La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une arrivée par un froid matin d'hiver

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Mer 23 Mai à 0:37

La neige tourbillonnait lentement, et se déposait en un tapis immaculé sur les pavés de la place du chateau . On y voyait quelques serviteurs s'affairer, leurs pas crissants dans la neige fraiche .
Le castel était imposant, et Isild, même en levant les yeux, n'arrivait pas à voir les creneaux de la plus haute tour . Elle retira la capuche de son manteau, secouant les flocons de la laine brune . Sa chevelure noire devint rapidemment grise, et le froid insidieux pénétra ses vétements, maintenant que sa monture s'était arrété . Elle ressera sa fibule en cuivre, tentant en un geste dérisoire, de se réchauffer .
Dieux qu'elle avait detesté ce voyage, de bout en bout ! Isild avait quitté Carhaix, le coeur gros, se retournant sans cesse, jusqu'à ne plus apercevoir le donjon familial, théatre de son enfance . La traversée avait été cauchemardesque : la damoiselle de Carhaix était une fille de l'Argoat, pas de l'Armor, et le bateau brinquebalant sur les flots n'avait rien qui puisse la rassurer . Elle avait touché terre, avec un soulagement sans bornes .Puis, il avait fallu parcourir des lieux et des lieux de foréts, et de champs, dormant quelquefois à la belle étoile, recroquevillée sous des couvertures, bercée par les cris des loups . Le capitaine de son escorte avait bien essayé de la rassurer, mais Isild avait une imagination fertile, et crut mourir de peur une bonne dizaine de fois .

Isild se pensa sauvée, quand la petite troupe apperçut les tours de Camelot, destination de ce voyage épique, lui semblait-il . Lors, le capitaine décida de retourner à Carhaix, laissant aux abords de la ville, une Isild terrorisée à l'idée de se trouver seule en terre inconnue . Le capitaine avait reçu des ordres stricts de son Duc, qui avait insisté pour que sa fille s'aguerrisse, et devienne un peu plus courageuse . Mais le chemin est long de l'agnelle à la louve... Isild avait traversé les bas quartier, cramponnée à son haquenée, tremblant de se faire dévaliser ou pire, par les paysans mal dégrossis qui déambulaient dans ces ruelles . Seul le doux balancement de sa harpe, accrochée sur sa monture lui redonna suffisamment de courage pour poursuivre son chemin . Et voilà qu'elle se tenait là, au milieu de la place quasi déserte, contemplant ce magnifique ouvrage, respirant la puissance , et la richesse .Une page de sa vie s'était tournée, et Isild ne savait pas où tout ceci allait la mener .

Passant sa main sur sa longue natte à moitié défaite, Isild réalisa qu'elle ne pouvait guère rester plantée là, comme une statue de glace . Elle démonta donc, et dans sa malchance, attérie dans une flaque boueuse, crottant ses bottes fourrées, et aspergeant le devant de sa robe violine d'une eau sale et malodorante . C'en était trop ! Les larmes se mirent à briller dans ses yeux, et Isild fit un violent effort pour les retenir . Elle étouffa un sanglot . Dans quel état allait-elle se présenter à la reine ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Sam 16 Juin à 18:11

Le prêtre sortit de la chapelle à grands pas, le bas de sa modeste bure balayant le seuil où la neige s'amoncelait déjà.
Il poussa un soupir et repira à pleins poumons l'air glacé où tourbillonnaient d'épais flocons qui venaient semer sa barbe et sa capuche de petits étoiles blanches.

Maelrhys enfouit ses larges mains dans ses manches et fit quelques pas dans la neige, faisant crisser l'épais tapis blanc sous ses semelles.
Il resta ainsi immobile, les flocons s'amoncelant sur ses épaules, le visage tourné vers le ciel, barbe et cheveux blanchis par cette floraison de silence et de glace que les nuages faisaient pleuvoir sur le monde.

Au bout d'un long moment il s'ébroua et un rire léger naquit sur ses lèvres.

Il leva les yeux vers la jeune femme, à quelques pas de lui, qui contemplant le château avec une étonnante appréhension. Un sanglot l'agita et le prêtre fit quelques pas dans sa direction, un soupçon d'inquiétude jetant un voile dans ses yeux clairs.


-Et bien ma fille, que vous arrive-il? S'étonna le prêtre en s'approchant à petits pas comme pour ne pas l'effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Mar 19 Juin à 0:49

Perdue dans sa triste contemplation, Isild n'entendit pas venir Maelrhys, et sursauta quand il s'adressa à elle . Elle pivota brusquement, la main crispée sur son coeur . Elle se trouva face à un vieux moine, à la large carrure, mais au regard doux et compatissant . La tension s'enfuit d'un seul coup du corps d'Isild, et elle se sentit toute bête d'avoir eu peur d'un prêtre . Elle en rougit, et bredouilla :

" Bon...Bonjour mon père... Je ne vous ai pas entendu arriver ."

Elle baissa les yeux pour cacher ses larmes, et respira un grand coup . Elle ne pouvait rester muette, ainsi, d'autant que le prêtre la regardait calmement sans la juger .

" Je suis sûrement sotte... Mais c'est la première fois que je quitte le castel familial de Carhaix, et le voyage a été éprouvant . Je ne brille pas par ma témérité , mon père . Mon escorte, sur ordre de mon père, le duc de Carhaix, m'a laissé aux portes de Camelot, et j'ai du me diriger seule . J arrive ici, avec la plus grande difficulté, et alors que je dois me présenter à la reine, j'ai atterris dans une flaque, salissant ma robe...
Tout cela doit vous paraitre bien futile, et je regrette de vous faire perdre votre temps, à écouter ces billevesées ."

Isild redressa la tête, et fit un maigre sourire à son interlocuteur, ravalant ses larmes, et tentant, à sa manière d'être courageuse .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Mer 20 Juin à 20:49

Maelrhys eut un sourire bienveillant et s'inclina. Cette jeune dame semblait vraiment désemparée et il ressentit une vague bouffée de pitié pour elle.

-Je comprend que vous soyer désorientée, ma fille. Camelot est une bien grande cité pour qui ne la connaît pas, et il n'est guère prudent de s'y aventurer seul, surtout lorsqu'on est aussi jeune que vous.

Il fit quelques pas dans la neige, clignant des yeux tandis que les lourds flocons s'accrochaient à ses cils.


-Je trouve que c'est trés courageux de votre part d'être parvenue jusqu'ici sans escorte, reprit-il.

Il lui tendit une main calleuse et s'inclina à nouveau.

-Me permettez-vous de vous accompagner jusqu'aux cuisines? Vous semblez frigorifiée, ma fille. Vous ne pouvez pas vous présenter devant la reine dans cet état, il vous faut prendre un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Mer 20 Juin à 23:23

La bienveillance du prêtre fut comme un baume sur une blessure inconnue . Isild leva la tête, qu'elle avait baissé, se sentant honteuse . Un sourire timide vint creuser des fossettes sur ses joues .

-Je n'ai pas eu le choix, mon père . Il a bien fallu que je m'en sorte, toute seule . Dieu soit loué, je suis ici, en un seul morceau .

Le froid commençait à percer sa cape de laine, qu'Isild resserra en un geste dérisoire . La perspective d'un bon feu, et d'une tisane chaude finit de lui remonter le moral . Son sourire se fit plus large, et elle posa une main légère sur celle burinée et gercée du prêtre .

-Je vous remercie pour votre bonté, mon Père . Je suis très impolie, et ma mère serait peu fière de moi . Je suis Isild de Carhaix, fille du duc .

Elle retourna vers sa monture, et prit sa harpe qu'elle n'aurait laissé pour rien au monde, et la passa en bandoulière sur son dos, grâce à une sangle en cuir . Elle prit la bride de son haquenée, et dit ingénument à Maelrhys :

- Je pense trouver un serviteur pour s'occuper de mon cheval . Je vous suis bien volontiers en cuisine, et j'espère que la Reine sera aussi bonne que vous . La connaissez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Mer 20 Juin à 23:43

[bien sûr qu'elle est aussi bonne Cool Demande à Arthur, elle est même meilleure Razz ]

_________________
A passé le flambeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Dim 1 Juil à 16:56

Il sourit et s'inclina à nouveau en retour.
La fille du duc de Carhaix. Rien que ça.
Les voyages forment la jeunesse, mais il y avait des limites à l'irresponsabilité... Laisser une jeune demoiselle de noble naissance traverser la bas-fonds de Camelot, si assainis qu'ils fussent -et il en savait quelque chose- relevait à son humble avis de l'inconscience pure et simple.
Le duc devait bien peu tenir à sa fille pour lui faire affronter cette épreuve. Enfin, ce n'était pas là ses affaires et son avis, on ne lui demandait que rarement.


-Je me nomme Maelrhys. Je ne suis pour ma part qu'un humble prêtre de retour au bercail aprés des années de voyages, et je n'ai pas eu l'honneur de renconter la reine.

Il avait prononcé ces derniers mots avec un fond d'amertume; la longue habitude d'une vie passée sous le poids de l'écrasant mépris de la noblesse laissait des traces.
Chassant ses sombres pensées, il aperçut la harpe que la jeune dame portait sur son dos.


-Seriez-vous musicienne?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Ven 6 Juil à 13:46

Isild regarda un instant Maelrhys, interloquée par l'amertume de sa voix . Réalisant que son attitude était des plus grossière, elle baissa vivement les yeux, fixant le bout de ses bottes . Que s'était-il passé dans la vie de ce prétre, pour qu'il parle ainsi ? Isild avait l'habitude, dans le manoir familial, de recevoir avec hospitalité et chaleur les prétres ou moines itinérants, ainsi que les druides d'ailleurs... Le Duc Hoel respectant toutes les religions de ses sujets . Isild secoua la tête, et répondit sur un ton à moitié interrogatif .

Vous avez dû rencontrer beaucoup de personnes de qualité, lors de vos voyages, et avoir l'occasion de précher la Parole de Dieu, là où elle est le plus necessaire .
Quant à la Reine... Et bien, je suis ici pour devenir sa dame de compagnie, et si vous tenez à la rencontrer, je pourrais peut être...


Isild s'arréta, confuse . Quel péché d'orgueil de croire que la Reine Guenièvre allait préter oreille à ses requêtes ! Ce serait déjà bien, si elle ne la laissait pas au fond d'un boudoir à broder des bannières, ou du linge d'autel . Isild devait faire ses preuves, avant de bénéficier de la bienveillance de la souveraine .
Enfin, ce n'est pas en restant là, les pieds dans la boue que la situation allait évoluer . Un serviteur vint à passer prés d'eux, et Isild le héla afin de lui confier sa monture .


J'aimerai beaucoup me réchauffer un peu, mon Père...

Isild suivit docilement Maelrhys vers la porte principale du chateau . La neige ne tombait plus qu'en lents flocons, et le soleil essayait de poindre par dessus les créneaux .
Isild fit un large et franc sourire à Maelrhys, quand celui ci mentionna sa harpe .


Oui, la musique est ma passion . J'ai été l'éléve du barde Lochlan, à Carhaix, et si ma voie n'était pas toute tracée, j'aurai pu devenir musicienne de cour, d'aprés lui . je ne cherche pas à me vanter... Mais ma harpe est ma plus fidéle amie, et sa voix me console de tout . Je vous jouerais volontiers un morceau, si vous le souhaitez . Je peux chanter aussi, mais ma voix n'est pas assez travaillée pour faire concurrence à un barde expérimenté .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Jeu 12 Juil à 15:29

-Je serais heureux de l'entendre, si inexpérimentée qu'elle fût, sourit le prêtre en s'effaçant pour la laisser passer. J'ai déjà rencontré ce barde, me semble-il; et j'ai prit grand plaisir à converser avec lui, même s'il ne faisait pas partie de mes ouailles.

Son sourire s'effaça légèrement lorsque la jeune dame parla de le présenter à la reine.

-Vous semblez bien jeune et naïve, ma dame, sans vouloir vous offenser. Il ne suffit pas d'être au service de Notre Seigneur pour être partout bien accueilli. Je suis un pauvre hère avant d'un prêtre, et pour beaucoup cela compte avant ce voeu de servir Dieu que j'ai fait il y bien longtemps.

Cette même amertume perçait encore sous ses paroles. Un peu d'amusement, aussi, sans joie, comme ce demi-sourire qui papillonnait sur son visage buriné.

-Mais ceci dit j'ai eu le privilège de converser avec bien des personnes qui mériteraient plus d'honneurs qu'ils n'en reçoivent..

Une étincelle se ralluma dans son regard lorsqu'il prononça ces mots. Quelques souvenirs revinrent à la surface, fragiles, sans doutes les choses les plus précieuses qu'il ait jamais possédées.

-Allons, nous parlerons de tout cela au chaud, cela vaut mieux pour vous.

[Les cuisines]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   Dim 15 Juil à 23:40

hrp : post aux cuisines...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée par un froid matin d'hiver   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée par un froid matin d'hiver
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un matin d'hiver- Zoey-
» [Déc.] Doux Froid de l'Hiver... [PV]
» Doux matin d'hiver [10/01/42]
» [Châteaunoir][RP Flash Back] Le feu de la forge dans le froid de l'hiver (Jon Snow)
» [Terminé] Le froid de l'hiver s'éclipse pour laisser place à la chaleur des retrouvailles. [Minoru Takeda, Juliet & Nowaki A. Shakespeare]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: La Place-
Sauter vers: