La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Errance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Errance   Ven 16 Mar à 17:10

Sire Laurent, l'âme débordant de chagrin et de nostalgie, s'en alla vers l'enclos où s'entrainaient les chevaliers. Mais en ce temps de l'année, et surtout à cette heure de l'après-midi, personne ne s'y trouvait. Tous avaient désertés l'endroit pour se retrouver devant un bon feu, en sirotant quelques tisanes ou boissons alcoolisées.
Lui ne se prêtait pas à cette humeur.
Il alla s'appuyer sur la cloture et lui pris un mal du pays.

- Ma douce amie, ma belle Ophélia. Demoiselle reignant sur mes pensées, souveraine de mes désirs... Vous êtes partie, au loin, et jamais vous ne reviendrai auprès de moi.
Jamais plus nous ne partagerons ces moments d'insouciance. Ces ballades en forêt, accompagnée de votre jeune soeur, ces discussions près d'un feu, ces chansons que vous me chantiez, ces mélodies que vous créâtes pour moi...
Non, vous avez mis fin à ce temps innocent, pour vous en aller vers un destin qui n'est point le vôtre. Vous vous en êtes allé vous faire esclave de votre attachante personne. Vous ne deviendrez non pas reine, mais femme soumise.
Pourquoi m'avoir rejeté, ma mie? Je vous aimes tant... et je sans qu'au plus profons de votre être, vous aussi... Alors pourquoi refouler vos sentiments? Ma belle, mon amour, mon amie... Mon ange, ma Déesse! J'aurais fait de vous la femme la plus heureuse du monde.
Il ne vous aurait fallut que d'un mot pour que je sois à vous, à vos pieds.
Vous faut-il donc absolument un homme.. .qui vous maltraite? Car je ressens cela... Je sens que vous ne serez point heureuse là-bas! Ma mie... Je vous aimes!
Revenir en haut Aller en bas
Aéris
Invité



MessageSujet: Re: Errance   Ven 16 Mar à 23:46

Aéris apparut sans un bruit sur sa jument grise, comme à son habitude elle portait une robe de soie blanche et ses longs cheveux blonds tombaient en cascade dans son dos. Ses yeux saphir firent vite le tour des lieux avant de se poser sur un jeune homme, qui à la façon de se tenir avait l'air fort mal.
La jeune femme réussit à entendre quelques bride de sa tirade, elle descendit de la jument et la laissa partir plus loin.
Elle s'approcha du jeune chevalier sans un bruit, s'arrêta à une dizaine de mètres et attendit un cour instant avant de prendre la parole d'une voix à la fois douce et impassible.


"Quelle est donc la dame, monseigneur qui vous met dans un état pareil?"

Elle avança de quelques pas encore.

"Peut-être suis-je trop indiscrete et préféreriez vous que je vous laisse à vos pensez?"
Revenir en haut Aller en bas
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Errance   Sam 17 Mar à 6:15

Sire Laurent dirigea son regard mouillé de larmes en direction de la belle et pâle Aéris. Il s'attacha à cette personalité importante, sans plus d'éloge qu'elle n'en méritait.

- Si une dame de votre condition désire m'offrir un peu de réconfort, je ne puis le refuser. Je suis connu sous le nom de Laurent, fils de Carduel baron en Caledonie.
Cette Dame dont je me plaignais est la nouvelle fiancée du roi des Orcades... Elle est mieux connu sous le nom de la ''diablesse rouge'', ou encore d'Ophélia... Ne l'avez-vous jamais rencontré?
Revenir en haut Aller en bas
Aéris
Invité



MessageSujet: Re: Errance   Mar 20 Mar à 22:05

Aéris fut émue quand elle rencontra ce regard remplit de larmes, au fond d'elle, elle sentait que les sentiments du jeune chevalier envers dame Ophélia étaient sincère, mais bien-sur elle n'en montra rien.

"Et bien Sir Laurent je suis désolée mais je ne connais point cette dame qui est chère à votre coeur, je ne suis ici que depuis fort peu de temps et je n'ai pas eu le plaisir de la rencontrer."

Elle réalisa alors qu'elle ne s'était point présentée.

"Au fait je me nomme Aéris Undomiel,fille d'Adwen prêtresse d'Avalon et d'un commendant romain Maximus Claudius Severus. J'ai une forte envie de rentrer au service d'Arthur de Bretagne mais je n'ai pas encore eut le privilège d'avoir une audiance. Mais pourquoi je vous raconte ma vie, veulliez m'excuser ma bouche va plus vite que mes pensées."
Revenir en haut Aller en bas
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Errance   Mar 27 Mar à 3:56

Sire Laurent lui sourit tendrement et porta son regard d'azur vers l'horizon.

- Oh! Ma chère Dame! Votre bouche prononce des sons si mélodieux, si doux à mon ouï, que les dieux vous jalousent de votre don!

Il adressa une très gracieuse révérence à la blanche Aéris et se saisit délicatement de sa main, pour la baiser.

- Soyez assuré, ma très chère amie - si je puis me permettre de vous appelez ainsi! -, que je suis honoré de vous rencontrer! Vous! Une prêtresse de l'ancienne religion!
On me nomme Sire Laurent, dit le doux, fils d'un simple baron de Caledonie et de son infidèle épouse, également fervente croyante de nos divinités...
Mais je vous en pris, Dame Aéris, poursuivez. Ma soif de vous connaître d'avantage ne pourrait être assouvit si vous taisez une si belle voix!
Revenir en haut Aller en bas
Aéris
Invité



MessageSujet: Re: Errance   Mer 28 Mar à 13:59

Aéris resta figé et fixa le jeune Laurent avec étonnement, comme un homme pouvait être changeant.

"Messire je ne suis pas prêtresse d'Avalon, j'ai grandi et été élevé là-bas certe mais je ne suis pas prêtresse.On dira plutôt simple courtisane et guerrière à mes heures."

Elle retira délicatement sa main et sourit.

"Faites-vous parti des chevaliers d'Arthur? Si tel est le cas sachez que c'est tout à votre honneur, vous m'avez l'air d'un jeune homme fort remarquable."
Revenir en haut Aller en bas
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Errance   Sam 31 Mar à 17:21

Ophélie... Si pâle, si douce, si noble, si parfaite. Il ne songeait qu'à ses grands yeux verts, dans lesquels ils s'étaient noyés tant de fois. Il ne pensait qu'à ce corps se mouvant avec grâce, tandis qu'une chevelure de braise dansait et embrasait les reins de la belle. Il n'y avait qu'elle... Pour toujours et à jamais.
Un regard, une parole, un baiser.
Et encore une fois, le chevalier fut déçu. Les femmes l'avaient toujours déçus. Aucune ne s'était montré assez forte, aucune d'entre elles ne possédaient le savoir-vivre necessaire pour devenir l'épouse d'un homme aussi sensible et aussi noble que lui.

Le sourire de Sire Laurent s'étira d'avantage, en parraissant d'avantage plus faux. Ses yeux, se glissant vers le sol et échappant ainsi au regard de la belle Aéris, le trahit d'avantage.


- Cela est bien. . . Très bien. . . Mais comprenez ma dame, que notre entretien ne peut durer d'avantage plus longtemps.
Ma mie, celle que j'aime tendrement et de tout mon coeur, se marie sous peu et je dois partir, pour y arriver pour la cérémonie.
Il s'agit d'un mariage important. Le neveu du Roi Arthur, Sire Mordred, la prendra pour épouse en cette première semaine d'avril.
Peut-être qu'à nouveau, nous ferons rencontre?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Errance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Errance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Joutes et tournois-
Sauter vers: