La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le château des De Lurtos

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Mar 25 Avr à 22:18

La jeune femme avait été obligé de stopper son cheval et regardait Perceval de haut...Elle se doutait bien que cela ne serait pas facile de partir du château sans être vu ...Quand le chevalier dit qu'il pouvait ramener lui même la petite chez ses parents, Adrianne eut peur qu'Elya dise tout ce qu'elles trammaient ensemble mais la fillette semblait fascinée et en même temps avoir peur du chevalier...Cela fit sourire la jeune femme mais quand elle se rapela que l'homme ne voulait pas qu'elle sorte parce qu'elle allait être malade, la jeune femme De Lurtos répondit simplement:

"Ecoutez!
Vous ne m'avez pas dit quoi que ce soit quand vous êtes partit de la chambre sans explications ni rien...Vous faites ce que vous voulez je ne vous dit rien et ce n'est pas parce que vous êtes un homme comprenez moi bien!
Alors comprenez aussi que moi aussi je vais faire ce que je veux et puis le soleil est levé même s'il n'est presque pas visible et la tempête à cessait, seules quelques gouttes de pluie sont là et ce n'est pas avec cela que l'on vas tomber malade!"

Elle marqua une pause avant de reprendre pour reprendre ses esprits:

"Et je ne vous ai pas demander où vous allez tout à l'heure alors je ne vous dirais point où je compte y aller!"

Puis elle tapa, grâce à son talon, l'animal qui contourna Perceval et se mit à trotter puis Adrianne remarqua que Jack, vint, Laurent et Luis arrivaient devant elle en courant...La jeune femme soupira et dut stopper son cheval ce fut Vint qui parla:

"Mais où allez vous?"

"Je vais où je veux!"

Répondit assez séchement Adrianne.

"Mais encore?"

Demanda Luis...

"Me changer les idées..."

Répondit la jeune femme

"Zon vas à..."

Commenca Elya mais la jeune De Lurtos lui donna un petit coup discrét, invisible des autres, pour qu'elle ne dise pas où elles allaient:

"zprendre l'air..."

Compléta la fillette..;

"Mais avec ce temps!"

S'exclama Luis

"Oh juste une petite pluie!"

Déclara Adrianne:


"Hum..."


Marmona Luis...Et Jack demanda:

"Tu ne veux pas que l'on vous accompagne?"

Adrianne sourit:

"Oh non!
Vous devez vous entraineez avec Perceval!"

Répondit la jeune femme ironiquement.

"Adrianne ne fais pas ton enfant!
Je viens avec vous!"


"Non Jack!
Tu ne peux pas me laisse tranquille des fois!"

Jack gronda:

"Mais c'est dangereux Adrianne bon dieux!
Je viens avec vous! C'est comme ça et pas autrement!"


"NON!"

S'exclama soudainement Elya qui fit sursauter tout le monde:

"Veux pas du mosieurs qui mfait porrr!!"

Adrianne sourit:

"Tu vois Jack!
Tu fais peur!"

"Je m'en fiche!"


S'exclama-t-il froidement.

"On n'a pas besoin de toi!"

Expliqua de plus en plus séchement Adrianne:

"..."

Jack ne répondit pas et demanda à Laurent:

"Sureveille les...
Restez là!
J'arrive!"


"D'accord.."

Puis le chevalier se mit à courir jusqu'au écurie où il croisa Perceval:

"Je vais avec elles je ne sais où!"

Expliqua-t-il à Perceval pendant qu'il préparait sa jument...Quand il fut prés il retourna au prés d'Adrianne...
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Mar 25 Avr à 22:52

Alors Perceval sur son étalon doubla Jack. Lui disant.

Perceval:" Laisser je m'en occupe ! Je vais protéger la Dame c'est une promesse. Vous avez déja fort a faire au chateau. Yaaaa !!! "

Perceval ratrapa Adrianne et Elya sans trop de dificultés, il n'avais presque rien prit et sur c'est chemins boueux deux personens ralentisaient le chevale de la Dame de Lurtos. Puis il chevaucha a sa droite et dit.

Perceval:" Ne croyais pas que puisque je suis un homme j'oserais vous ordonner de faire marche arriére, si vous voullez aller contre le bon sens c'est votre droit mais c'est mon devoir de chevalier de vous accompagner sur la route et de vous protéger toute deux et cela n'est point négociable je les promit a votre chateau !! Vous etes belle et forte mais aussi une sacrée tête de mule ! Même ici les routes son dangereuses ! Alors que diriez vous de revenir au trot et de me dire ou nous allons ? "

Il ce dit tampis pour le Pays de Galles il envera un message prévenant de l'annulation de son voyage, il ne pouvait laisser la Dame seul, il la sentait triste et chagriné, sa réaction de tout a l'heure devait etre la goute d'eau.......Il rajouta la culpabilité a son inquiétude, sa tristesse et son amour naissant, alors même chasser a coups de baton il continurais a les suivres et les protéger toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Ven 28 Avr à 19:16

Jack regarda Perceval le dépasser, il arrêta sa jument et écouta le chevalier qui lui dit qu'il s'en occupait alors Jack lui dit:

"D'accord!
Mais je vous fais confiance!"


Puis il observa Perceval partir au galop puis l'homme fit demi tour et alla remettre son animal dans son boxe, puis il alla retrouver ses trois amis qui n'avaient pas réussit à garder Adrianne...Ils étaient assit sur le canapé et tiraient des têtes de morts vivants quand ils virent Jack, ils se redressérent et Luis lui demanda:

"Alors?!
Elle est là???"


Jack s'assit sur le canapé et répondit:

"Non..."

Vint le coupa:

"Mais.."

Jack enervé continua

"Mais laisse moi continuer bon dieu!
Donc elles sont partit mais Perceval est allé les ratraper, je lui fit confiance, pas vous?"


Vint et Laurent répondit:

"Oui!"

Mais Luis dit:

"Moyennement!
Ils devraient déjà être rentré!"


"Peut être qu'ils sont partit se promener pour discuter vu qu'il ne pleut plus!"


Proposa Laurent

"C'est une posssibilité"

Avoua Luis, un peu plus rassuré...Puis Jeanne arriva paniquée

"Messires!
Où...où est Dame Adrianne?"


"Partit!"

Répondit Jack las

"Que se passe-t-il?"

Demanda Luis qui était assit à côtés des deux plus jeunes chevaliers...La vielle femme paniqua deux fois plus:

"Il...il y a un pro...probléme..."

Luis se leva et dit:

"Je seconde la Baronne alors dites moi je ferais de mon mieux!"

"La tempête...a fait...fait...un gros desastre....nous avons...une vaingtaine.... de morts dans....dans....les pay...paysans...et pratiquement tous...les champs..so...sont innondés!"

Les hommes devinrent cramoisi

"Mon dieux!"

Fit Luis qui était orrifié par le nombre de morts

"Mais que faire?"

Demanda Vint

"Je ne sais point jeune homme!"

Répondit Jeanne...

Pendant ce temps, Adrianne avait été rattapée par Perceval et quand elle le vit, la jeune femme soupira...


*Encore lui!*

Pensa-t-elle....Puis il lui dit qu'il n'était pas un homme qui oserais la forcer à retourner au château....Il désirait les accompagnés et lui dit qu'elle était forte et belle mais une sacré tête de mule. La jeune femme haussa les épaules...Et quand il lui demanda où ils allaient, Adrianne répondit séchement:


"A Camelot!"

Puis elle donna un coup de talon à l'étalon qui s'élanca au galop...La pluie avait cessée de tomber par conséquent la jeune De Lurtos avait enlevée sa capuche et celle d'Elya et elle demanda à la petite fille:

"Tu n'as pas peur au galop?"

Elya sourit:

"Roh non!
Zaime la vitesse!!"


Puis ils arrivérent enfin sur le chemin entouré de champs...Adrianne observa le desastre...Presque tout les champs étaient inondés, dévastés...Quand la jeune femme vit des cadavres d'homme mort, elle fit ralentir son cheval, cacha les yeux d'Elya pour pas que la fillette voit ce desastre et se controla pour ne pas vomir...Perceval était à sa droite et regardait lui aussi la scéne...Adrianne ne savait pas où était Camelot et elle n'avait aucune envie de demander au chevalier...elle allait demander aux paysans sa routes...

Quand elle vit un homme de petite taille, avec une petite barbe grise, elle arrêta son cheval et dit à l'homme
:

"Bonjour!"

"..."

L'homme s'était arrêté, mais il ne répondit pas alors Adrianne lui demanda:

"Ca va allez?"

"Ca vous regarde?"

Avait répondit méchamment l'homme...La jeune femme savait dqu'il était triste alors elle demanda quand même:

"Savez vous où se trouve Camelot?"

"Non!"

Fit l'homme avant de continuer son chemin...Puis les compagnons reprirent le siens et Elya fit:

"Mezant l'homme!"

"Seulement triste!"

Corrigea Adrianne qui s'en voulait d'avoir déranger cet homme...même s'il ne l'avait pas respecter...Dans des moments pareils, elle était pareil...Puis ils continuérent au trot...Au bout d'une demi heure, ils bifurquérent à droite et se trouvérent dans un petit chemin caouteux entouré de sapin...Elya remarqua une femme qui marchait sur le bors de la route et dit à Adrianne:

"Fô demandez à zelle!"

"Tu as raison!"

Répondit Adrianne Alors elle contourna Perceval et se rapprocha de la femme qui avait l'air plus aimable, elle était habillé d'une robe de paysanne mais elle sourit quand elle vit Adrianne approcher à cheval:

"Bonjour Mesdemoiselles et messire!"

Fit la femme

"Bonjour Madame!"

Dit Adrianne:

"Bizour!"

Fit Elya...Puis Adrianne demanda

"Pouvez vous nous aider?"

La femme sourit:

"Avec joie, dites moi ce que je peux faire pour vous."


"Savez vous comment nous pouvons allez à Camelot?"

La paysanne sourit:


"Mais bien sur!
J'y suis allée ce matin!"


"Zuper!"

Lacha Elya ce qui fit rire la femme


"Alors...
Pour y aller, il faut que vous continuer sur ce chemin, dans à peu prés une heure vous devez bifurquer à droite et vous arriverez devant un immense lac, prenez à droite..."


Elle marqua une pause et reprit


"Donc longer le lac pendant une bonne heure et demi et ensuite bifurquer à droite vous arrivez sur un chemin boueux qui va vous parraitre trés calme mais faites attention aux brigants, ils se trouvent au tout début du chemin, trés loin de Camelot!
Vous avez bien fait d'avoir un chevalier avec vous!
Donc...vous longerez ce chemin pendant quelques heures ça dépend à quelle vitesse vous avancé puis vous arriverez devant d'immense fortification, c'est derriére que se trouve ce que vous chercher!"


Adrianne sourit

"Oh merci!"

Puis elle sortit sa bourse et la femme la voyant fit:

"Oh non je n'en ai pas besoin!
Je suis toujours heureuse d'aider les personnes!"


Adrianne rengea sa bourse et sourit

"Merci encore Madame!
A bientôt j'espére!"

"Zorevoir!"

Fit Elya

"Aurevoir Mesdemoiselles...et Messire!"

Puis la femme reprit son chemin et Adrianne le sien...Puis elle demanda à Elya

"Pense tu qu'il faille faire confiance à cette femme?"

La petite fille répondit

"Oui...
Je sens en elle de bonnes ondes..."


A cette phrase, la jeune femme fut étrange

"Des ondes?"

Elya répondit :

"Oui!
Mamie aussi ressent cela chez les gens..."


Adrianne sourit, elle avait comprit...Elya avait des dons de sorcellerie...cela avait toujours passioné la baronne...
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Sam 29 Avr à 13:05

Perceval fut surpris que maintenant la vue de cadavre ne le troublait pas plus que ça, lors de bataille il en avait vue recouvrir des champs entiers.....Enfin il galopa avec la dame conscient que cela l'ennuier bien un peu mais il ne voullait pas la laisser la, apres un tel chaos les routes n'étaient guéres sur donc hors de question de les laisse toutes deux, même quite a subire les foudre de la dame. De même bien qu'il connaissait le chemin de Camelot sur le bout des doigts il n'osa pas faire de remarque a la demoiselle au sujet de leurs itinéraires.....Et ne dit mots quand ils croisérent le pauvre homme égris par la peine, mais sourit a la dame que leurs indiqua un chemin qu'il connaissait déja.

Une heure plutard ils arrivérent au lac. Perceval atrapa les rénes d'Adrianne et stopa les deux montures, il s'attenda a subire le mécontement de la baronne alors dit de suite.

Perceval:" Damoiselle, nos chevaux doivent ce reposé un peu a ce rithme la il n'arriverons pas vivant a Camelot, profitons de cette acalmie pour faire halte au prés de ce lac. "

Il atrapa la petite Elya dans ses bras et la posa parterre puis aida Adrianne a déssendre. Il chercha dans sa sacoche quelque vivres, apres etre partie avec tant de hate il n'avait pas eu le temps de prendre grand chose, une partie de ses affaires était resté au chateau de la Dame et trouva 5 ou 6 biscuits il les donnat a la petite protégé de la baronne en souriant.

Perceval:" petite demoiselle partage avec la dame, entendu ? "

Il frota la tête de la petite et amena les chevaux au bord du lac pour qu'ils boivent, il observa le lac tranquile, qui était de 20 centimetres plus haut que d'habitude, il pensa au champs inondés, aux riviéres sorties de leurs lit et aux labeurs que devront endurer les paysants.

** Pauvres hommes, heuresement que notre bon roi leurs a suprimé le droit de servage, espérons qu'en plus cette années la guerre leur soit épargné **

Il était partit dans ses pensés e tAdrianne eu put le croire hypnotisé.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Sam 29 Avr à 13:31

La jeune femme acquiésa sans parler, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait, elle se laissait aider par Perceval sans même sans rendre compte, ces cadavres au bord des routes l'avaient complétement anéantis, l'horreur des corps avec les chiens l'avaient complétement chamboulé mais là c'était trop...Elle s'assit au bord du lac à côté d'Elya qui mangeait des petits gâteau et qui en tendit à Adrianne:

"Vous zen voulez?"

"Non merci Elya!
Je n'ai pas faim. Mais tu sais tu peux me tutoier!"

La petite sourit:

"D'accord!"

Puis la petite fille continua de manger les petits gâteau tout en observant la jeune femme qui semblait perdue, triste, le regarde sur le lac...

"Qué qui sva poé?"


Demanda la fillette la bouche pleine

"Oh rien!"

Répondit vaguement Adrianne

"Mais sssiii ya!!
Za ze voié!!!"


La jeune De Lurtos haussa les épaules et observait sa silhouette dans le lac, malgrés quelle s'était changée et qu'elle s'était coiffée avec le galop ses cheveux étaient tout en batail et sa robe était pleine de boue

"C'est pas mon jour"

Lacha la jeune femme pour elle même

"Pourqué?"


Demanda Elya curieuse:

"Car j'ai vu tellement d'horreur j'en ai assez!"

Puis la petite se faufila dans les bras de son amie

"Moé zaussi zen ai vu...
Z'ai vu mes parents..."


Des larmes coulaient sur les joues de la fillette et Adrianne lui murmura:

"Chut...calme toi.."

Elle lui caressa les cheveux et lui embrassa le front pour la calmer mais Elya voulut continuer;


"Y zont était brulé...sur zun buzé disait mamié!"

"Oh quel horreur!"

Lacha Adrianne qui caressait les cheveux de la fillette

"Y zété des sorcierrr...
Veux pas brulerrrr!!"


Et la petite éclata en sanglot...Adrianne la berca doucement:

"Jamais tu ne bruleras...
Tes grans parents eménagerons au château, ils seront protégés et toi tu resteras avec moi!"

Elya la regarda et sa calma:

"Prozmi?"

"Promis!"

Fit la jeune femme qui se tourna Perceval qui semblait comme hypnotisé


"Ca va Perceval?"

Demanda Adrianne assez séchement puis Elya se leva et alla voir le chevalier:

"Mézan garçon a zencore miam miam?"

Cela fit rire la jeune De Lurtos...Puis Adrianne se leva et marcha vers le chevalier:

"Pourquoi ces horreurs ne vous font rien?"

Elle laissa un blanc et continua:

"Vous qui m'avez dit que même les chevaliers trouvaient cela horrible vous m'avez bien menti..."

La jeune femme regarda Elya qui continuait de jouer avec des caillous puis elle continua:

"Et pourquoi êtes partit?
Vous les hommes, vous êtes tous pareil!
Je vous ai fait peur ou quoi?
Moi qui regrettais mon comportement au début avec vous maintenant je ne le regrette plus du tout!"

Elle laissa Perceval réfléchir et alla vers Elya qui lui demanda:

"Zon peux sy baigner zici ?"

La jeune femme répondit
:

"Oui je pense!
Sinon il y aurait un panneau!"

"Zouette!!"

S'écria la fillette, Adrianne enleva la robe d'Elya qui se retrouva en petite chemisette et la jeune De Lurtos lui dit:

"J'ai des robes de rechange!"

Puis Adrianne enleva sa robe et se retrouva en une fine chemise, elle se fichait du regard de Perceval sur elle (^^)...Puis elle entra dans l'eau avec Elya


"Quelle est bonne!"

S'exclama Adrianne, en effet l'eau était agréable, ni froide ni trés chaude et le lac n'était pas profond, mais Elya n'avait pas pied alors Adrianne la prit dans ses bras et la fillette demanda au chevalier

"Mezan garçon ty viennss??!!"
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Sam 29 Avr à 16:14

Perceval quita Adrianne des yeux et d'un air triste refixa le lac. La dame avait raison lui même trouvait ça peu chevaleresque de ne pas etre aussi dégouté par ce spectacle qu'il le faudrait. Il dit a vois basse plus pour lui que pour Adrianne.

Perceval:" Malheuresement tout ceci et comme la guerre, plus on voit de mort et moin on n'est choquer, plus ou occis d'énnemis plus c'est facile d'occir....Il faut faire attention.. "

Il ce dit qu'Adrianne avait raison de le détesté et qu'il n'était pas digne d'elle. Puis il recula du bord du rivage et ce laissa tomber au pied d'un arbre s'adossant a celui ci il remarqua que c'était un pommier, il ramassa une des pommes qui était a terre, la frota contre sa tunique et la mangea en regarda les deux jeunes dames ce baigner. Il sourit a la petite Elya quand celle ci lui proposa de ce baigner et fit non de la tête, il restait prudent, la tempette avait ruiné les paysants, déespérés, une noble fortuné de passage et sans défences serait une proie facile pour gagner de quoi survivre. Alors perceval resta la une main sur son épée plus ou moin vigilant.

Il n'était peu etre pas un bon chevalier mais amener ses deux jeune filles en sécurité lui procurerais du plaisir et un peu d'oublis. Puis il étudia les pauvres bagages de la dame de Lurtos et soupira. Mais la vision de la dame et de la petite fille s'amusant dans l'eau réconforta son coeur. Il s'adressa alors a Adrianne.

Perceval:" Ou donc allez vous séjourné Madamoiselle ? suis je béte je vous ménerais au chateau ! la bas ce ne sont pas les chambres qui manque et vous serez en sécurité. En arrivant vous n'aurez qu'a écrire un courrier pour les gens de votre chateau, je l'enverais par pigeon voyageur... "

Puis il ce surprit a observé la jeune dame au fort caractére et a la silouhette gracieuse, tres gracieuse même dans ses vétements mouillier. Il rougie et détourna le regard en ce levant et partie brosser son chevale pour penser a autre chose....
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Sam 29 Avr à 18:19

La jeune femme avait pas entendu ce qu'avait dit Perceval sr la guerre et les morts, elle n'avait pas eut envie de l'écouter...Dans l'eau, Adrianne plongea tel une siréne pour se rafraichir en mouillant ses cheveux, sa chemisette lui collait de partout et maintenant tout était transpartent, mais elle ne s'en préoccupa pas tout de suite...Puis elle fut arroser par Elya qui riait et lui dit en riant:

"Héhéhé!
Je vais me venger!"

Et elle arrosa la fillette et elles partirent dans une bataille d'eau en éclat de rire et malgrés que la petite avait demandé au chevalier si il venait, celui ci fit un signe de tête que non et resta assit accoter à un arbre...Adrianne fit comme si elel s'en fichait mais elle aurait voulu que son ami, car malgrés sa colére, c'était son ami, oubli un peu son travail de garde et se détende, joue avec elle et arrête de se morfondre tout seul...Puis il lui demanda où elle allait séjourner mais il ne lui laissa pas le temps de répondre et lui dit qu'il l'ammenerait au château et qu'elles seraient en sécurité...La jeune femme arrêta de jouer et fit de gros yeux:

"Comment!?
Je voulais juste voire Camelot en un jour...Je ne voulais pas rester!
Mes gens vont s'inquieter je ne les ai pas prévenu!"

Mais Perceval venait de dire qu'il enverrait un pigeon voyageur au château pour leur dire leur position et Adrianne dit, plus calme:


"Vous avez peut être raison!
Le temps d'arriver à Camelot pour arriver dans mon château à la nuit il faudrait repartir tout de suite!
Nous séjournerons quelques jours à Camelot!"

Expliqua Adrianne et Elya s'écria:

"Youpiiii!!"

Et la jeune De Lurtos lui dit:

"J'écrirais à Luis qu'il aille chercher tes grands parents pour les prévenir et les faire habiter au château!"

"Zuper!"

S'exclama la petite qui se remit à éclabousser la jeune femme qui n'était pas contente d'avoir avouer que Perceval avait raison...Puis en pensant à lui, elle tourna la tête vers le chevalier et le remarqua en pleine observation sur quelque chose...plutôt quelqu'un...sur elle exactement...Adrianne rougit comme Perceval et elle plongea subitement dans l'eau quand son ami partit brosser son cheval...Puis elle attrapa Elya par les pieds et celle ci rit:

"Arrêteeee hihihi za zatouille!!"

Adrianne sourit et sortit sa tête de l'eau puis murmura à la fillette pour ne pas que Perceval entende:

"Il faudrait qu'il vienne...
Qu'il se détende avec nous!"

Elya répondit à voix basse:

"Zvi..le mézant garçon à droit à reposssssssee!
Mais zcomment?"


"Il faudrait qu'on l'attire ici...
Et si on faisait une simulation..."

La petite la regarda bizarrement:

"Zune quoi? zimlazion?"

Adrianne sourit:

"Une simulation c'est quand on fait semblant de quelque chose...Laisse moi faire!
Tu verras.."

Puis la jeune femme se redressa et se mit à hurler:

"AIEEEEEEEE!!!
AU SECOURRRRRRSSSS!!!!
Percevalllllll AIDEZ MOIIII QUELQUE CHOSE NOUS ATTAQUE!!"

Elya cacha son sourire et se mit à hurler aussi...Comme prévu, le chevalier accourut avec son épée et les amies arrêtérent de crier, Elya empoigna larme pour la poser par terre, et Adrianne poussa Perceval dans l'eau en riant:


"On vous a eut!"

Elya rit et dit:

"Faut zenlever zla zemize zaux mézant garçon sinon zelle va être mouillé!"

Adrianne rougit et enleva doucement la chemise de Perceval qui était encore sous le choc du coup des deux filles. Puis la jeune femme lui dit:


"Allez on se remet!"

Puis tout en surveillant Elya qui jouer avec des caillous, elle prit le chevalier à part et lui dit doucement:

"Je voulais m'excuser pour m'être enervé comme ça!
Je comprend qu'un homme comme vous préfére s'entrainer avec des hommes que de consoler une jeune femme desespérée, c'est tout a fait concevable, je voulais m'excuser pour cela et aussi..."

Elle fit une pause en souriant:

"Pour votre pantalon tremper!"

Puis elle eclaboussa Perceval en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Sam 29 Avr à 20:45

Perceval brossait doucement son chevale quand il entendit le cris d'affolement d'Adrianne et s'en voulu d'avoir baissé sa vigilence !!! sans réfléshire a quel danger la jeune femme pouvait bien courir au bord du lac alors que la route étaient derriére eux, il s'élanca et tomba parfaitement dans le traquenard des deux damoiselles, et c'est impuissant et incapable de bouger viger par la suprise qu'il ce fit enlever sa chemise. Il écouta la Dame de Lurtos et remarqua alors qu'il était bien avachis dans l'eau et ce fit copieusement arrosé. Puis il releva en souriant et dit a Adrianne.

Perceval:" Merci milles fois noble dame pour pardon envers ma maladroitesse et ma bétise ! Vous même étes intéligente et sensible Cependant.... Il y a une régle a respecter a votre age, ne jamais "crier au loup" si le besoin ne s'en fais pas resentir, et pour vous aider a vous souvenir comme vous avez passé l'age de la fesses...... "

Il s'acroupit devant Adrianne et avec ses deux bras saisi les jambes de la jeune fille et sans dificulté la souleva hors de l'eau et la mit a chevale sur ses épaules dans une posture peu etre un génante et malgrés l'agitation de sa cavaliére la monture "percevaline" continua son entreprise, il posa ses mains sur le dessous des pieds fins de la damoisselle et qu'un mouvement magistrale comme une catapulte l'envoya a plus de deux metres de hauts et apres 5 metres de vol plané Adrianne s'enfonca lourdement dans l'eau avec un grand "splashhh" !! Perceval rie beaucoup. Elya sembla impréssionné et bien qu'un peu inquiéte par le vol plané ce mit a rigolé. puis quand Perceval vit Adrianne ressortir la tête de l'eau apres avoir bu un peu la tasse a cause de la stupeur de l'action il dit en riant et en prenant un air faussement sérieux.


Perceval:" Vous avez beau avoir la beauté, la finesse et la puissance vocale des oisseaux votre vol n'est pas encore au point belle dame !! Hahahahaha ! "
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Dim 30 Avr à 19:55

La jeune femme riait car Perceval était tombé dans le piége et elle l'écouta toujours en souriant...Il s'excusa pour sa maladresse et il lui dit qu'elle était intelligente et sensible mais il lui dit la régle à respecter...Adrianne sourit:

"Au je connais la régles de "crier au loup" je connais l'histoire aussi, sa moral mais vous savez mon chér que je suis inteligente donc je ne le referais plus!"

Et elle repartit dans un fou rire, ce n'était pas son habitude de se venter, de dire qu'elle était intelligente, c'était même pour rire...Mais quel fut sa surprise quand elle vit le chevalier s'accroupir et sentit que quelque chose lui saisissait les bras...Elya était devant elle, toute droite, ça ne pouvait être que son ami qui la souleva sans aucune difficultée..Adrianne ne put ni crier ni bouger tellement elle avait été prise par surprise, et quand elle reprit ses esprit elle se sentit lancée comme une piere et attérit dans un gros "splashhh" à 2 métre de haut et à 5 métre de Perceval...Quand la jeune reprit son esprit elle fusilla l'homme du regard en lui disant:


"Vous êtes un homme mort!"

Et elle éclata de rire comme le chevalier et la petite fille qui avait été aussi surprise que la jeune femme puis quand elle revenait, elle écouta Perceval qui lui disait que malgrés sa beauté, sa finesse et sa puissance vocale, elle n'était pas au point pour le vol! Adrianne rit et rit encore et elle se mit à chatouiller le ventre de l'homme qui se retrouva pliait en deux de rire...Et Elya en profita pour sauter sur le dos du chevalier et lui mordillait gentillement les oreilles en s'exclamant:

"A l'attaquzeee!!
A l'azzzauttt du mézant garzon..."


La jeune De Lurtos rit et rit encore puis quand elles eurent bien achevé Perceval, elles se calmérent et s'assirent sur le bord du lac en regardant l'homme qui riait toujours puis Adrianne demant à Elya:

"Sinon où habite tu avec tes grands parents?"

La fillette tout en souriant répondit:

"Dans zune pitite chaumiére...loin du village, loin des zens...Nous zavons peur.."


Adrianne prit la jeune femme dans ses bras:

"Avec moi et mes amis, vous n'aurez plus rien a craindre!"

"Youpiiiii!"

S'exclama la petite fille puis la jeune femme demanda:

"Je ne comprend pas la méchanceté des paysans envers toi!"

La fillette répondit tristement:


"Je zuis zune zorciére moi zaussi...comme mes grands paré et mes porent...
Et les zens ont peurs...de nous mais nous zommes zentil!"


Adrianne sourit:

"Moi je sais que vous êtes gentil!
J'ai confiance en vous!"

Puis la jeune femme reposa Elya dans l'eau et la petite se remit à jouer avec des pierres dans l'eau en riant toute seule puis Adrianne se leva et plongea gracieusement dans l'eau, elle se redressant, ses longs cheveux mouillés lui cachaient la vue et lui rentraient la bouche, la jeune femme arrangea sa chevelure et remarqua qu'à cause de sa tunique toute mouillé, on voyez bien sa poitrine

*Oh mon Dieux!
Si mon père était là!
Mais il n'est pas là! Oh resaisis toi non mais!*

Adrianne sourit, c'était vrai, il fallait qu'elle arrête à penser à son pére, à tout ce qu'il lui interdisait, malgrés qu'il lui manquait, elle se sentait libre, elle s'écria subitemment:

"JE SUIS LIBREEEEEE!!"

Et elle éclata de rire toute seule...Elle marcha vers Perceval qui était debout dans le lac, plus loin, elle ne remarqua pas, malgrés la claretée du lac, les grosses pierre, au moment d'arriver prés du chevalier elle trébucha et se retrouva dan sles bras de l'homme qui l'empêcha de tomber plus loin...Adrianne se retrouver toute collée à Perceval..elle rougit mais n'osa pas vraiment bouger, elle murmura seulement:

"Merci...
Aujourd'hui les sauts ne sont pas mon fort!"

Elle rit tout bas, sentant la chaleur du chevalier contre sa tunique...


h: Ca me fait penser à to image Perci!!^^
Et désolé c'est un vrai tit post ^^
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Dim 30 Avr à 22:06

[HJ:" mdr pas de probléme ^^ apparament le dessin ta inspiré puisque c'est ça^^ "]

Apres avoir subit les assauts de ses deux protégés il les laissa discuter tranquilement au bord du rivage tandis qu'il s'éloigna en peu en observant tranquilement les poissons cheminer entre les rochers puis il vit le reflet du soleil dans l'eau et leva les yeux appercevant une grande eclaircie, était ce un signe ? le beauté provenanit de la direction de Camelot, il scruta les eaux dorés du lac s'intérogeant sur l'existante de la mythique dame du lac, le Roy n'avait jamais clairement espliquer a Perceval la réalité historique des "légendes" et "rumeurs" qui courraien tautour du Roy tant aimé. Il aurait aimé la voir jahir de l'eau et le réconfortait en lui disant qu'il était sur le vrais chemin du juste et repondre a ses intérogations. Un cris joyeux de femme le toucha mais la joie d'Adrianne lui apparue comme le signe anonciateur de la présence de la mythique fée. Des pas dans l'eau le sortie de sa réverie habituel et il ce retourna et Adrianne lui tomba dans les bras, par reflexe il la ratrapa imobilisant sa chute !!! Il fut de nouveau frappé par ce sentiment de "signe divin" mais également par un autre tout aussi fort.



Le chavlier devait etre aussi rouge que la damoiselle qu'il venait de sauver d'un nouveau bain. Pour finalement etre tout autant tétanisé que la Baronen de Lurtos.

Perceval:" Et pour moi rassurez vous, vous ratraper et plus agréable que vous propulser. "

Il scruta la jeune femme et sa silhouette tres bien mis en valeur ainsi que ses long et magnifiques cheveux dont les rayons du soleil ce réfletés, puis ses yeux vainrent ce perdre dans ceux d'Adrianne et il la sera plus encore dans ses bras raprochant son visage et ses lévres des siennes.

Perceval:" Mais en ce moment c'est vous qui propulsé mon coeur hors de ma poitrine et........... "

Perceval posa un rapide et fugace baissé sur les lévres d'Adrianne et tourna la tête aussitot relachant son étrainte sur la jeuen dame. Son esprit hurla contre son coeur ! Cela ne convenait pas a une dame de noblesse, Perceval avait déja connut les "choses de l'amour" mais jamais avec une dame de haut rang, sans faire ( ni connaitre) aucune court aproprié a ce statue ! Serait il devenu un animal sauvage sans aucune civilisation ? Quel chevalier protecteur agirait de la sorte ?

Perceval:" Milles Pardon baronne.....Venait les chevaux sont reposé nous pouvons reprendre notre chemin, nous serons a Camelot avant le souper.... "

Il avanca vers la berge et Elya qui n'avait rien vue trop occuper a jouer avec ses cailloux, Perceval ce forca un peu pour faire un grand sourire a la petite.

Perceval:" préparez vous ma Damoiselle Elya nous allons repartir pour Camelot la cité qui illumine tout le pays !! "

Lui dit t'il en luis montrant du doigt la direction de Camelot et d'ou le beau temps semblait etre revenue.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Lun 1 Mai à 14:51

(hj: looool Perci!
Attention à l'image...personne sensible...s'abstenir ^^)

La jeune femme qui n'osait pas bouger, restait dans les bras du chevalier qui l'avait rattrapée de justesse ce qui l'avait empêchée de s'étaler dans l'eau comme une crêpe...La jeune femme observait l'homme rêveur...puis elle le vit aussi tétanisé qu'elle quand il pesa reellement la situation..Puis il lui dit que la rattraper était plus agréable que la propulser..Cela la fit un peu rire mais elle se mit à rougir encore plus alors elle essaya de le cacher...Puis elle le vit qu'il la regardait, la déshabiller du regard, Adrianne n'osait rien faire..rien dire..sa chemisette la faisait transpirer encore plus et elle se sentait comme coller sur tout son corps..

Puis il la serra encore plus fort dans ses bras, rapprocha son visage et ses lévres de celles de la jeune femme puis il murmura que c'était elle qui, en ce moment, propulser son coeur hors de sa poitrine...La jeune barronne pu a peine prononcer:


"Oh..
Je..."

Que Perceval venait de lui donner un baiser rapide et fugace à la jeune femme qui était sous le choc...Ce baiser si doux..;si calme...mais était il sincére? Ou était il comme tous ses hommes qui font cela pour s'amuser, sans s'occuper du sentiments de la jeune femme...Adrianne ne savait plus quoi penser, surtout quand le chevalier tourna la tête en lachant Adrianne qui manqua de tomber encore mais elle se ratrapa de justesse puis elle le vit songeur...


*Ce..
Ce n'est pas bon signe!*

Ce disait elle, encore sous le choc...Puis il s'excusa et lui dit que les chevaux étaient assez reposés que qu'il fallait reprendre la route...La jeune femme acquiésa d'un signe de tête et suivit l'homme pour sortir du lac, elle prit la main qu'Elya qui, en apprenant qu'il fallait partir, avait poser ses cailloux et était toue exitée...Adrianne lui dit:


"Il faut nous changer maintenant!"

"D'accord!"

Fit la fillette qui fut entrainer par la baronne derriére des fourrées épaix où personne ne pourrait les voir. La jeune femme avait prit son sac, sortit les deux robes seches, elle enleva la chemisette d'Elya et lui fit enfila sa belle petite robe et elle fit de même pour elle...Elle se retrouva dans sa magnifique robe verte, avec ses beaux cheveux verts, encore plus belle que jamais...Mais elle était surtout perturbée..Puis les deux filles retrouvérent Perceval et Adrianne bafouilla:

"On...est ...euh...prête..pour...enfin....voila...euh!"

Elya la regarda bizarrement et lui demanda:

"Za va?"

La jeune femme répondit faiblement:

"Euh...oui.."

Puis elle aida la fillette à monter sur son étalon et quand elle monta, elle manqua de tomber, elle s'accrocha de justesse à la selle....Puis suivant le chevalier les compagnons continuérent de longer le fleuve et quand elle vit le petit chemin, Adrianne dit à Perceval:


"Voi...là...la bifurcation..."

L'homme acquiésa et ils tournérent en même temps, leurs chevaux se retrouvérent côté à côté...et Adrianne en était troublée, mais Elya trop préoccuper à faire des tresses à la criniére de l'animal ne remarqua pas vraiment le silence qui reignait désormais...Puis la fillette aprés sa deuxiéme tresse se redressa et s'écria:

"TADAAAAAAAAA!!"

La jeune femme sursauta et se mit à rire mais elle dit à Elya:

"Chut...
Fais moins de bruit ma puce, sur ce chemin là il faut être prudent..."

Au fur et à mesure qu'ils avancaient, Elya ne coiffait plus l'animal, elle était aussi silencieuse que les deux adultes qui n'osaient même pas se regarder...Le chemin était calme, bien trop calme et cela commenca à inquiéter la jeune De Lurtos qui dit à Perceval:


"Soyons prudent!"

Cela faisait maintenant à peu prés une demi-heure que les chevaux trottaient calmement et en silence puis ce fut la petite fille qui brisa le silence en disant faiblement, à voix basse:

"Zoyons...zur nos gardeess.."

Adrianne répondit:

"D'accord!"

Elle sortit son épée sous la surprise d'Elya qui se mit à trembler:

"N'ais pas peur!"

Lui murmura la jeune femme à l'oreille...Ils n'entendirent rien sur le chemin...Perceval était assez loin devant pour surveiller l'avant du chemin sauf qu'il ne vit pas, comme Adrianne et Elya, deux hommes marchaient sur la pointe des pieds derriére l'animal des damoiselles, quand soudain, la jeune femme se sentit attraper par le torse et on lui mit un mouchoir dans la bouche pour qu'elle se taise, Elya qui venait de voire toute la scéne hurla:

"MEZAN GARCONNNNNNN!!
AU ZECOURSSSS ZADRIANNEEEE"


"Mais chuut!"

Murmura le deuxiéme brigants qui ensuite donna un coup sur la tête de la fillette qui s'évanouit...


"Bien joué!"

Répondit le premier homme. Puis les hommes, rejoins bientôt par d'autres brigants, enlevérent les filles du cheval qui détalla vers Perceval et les hommes commencérent à embarquer Adrianne qui gesticulait dans tous les sens et Elya qui était évanouie...La jeune femme pensait:

*Perceval...
Je vous en pris...*
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Lun 1 Mai à 17:17

Géner et ne voullant surtout pas prendre le risque d'agraver leur relation Perceval n'osa plus dire mot, il finit même par prendre la tête prétestant ouvrir la marche, chose fausse et idiote par si bandits il y avait il resterait cacher devant le passage du chevalier pour ne ce montrer que devant la jeune baronne et jeune Elya. Il pensait et repensait encore a comment améliorer les choses entre lui et Adrianne, a mettre au point un discourt, de peur que l'improvisation rende les choses pire encore. Quand il entendit la petite Elya et arreta la marche de son cheval et tendi l'oreille !! un chevla arrivait au galop ! il sortie son épée du fourreau et ce tain pret. Mais ce fut celui de la baronne qui passa devant lui comme le vent, il n'eu pas la possibiliter de l'arreter et ne perdit pas de temps en chargeant dans la direction de l'agression.

Arrivant sur les lieux il vit une partie des bandits, des paysants pilliards des villages allentour en faite. Qui comptaient bien sauver leurs saison ruiné par la tempette en attaquant les convois non protéger et en disparaissant comme le vent. Les trénard étaient la ce disputant les derniéres affaires d'Adrianne tombé de son chevale, Perceval vit la petite Elya évanouie au milieu du chemin, la jeune Baronne elle avait disparu. Son inquiétude doubla sa rage et a son apparition les bandits armés de peu d'armes ( prises sur des guerries morts apres le pilliages des champs de batailles une fois les conflits terminés) et surtout sans connaissances de leurs maniment furent bien long pour organiser leurs défences, Perceval décroca un Pillum qui était attacher au flan de sa selle et le jeta dans l'épaule du premier bandit qui s'éfondra par terre, deux de ses conplices vainrent pour stoper Perceval dans sa lancer. le premier recut le plat de la lame du chevalier en plein front et sombra dans l'inconscience et l'autre tenait telment mal sa lance que Perceval lui arracha des mains sans dificulté et lui donna un coup avec qui lui cassa les cotes !! Il rengaina son épée et avec la lance tracas et mit en déroutes les autres bandis qui malgrés leurs nombre n'avaient pas le courage de faire face.


Perceval:" yaaaaaa ! dispercez vous !! Retournez d'ou vous venez ou je serez obliger de vous occir !!! "

Quand le dernier pilliard eu quitter les lieu Perceval sauta de son destrier planta dans le sol la lance et couru jusqu'a la petite fillette. Il la prit dans ses bras et vit un grand ématome sur le front de la petite.

Perceval:" Elya !!!! Elya reveille toi !!! "

Puis apperçue sur le bas coté les traces qu'avaient du faire les brigants qui avaient Adrianne.

Il posa Elya a l'abris du petite bute la ou si les pillards revenaient elle passerait inaperçut et bien qu'inconsiente lui dit pour la rassurer.

Perceval:" N'est crainte ma petite ça va aller, je vais chercher Adrianne et on s'occupera tout les deux de toi !! ne bouge pas !! je reviens de suite ! "

Il reprit la lance, un autre Pilum et courut dans les bois en tentant de suivre la piste.

Perceval:" ADDDDDDRRRRRRRIIIIIIIAAAAAAANNNNNNEEEEEE ! "

Dans les bois les brigands avaient ligotés Adrianne pour l'empécher de trop jesticuler en lui metant quelques baffes au passages, Le plus fort la prit sur son dos et ils coururent a travers bois, puis apres dix minutes de courses le petit groupes de cinq bandits fit halte dans une petite clairiére qui devait servir de point de raliment. Ils ligotairent en plus la jeune noble a un arbre, si c'est paysants ne connaissaient pas le maniments des armes dans celui de la corde ils exélaient. Puis le chef s'assie sur un tron d'un arbre mort tandis qu'un des membre faisaient le gué et que les trois autres tournaient autour de la jeune fille. Le premier lui arracha ses quelques bijous et sans délicatesse ses boucles d'oreilles, puis recula alors les deux autres protestairent !

" Non mais vas y garde tout pour toi pourceau !!! "

" Il a raison tu te prend pour qui ? pour le chef ? !! "

Alors le chef ce leva et en allumant sa pipe leur dit.

" Non les gars le chef c'est moi, et si il prend ses quelques bijoux vous vous partagerez les autres affaires, c'est la régles du premier servie ! mais bon je vosu fait une fleur, "amusez vous" avec la fille et appeler moi si vous n'avez pas le courage de donner le coup de grace, la lois vous la connaissez pas de témoins ! "

Ils regardairent leurs chef puis Adrianne avec des yeux qui ne plaisa pas a la jeune fille, et le chef satisfait d'avoir remit de l'ordre dans son groupe ce rassit.

Les deux compéres ce mirent a carrésser les joues et les jambes d'Adrianne. Un sortit une dague et commença a fendre la robe de la baronne et fit une belle entaille. L'autre lui soufla a l'oreille.


" Ne pleur pas petite contesse. Si tu veu rendre ta mort moin douloureuse sois sage et bien gentille avec nous !! sa peu même te plaire un peu hahahaha ! "

Il lui enleva son baillion et l'embrassa comme un sauvage. Puis un siflement parvain aux orreilles de la pauvre Adrianne et la brute qui l'embrassa s'éfondra un pilum enfoncer entre ses omoplates. L'autre violeur potentiel recula et tomba sur les fesses de peur et de surprise ! Perceval Sauta en prenant apuis sur le tron sans voir le chef qui était dans un angle mort et brisa la lance sur le crane du grand bandit qui avait monté une garde plus que mauvaise alors qu'i létait occuper a dégainer une grande lame, et il s'éfondra mort sans avoir eu le temps de la sortir.

Perceval degaina son épée et fit face au bandit survivant qui s'en était prit a Adrianne, il tenait la courte dague qui avait découper la robe d'Adrianne dans ses mains et tremblant tenta d'intimider Perceval en la passant d'une main a l'autre ! D'un seul mouvement bien plus terrible et adroit Perceval coupa net la main gauche de l'homme ! Elle tombat a terre avec la dague encore serrer entre ses doigts. Dans un cris de douleur il s'éfondra et ce roula parterre. Alors Perceval appercue le chef qui ce tenait a la droite de la jeune Dame de Lurtos, et avait sa lame posé sous le menton de la Damoiselle.

" Finit de jouer au héros chevalier pose ton arme ou je saigne ta catin ! "

Perceval:" si tu fais cela je te découpe en deux ! du sommet de ta tête a tes fréles parties génitales de lache s'en prenant au femmes et aux enfants ! "

Le chef fit la grimace et colla encore plus pres sa lame de la gorge d'Adrianne et répondit.

" Jeune idiot idéaliste, de quoi et fais ce monde ? de tueris, de massacres, de pauvreté et de maladie, toutes les stratégies ce vallent pour gagner, pour survivre, moi même je fut chevalier sous Pendragon, puis prenant ma retraite dans la campagne j'ai bien vue quel était la misérable vie de c'est paysants et comem sont vide de sens les paroles de chevalerie, et prenant leur tête je n'est fais que rendre par mon espérience c'est attaques plus efficaces mais tout cela et bien naturel, c'est toi chevalier qui te voile la face et qui finira mort dans cette foret ! Alors jete ton épée maintenant ou j'égorge cette truie!! "

La jeune femme senti la lame lui meutrir un peu plus la gorge et un petit filet de sang coulla sur sa robe. Perceval fit la grimace et jeta son épée. Adrianne du avoir la peur de sa vie ( juste apres celle d'y a quelques minutes) car l'épée semblait fondre sur elle !! mais ce planta dans l'arbre a quelques minimetres de ça peau, tranchant ses toutes les cordes.

Le chef des bandits sourit et s'avanca vers Perceval maintenant des armés....

* Lui il si connait en escrime pas comme les autres !! au moin Adrianne pourra s'échaper pendant que je le retiens !! *

Le combat débuta, sans arme Perceval esquiva avec comem il le pouvait les coups de l'ennemi, vue sa puissance en lutte si il pouvait arriver au corps a corps il pourrait prendre l'avantage mais le bandit avait une techniques parfaite, et perceval aucune protection, en evitant un coups qui lui coupa légérement la joue perceval trébucha alors le chef des bandit pensa pouvoir donner le coup de grace mais Perceval lui envoya une poignée de terre dans les yeux et profita de l'aveuglement pour ce relever et donner un coup de poing au sélérat qui en un instant pointa sa lame devant Perceval qui retomba plutot que de ce la prendre entre les yeux.

" Hahahaha tu vois imbécile !! tu est jeune et tres fort a arme égale tu m'aurait pourfendu en deux en un eclaire ! si ta bétise ne t'avais pas fais lacher ton arme pour la vie d'une petite gueuse que je saignerais de toute façon apres que je me soit amusé avec elle devant ton cadavre !!! "

Le chevalier renégat cria et abatie son arme vers le visage de Perceval allonger au sol qui reussi a trouver un grand morceau de bois pour ce faire bouclier ! le morceau vola en éclat mais dévia la lame qui lui entailla l'épaule droite et ce planta dans le sol profondement, si profondement que le bandit ne put la sortir de suite alors surmontant sa douleur Perceval lui fracassa les parties génitales avec son tibias et atrapant les avec ses mains les bras du renégats brisé par la douleur passa sa jambe sur le venter de ce dernier et poussa l'envoyant rouler en avant par dessu Perceval !! en retombant contre le tron de l'arbre mort le bandit ce brisa la nuque et sombra dans le néant.

Respirant avec peine Perceval ce redressa douloureusement et chercha Adrianne du regard !


Perceval:" Ma Damoiselle !!! Adrianne !!!! "
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Lun 1 Mai à 19:21

(hj: Ayaaaa le flood belle d'hivers mdr!!!
Super post Perci! ^^)

La jeune femme avait été baillonée et trainée à plusieurs endroit différents...A chaque fois elle craignait pour Elya qui n'était pas avec eux...Perceval avait il entendu les cris de la fillette? Allait il venir à son secours? Quands ils avaient ligotés Adrianne dans les bois, au moment où elle avait suffisement frottée les cordes commencée à partir mais à ce moment là, un brigant lui coupa les liens, lui en remit d'autre et la porta sur son dos jusqu'à une clairiére...Adrianne était tellement tétanisée qu'elle n'osait se défendre...et de toute façon ils étaient bien trop nombreux...Arrivés à la clairiére ils l'attachérent à une clairiére:


*Et c'est repartit!*

Ce dit la jeune femme desespérée...Mais que faisait Perceval? Et Elya qui été évanouie....La jeune baronne se sentait extrémement seule...en plus elle avait beau essayé de crier, rien à faire, le baillon était bien trop serré...elle avait même du mal à respirer...Puis elle vit un brigants arriver et lui arracher tous ses bijoux avec violences qu'elle sentit les larmes coulaient sur ses joues quand l'homme lui arracha les boucles d'orreilles mais deux autres se révoltérent mais le chefs les arrêta et leu rdit de "s'amuser avec la fille"...Adrianne se mit soudainement à trembler en voyant les deux hommes arriver avec une arme en plus..Et la jeune femme trembla encore plus en voyant le regard du chef

*Oh mon Dieux!!
Mon dieux!!
PERCEVALLLLL*

Dans sa tête elle avait beau crier elle savait trés bien que son ami n'arriverait pas...Si seulement ils ne s'étaient pas embrassé comme cela, si seulement le chevalier n'était pas partit plus loin devant...ils les auraient sauvées...mais il n'était pas là...Puis quand elle vit un des deux compéres lui déchirer à moitié la robe avec sa dague, Adrianne revint à la réalité, manquant de s'évanouir...et l'autre lui dit à l'oreille de ne pas pleurer....ce qu'il dit fit trembler de peur et de rage la jeune baronne...et quand il lui enleva son baillon pour l'embrasser comme un fou, la jeune femme lui cracha au visage...son second baiser était horrible ,par un fou

*Pourquoi?
Pour...*

Mais ses pensées furent coupées par un sifflement et celui qui venait de l'embrasser s'écrasa sur elle du sang lui gicla au visage, Adrianne en fut folle et là elle vit Perceval...Elle n'avait plus son baillon alors elle s'écria:


"PERCEVAL!!!
JE SUIS LAAAAAAAAAA...Je..."

Mais elle vut couper par l'arriver du chef qui lui mit la lame de son arme sous le menton de la jeune femme qui trembla de peur...si prés du but...allait elle mourir là? Comme ça? Puis elle écouta sans rien faire ni rien dire la disctution entre les deux hommes puis la lame fut planté un peu plus et du sang coula sur la robe de la jeune baronne qui se mit à trembler de rage, de peur, de douleur...Et elle regarda le combat qui débutait...Quand elle vit la lame foncait sur elle, elle arrêta de respirer, ferma les yeuxx:

*Oh...non*

FIt elle pensant qu'elle allait mourir mais quand elle rouvrit les yeux, elle n'avait plus de corde...Perceval l'avait sauvée...La jeune femme sourit et se cacha derriére les buissons pour observait le combat qui fut bien violent...quand elle vu le scélérat le blessé à l'épaule, Adrianne retint sa respiration

*Allez Perceval...*

Encourageait elle dans sa tête...mais elle se rendit vite compte que le chevalier n'avait pas ammener Elya...mais où était elle? Oh non...Adrianne essaya de boguer pour courir vers la route..mais elle voulait attendre que le combat soit fini..Quand elle vit le brigants s'effondrer mort et Perceval appelait Adrianne, la jeune femme sortit de sa cachette, et coura vers le blessé, la robe déchiré, foutue, du sans sur tout le visage, le coup et les mains...Puis la jeune femme sauta faiblement dans les bras de son sauver:


"Oh...perceval...
Merci...
Il faut aller sauver Elya.."

Alors ils se mirent à courir faiblement et difficilement et arrivérent enfin sur le sentier et Adrianne regarda Perceval qui lui fit signe de le suivre et ils allérent là où la fillette était cachée...La jeune femme vit qu'elle était encore évanouie...Il fallait faire vite...Elle s'accroupit douloureusement, prit de l'eau de sa petite gourde et arrosa le visage de la petite fille et Adrianne l'appelait:


"Elya...
Ououou ma puce..."

Au bout de quelques minutes, la petite fille réouvrit les yeux et la jeune femme la serra dans ses bras:

"Oh Elya..
Tu nous as fait peur?"

La fillette qui l'a vit dans cet état lui demanda:

"Pourquoi tu zes pleins de zang?"

Adrianne sourit:

"Ce n'est rien!"

Elle l'aida à se relever et se tourna vers Perceval qui saignait abondamment à l'épaule gauche, Adrianne déchira sa robe une bonne fois pour toute, elle était en sous-vétement ( on va dire ça comme ça!) et fit un bandage avec un gros bous de sa robe, si ce n'est pas toute sa robe, à la blessure de Perceval;

"Au moins elle aura servi à quelque chose.."

Mais en repensant à ce viol qu'il avait faillit y avoir sur elle, la jeune femme trembla et se mit à courir là im y avait son étalon qui avait disparus, ses robes étaient éparpillés par terre avec celles d'Elya...Adrianne en prit une et l'enfila et elle rengea les autres dans le sac non déchirer et à sa grande surprise elle vit son étalon à côté de celui de Perceval...Quand elle fut rejoin par le chevalier et Elya, ils montérent sur les chevaux...Mais Adrianne, le savait:

*Je ne m'en remettrais jamais...*

Se dit elle...La jeune femme tremblait encore, elle s'était essuyait le sang mais elle avait encore cette marque dans le cou qui n'était pas si petite que ça mais Adrianne la cachait même si elle était douloureuse:


"Tu zes sureee qque za va?"

Lui demanda la fillette:

"O...oui!"

Dit Adrianne mais cela ne convaincu pas la petite fille..

"Hum.."

[i]Puis la jeune femme demanda faiblement:


"So..sommes... nous...bientôt arrivé..à...Cam...CAmelot?"

La jeune De Lurtos ne voulait pas ravoir une attaque..elle ne survivrait pas...elle avait été trop choquée...c'était horrible...et ce baiser d'une attrocité et violence enorme...jamais elle avait sentit cette humiliation là...devant Perceval en plus...


*Oh non...*

Ce dit Adrianne qui se mit à cacher son rougissement...Puis elle repensa, pour aller un peu mieu, au baiser du c hevalier...Etait il sincére? Où juste pour calmer ses ardeurs?
Revenir en haut Aller en bas
Perceval
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Lun 1 Mai à 20:22

Perceval fut soulagé de voir la fillette ouvrir les yeux. Il rassembla le plus d'affaire puis Adrianne déchira sa robe, il détourna complétement la tête, il n'oserait pas la regarder dans les yeux et encore moin dans cette petite tenue, lui qui ce sentait si coupable, et même plus coupable envers sois même qu'envers les brigands apres les paroles du chevalier renégat....Si seulment il ne c'était pas éloigné peu etre n'y aurait il pas eu d'attaque et toutes auraient étaient saine et sauve...... Puis il sentit Adrianne le bander.

Perceval:" Non Mademoiselle ne prenez pas cette peine ! ce n'est rien ! j'ai connus bien pire....et vous ?.... "

Il n'osa pas l'osculté du regard et pria pour quel venait de dire a la petite au sujet de sa santé était vrais. Il était désormais sur le qui vive et réagissait a chaque batements d'ailes d'un oiseau dans les branches. Puis répondis a Adrianne.

Perceval:" dans une heure nous serons en ville, mais d'ici vingt minutes nous auront quitter la foret pour des routes border de champs et plus sur, de plus rassurez vous jamais deux bandes de bandits ne prenent quartier si pres l'une de l'autre..... "

Cette remarque n'était pas une certitude mais il voullait rassurer la jeune fille. Il aurait préfèré la prendre dans ses bras vérifier son état de santé et ne plsu jamais la lacher. Mais il ne ce sentait indigne ne serait ce que d'y penser et de plus ne voullait en aucun cas qu'elle l'assimile dans son coeur comme un de ses bandit violeur et bestiale......

* Peu etre aurais je du mourir en mettant fi na la vie de ce bandit. Je ne vos guére mieu apres tout. *

Une heure plus tard ils arrivérent au porte de la citée de Camelot, Perceval s'adressa aux gardes qui stationner a l'entré de la porte principale des fortifications, l'informent de l'attaque dans les bois et lui donnant tout les détails. Il fit oui de la tête et commanda le départ d'une vingtaine de miliciens pour ce rendre sur les lieux Perceval revain vers Adrianne et la petite.

Perceval:" bien je vous conduis au chateau du rois et m'occupe de vous faire venir un docteur et vous trouver une chambre. "

Il conduit la Dame et sa petite protéger a travers la ville par les chemins le plus court puis s'adressa aux gardes du palais puis a l'intendance. Il resortie de suite avec une gouvernante et s'adressa a la baronne.

Perceval:" Ma Dame de Lurtos, cette intendante va vous conduir a votre chambre, je vais vous faire chercher le médecin et envoyer un courrier a votre chateau. "

Il salua en vitesse Adrianna la laissant avec l'intendante et sans tarder quitta le lieu pour remplir sa quéte. Il s'arréta s'apercevant qu'il avait oublier de rendre les bijoux de la baronne.....Apres tout cela lui donnera le courage de la revoir bientot.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianne
Invité



MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   Lun 1 Mai à 21:58

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le château des De Lurtos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le château des De Lurtos
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Britany, domestique au château d'Émeraude
» Visite au château d'Ambleville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Les plaines et les champs-
Sauter vers: