthur se renfrogna. C'était plutôt de l'entendre dans la bouche de sa soeur qui lui était désagréable, car il était toujours acompagné de cette pointe de fiel et de provocation qui l'insupportait au plus haut point. C'était donc fait! Moins d'un quart d'heure après son retour dans ses murs, Morgane l'aimable soeur redevenait Morgane la vénéneuse! Passe encore ses piques à son égard, mais envers son épouse, dont il ne reconnaissait qu'à grand peine les torts s'il y en avait!, c'était plus qu'il ne saurait tolérer!

-Je ne suis pas au faîte de toutes les occupations journalières de mon épouse mais je suis heureux de voir que vous vous en souciez et quels bons sentiments sont les vôtres à l'égard de vôtre Reine.

Bien sûr que ce n'était pas ce dont elle se souciait! Arthur le savait fort bien mais préfèrait donner le change et il lui adressa alors un sourire mi-figue mi-raisin en ayant bien insisté sur le dernier mot.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane_old

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Dim 2 Déc à 19:42

En regardant son frère, Morgane sut qu'elle avait visé juste en parlant ainsi de Guenièvre. C'était son petit frère et elle l'aimait. Le savoir auprès d'une pieuse pareille lui donnait la nausée. Mais il semblait l'aimer. La nouvelle religion lui avait-il brouillé l'esprit ?

Elle passa devant une des grandes vitres de la pièces et vut son image se refléter dans la lumière. Elle ressemblait traits pour traits à Ygerne, mis à part la blondeur de ses cheveux et le bleu de ses yeux. Cela, c'était Arthur qui en avait hérité. Cet "enfant du péché", Morgane, malgré les apparences, l'adorait. Certes, ils avaient eu et avaient encore de nombreux accrochages. Celui du moment en était la preuve vivante. Mais elle lui portait un amour fraternel sans fin.

"Je ne suis pas au faîte de toutes les occupations journalières de mon épouse mais je suis heureux de voir que vous vous en souciez et quels bons sentiments sont les vôtres à l'égard de vôtre Reine".

Il venait de la prendre à son propre jeu. Morgane ravala son orgueil et regarda Arthur. Pour cette fois, il avait gagné. Mais elle n'avait dit son dernier mot !

"Je respecte les proches de sa majesté !"

Son air vice s'effaça pour faire de nouveau place à la douce Morgane de Pendragon qu'Arthur connaissait si bien. Elle voulait profitter de cet instant unique où elle avait Arthur seulement pour elle. Aussi eut-elle une idée :

"Et si nous allions faire une ballade à cheval, comme autrefois ?"

Une flamme s'alluma dans ses yeux lorsqu'elle repensa de nouveau à leur enfance. Cet instant de leur vie où ils étaient innocents. Cet instant qui leur avait été volé pour remplir un plan stupide de sa tante Morgause. Elle regarda Arthur. Elle espérait que cette proposition lui ferait oublier sa conduite précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Dim 9 Déc à 13:48

[Mes excuses pour ce retard!^^]

"Je respecte les proches de Sa Majesté"

Arthur faillit pouffer mais seul un petit sourire narquois montrait bien qu'il ne se laissait pas abuser par les belles paroles de sa demi-soeur. Cela marchait pour beaucoup de monde, il en était certain! Mais les coups bas et les crocs-en-jambes de toujours ne s'oubliaient jamais vraiment... Et de la bouche de Morgane pouvait couler le plus doux des miels, il ne doutait jamais qu'il eût pu y avoir quelque venin...

"Et si nous allions faire une balade à cheval, comme autrefois ?"

Le Roi dont le regard avait été ratrappé par les livres de comptes qui s'étalait sur son bureau, leva promptement la tête. Une balade? Le roi de toutes les Bretagnes pouvait-il se permettre une balade? Alors qu'il n'avait aucune certitude quant à la subsistance de ses gens jusqu'à la fin de l'hiver? Alors qu'il devait soigner et nourrir un centaine d'esclaves fraîchement affranchis et désormais à sa charge? Alors que son conseil devait se réunir avant la collation de la mi-journée? Elle devait s jouer une nouvelle fois de lui assurément...
Puis devant la figure quasi-angélique de sa demi-soeur, voyant qu'il n'y avait pour une fois point de malice, Arthur ne trouva pas les mots pour être désagréable. Il dit simplement:


- Ma soeur, que j'envie tant de simplicité dans ta façon d'aborder la vie... Hélas, avant que d'être ton frère, je suis avant tout souverain et en tant que tel, je ne trouve point de place à ce genre de folie...
Mais voyons, combien de mes chevaliers s'entretueraient pour une telle faveur de la belle Morgane? Je gage que sortant d'ici, déjà dix propositions te seront faites de passer une seule petite heure en ta compagnie enchanteresse!


Oh et Arthur savait bien de quoi il parlait! Combien de ses braves n'avaient-ils pas soupirés sur le passage de la dame d'Avalon? Combien de fois n'avaient-ils pas frôlés l'impudence d'oser lui demander la main de sa soeur? Ah, Morgane faisait chavirer les coeurs autant qu'elle leur inspirait une certaine crainte. Belle oui, mais dangereuse et à trop vouloir s'y frotter, on était pas loin de s'y piquer...
Arthur poursuivit:


- Mais voyons après tant de route ne te vint-il pas l'envie de te délasser plutôt que de remonter à dos de cheval ? Allons, dis le moi et j'appelle pour que l'on te fasse monter de l'eau chaude dans tes appartements...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane_old

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Lun 10 Déc à 0:21

"Ma soeur, que j'envie tant de simplicité dans ta façon d'aborder la vie... Hélas, avant que d'être ton frère, je suis avant tout souverain et en tant que tel, je ne trouve point de place à ce genre de folie..."

Morgane avait horreur quand Arthur lui rappelait ses devoirs de souverain. Oui, elle le savait, il avait des devoirs et des responsabilités. On ne lui avait que trop répété. Elle haissait ce statut qu'on lui imputait.

"Mais voyons, combien de mes chevaliers s'entretueraient pour une telle faveur de la belle Morgane? Je gage que sortant d'ici, déjà dix propositions te seront faites de passer une seule petite heure en ta compagnie enchanteresse!"

Quand Arthur prononça le mot "chevalier", Morgane sourit. Il est vrai qu'elle n'était pas indifférente aux braves hommes qui servaient la cause de son frère.

"Qui me dit que tu ne leur as pas dit mots blessants sur 'Morgane la vipère' ?"

Elle le regarda d'un air de défi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Mar 18 Déc à 18:00

[Ca devient dément en ce moment le boulot! Pardon pour ce retard! Wink]

Arthur se retourna face à la pique de sœur et poussa un rire :

-Crois-tu que mes chevaliers m’écoutent toujours ?

Lui aussi arborait un petit air de défi car sa phrase lui laissait entendre qu’effectivement c’était bien ce qu’il avait fait.
Comme s’il pouvait bien être capable de dire des vilenies sur Morgane ! Ce n’était pas qu’il n’en pensait pas moins, mais clairement, quelle image donnerait-il de lui-même en colportant de méchants murmures sur sa propre sœur comme une vieille matronne ?
Il laissa de côté les taquineries et reprit avec toujours un léger sourire :


-Ils sont responsables d’eux-mêmes et ce n’est pas mon rôle que d’intervenir dans leur vie galante. Si l’envie leur prend d’aller galoper un peu avec Morgane d’Avallon, ils se rendront compte d’eux même combien, à ce jeu-là, ils risquent de se perdrent…

Rassemblant quelques parchemins de comptes entre eux, il poursuivit :

-Tu es jeune et belle, Morgane. Une femme comme toi ne peut terminer ses jours seule. Penses-tu un jour me donner l’occasion de voir le banquet de tes épousailles et de tenir un neveu sur les fonds?


Arthur aurait aimé, en effet, voir sa sœur se remarier. Etre veuve à son âge et surtout le rester toute sa vie, c’était bien trop cruel, même pour Morgane qui pouvait parfois l’être, fort âprement d’ailleurs.
Il avait terminé par une nouvelle flèche lancée en sa direction. Si Morgane avait un enfant, elle préférerait sans doute le voir mort plutôt que baptisé ! Et pourtant, au nom de l’intégrité de son royaume et de son pouvoir, Arthur ne lui laisserait pas le choix. Déjà que Genièvre tardait à lui donner un enfant en propre, il ne laisserait pas un neveu ou une nièce sombrer dans la mécréance et le péché par la seule faute de Morgane.


[S'il te plait, essaie de me faire des posts avec un peu plus de matière parce que dans le précédent, si on enlève les passages de citation d'Arthur, dur de se trouver quelque chose à se mettre sous la dent pour rebondir... Wink]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane_old

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Mar 18 Déc à 18:18

[T'es pardonné ! J'ai un mois de grève à rattrapper !]

"Ils sont responsables d’eux-mêmes et ce n’est pas mon rôle que d’intervenir dans leur vie galante. Si l’envie leur prend d’aller galoper un peu avec Morgane d’Avallon, ils se rendront compte d’eux même combien, à ce jeu-là, ils risquent de se perdrent…"

Morgane d'Avalon se mit à rire à ses propos. Son rire résonna dans l'immensité de la pièce. Elle regarda son demi-frère avec un petit sourire aux lèvres.

"Ce n'est pas parce qu'Arthur de Pendragon s'imagine que j'ai des griffes que j'en suis effectivement pourvue !"

Elle tendit les bras et contempla ses mains puis elle reporta son attention sur Arthur.

"Penses-tu un jour me donner l’occasion de voir le banquet de tes épousailles et de tenir un neveu sur les fonds?"

"Pour mes épousailles, il me faudrait déjà un mari digne de ce nom !"

Elle lança à Arthur un regard plein de défi.

"Je mets au défi tout homme qui aura le courage de me faire une demande !"

Disant cela, elle passa sa main dans ses longs et soyeux cheveux noirs.

"Et puis, si j'avais un enfant, crois bien qu'il serait élevé en Avalon dans l'ancienne religion !"

Alala ... Comme elle aimait énerver Arthur ...

"Il faudrait me mettre un couteau sous la gorge pour que j'accepte la nouvelle religion, tu le sais bien !"

Cependant, il n'avait peut-être pas tort ... Avoir un héritier était une chose à laquelle il lui faudrait songer tôt ou tard ! En ce cas, ce serait surement une héritiière, car la position de prêtresse, comme l'indique son nom, ne se diffusait que de mère en fille. Elle resta songeuse en pensant à l'enfant qu'elle pourrait un jour avoir.

"Et toi Arthur ? Qu'en est-il de ta descendance ?"

Elle le regarda avec insistance.

"Est-ce que Guenièvre a songé à te donner un héritier ?"

Prononcer le nom de 'Guenièvre' lui écorcha les lèvres, mais elle fit de son mieux pour ne rien laisser paraitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Sam 5 Jan à 19:49

Il en était sûr... Il était sûr de la réaction qu'aurait sa soeur en entendant ses paroles. Et même à présent que ses attentes étaient comblées, il ne put réprimer une moue d'agacement. Quand donc comprendrait-elle que ses folies, son hérésie l'éclaboussait lui aussi? Tenait-elle tant que cela à sa religion païenne pour ne point se soucier de la honte qu'elle faisait pleuvoir sur son frère et sur tout le royaume par la même occasion?
Un jour viendrait où elle serait bien obligée de se soumettre... Arthur n'aimait ni la contrainte, ni les actes de mauvaise foi, mais s'il en allait de la sécurité et de l'intégrité du royaume, alors aucun sacrifice n'était inutile...


-Laisse-moi te prédire l'avenir comme vous autres païens prétendez le faire... Le nom de tes dieux seront depuis bien longtemps tombés dans l'oubli alors que l'on chantera, encore et pour des siècles, des louanges au nom du mien. Qu'est ce qui vous retient donc dans une foi qui n'a aucun avenir?

Dans un geste qui laissait transparaître la colère qui l'habitait à l'égard des déviations de sa propre soeur, il écarta un pan de sa longue mante de velours et la fit retomber en claquant tandis qu'il faisait volte-face pour tourner le dos à Morgane.

C'est alors que cette vipère porta le coup qui blessa.


Citation :
Et toi Arthur ? Qu'en est-il de ta descendance ? Est-ce que Guenièvre a songé à te donner un héritier ?"

Arthur se mortifia. Fort heureusement, de là où il se trouvait, Morgane ne pouvait rien lire d'autre que sa nuque... Sinon, elle jubilerait pour sûr...
Que répondre? Que son épouse rechignait à lui ouvrir sa couche sous couvert de multiples prétextes? il soupçonnait Morgane d'en savoir déjà beaucoup trop sur ses problèmes d'alcôve, inutile de lui donner un peu plus de grains à moudre...

Il ne répondit pas de suite, se recomposant tant qu'il le pouvait avant de répondre de l'air le plus détaché qu'il put:


-Je suis encore jeune, Guenièvre également, nous ne sommes pressés par rien...

Tu parles, Charles! L'absence d'un fils à élever et à voir grandir était la plus cruelle et la plus vivace de toutes ses blessures... Il en était presque à songer à adopter l'un des fils d'un vassal pour en faire son héritier. Mais il restait porté par l'espoir qu'un jour Guenièvre consentirait à lui apporter ce qu'il désirait tant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane_old

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Lun 7 Jan à 2:26

Morgane regarda son frère lui tourner le dos. Cela ne la suprit guère. Une de ses paroles l'avaient, une fois encore, sans nul doute blessé. Elle soupira. Elle hésita puis s'approcha doucement d'Arthur et posa une main sur son épaule.

"Tu sais comme moi, Arthur, que je tiens cette religion comme héritage de notre famille. Y renoncer serait comme trahir note lignée. Mets-toi à ma place ! Que ferais-tu ?"

Elle retira sa main et recula. Ses lèvres venaient de trembler. Non ! C'était tout l'ensemble de son corp qui tremblait à présent.

"Laisse-moi te prédire l'avenir comme vous autres païens prétendez le faire... Le nom de tes dieux seront depuis bien longtemps tombés dans l'oubli alors que l'on chantera, encore et pour des siècles, des louanges au nom du mien. Qu'est ce qui vous retient donc dans une foi qui n'a aucun avenir?"

La jeune pretresse frémit lorsqu'elle entendit ces paroles. L'entendre parler ainsi de sa déesse lui glaçait le sang. Cette idole qu'on lui avait apprit à aimer était chose que plus sacrée pour elle.

"Les voies de la déesse sont inpénétrables Arthur ! Elle est l'égal de ton dieu sous une autre forme, ne l'oublie jamais !"

A présent, elle sentait de la lassitude succéder à la colère qui l'habitait. Elle soupira. Elle en avait marre de cette guerre entre deux religions auxquelles finalement elle ne connaissait presque rien. On lui avait appris à aimer l'une et à détester l'autre. Voilà à quoi se résumait sa vie.

Elle réfléchit aux paroles d'Arthur lorsque celle-ci avait prononcé le mot "héritier". Sa réponse la fit sourire :

"Je suis encore jeune, Guenièvre également, nous ne sommes pressés par rien..."

Elle lui répondit simplement :

"Malheureusement si ! Le temps, Arthur ! Le temps !"

Elle soupira de nouveau. Hé oui ! Le temps était leur pire ennemis. Plus à elle qu'à Arthur d'ailleurs ! Car, contrairement à lui, elle n'avait pas d'époux. Ils n'avaient pas leur place sur Avalon. Cependant, si elle souhaitait donner une pretresse de plus à Avalon, elle devrait bientot réfléchir à la question.

"N'as-tu pas peur que l'absence d'héritier fasse défaut au trone de Bretagne ?"

Pour une fois, elle parla sans arrière pensée de méchanceté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 31
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   Sam 12 Jan à 13:30

A quoi Arthur en était-il donc réduit pour évoquer avec sa soeur ses problèmes de descendance? Soeur qui haïssait de tout son être son épouse. Il le savait et pourtant, il ne rechignait pas à en parler. Il restait mesuré bien sûr, il ne fallait pas que Camelot soit au courant des froideurs de la Reine à son égard au risque que le couple royal soit la risée de tous...

Il n'espèrait tromper personne cependant. Le peuple parlait beaucoup. Il ne comprennait pas qu'une Reine si jeune et si belle n'ait pas encore donné d'enfant à un Roi vigoureux et vaillant, on avait jamais cela de mémoire d'homme...
Un vieux proverbe disait que l'on fêtait souvent un baptême l'année suivant un mariage, mais voilà que deux printemps et deux années révolues avaient passés depuis les épousailles d'Arthur et de Guenièvre et toujours rien...
Encore que considérant la rareté de leurs étreintes, la nature pouvait faire bien des miracles, mais pas celui-ci!

Par ses paroles, Morgane ne faisait que reprendre en écho le questionnement que se posait Arthur, chaque jour. Il n'en avait pas toujours été ainsi, il n'y avait que quelques mois encore il ne considérait la venue d'un héritier que comme une formalité qui ne tarderait guère et quand bien même, il ne se posait même pas la question du temps...


-Il n'en sera pas toujours ainsi. Nous sommes en temps de paix, je ne risque point de trépasser au combat ou que sais-je encore... Guenièvre est tout juste adulte dois-je te le rappeller? Et je souffrirais bien plus de perdre mon épouse en couches que de devoir attendre encore quelques années pour voir naître mon fils...
Si c'est là une épreuve imposée par Dieu, je m'y soumettrai, Lui seul détient notre destin entre Ses mains. Mais je ne doute pas de Sa miséricorde...


Il avait parler sans même prendre garde à qui se tenait devant lui. Une prêtesse d'Avalon n'entendrait rien à ce genre de discours. Mais Arthur espérait bien que son Seigneur entende ses prières...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vient voir son cher Arthur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vient voir son cher Arthur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Aurelien vient voir Mirta (PV MIRTA )
» Vient voir sa fille avec le coeur lourd (pv vivi)
» Vient voir Mirta
» Pierre Sardi vient voir Fleur [PV Fleur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Aile Ouest :: Les appartements du Roi.-
Sauter vers: