La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ballade courtoise - Non loin de Camelot

Aller en bas 
AuteurMessage
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Ballade courtoise - Non loin de Camelot   Mar 27 Fév à 18:43

Sire Laurent, non vêtu de ses armes (sauf de son épée, qui battait sur son côté), était monté sur un étalon à la forte musculature.
En cette belle journée froide de printemps, il avait jeté sur ses épaules une cape bien banale, d'un tissus foncé, doublé de fourure de cerf, pour le garder bien au chaud.
Droit et fier, il allait au petit trot, au côté de sa belle Ophélia.

Il rit de bon coeur au dernier commentaire de sa mie. Et se tourna vers elle, resplandissant de joie.

- Vous êtes une femme accomplit, dame Ophélia, et d'une pureté sans pareille. Il ne m'a jamais été offert de rencontrer une avenante pucelle de votre beauté et disposant d'autant de courtoisie et de jugement... jusqu'à ce jour.
Comment se fait-il que vous ne soyez toujours par remariée?
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Ballade courtoise - Non loin de Camelot   Mar 27 Fév à 18:55

Dame Ophélia avait repris quelques couleurs grâce à cette ballade en plein air. Ses joues, si blafardes, étaient maintenant colorés d'un pâle rose qu'on ces fleurs du même nom.
Elle rougit d'avantage aux dires du chevalier. Elle n'était guère habitué à ce genre de compliment. Elle ne connaissait pas sa véritable valeur. Elle était une femme, rien de plus. Une femme désormais méprisée par ses consoeurs. Comment pouvait-il se permettre de vouloir se tenir en sa compagnie? Comment pouvait-il se permettre de l'appeler ''amie'', elle qui se servait de lui pour accomplir sa vengeance? Comment faisait-il pour admirer une folle? Quoi qu'il en soit, elle fut touchée par ses paroles.
Mais la dernière question effaca tout sentiment amical à son égard.


- Messire Laurent, je suis avant tout la femme de mon époux. Bien que le mariage n'est pas été consommé, je suis toujours amoureuse de cet homme. Et je lui serai éternellement dévouée.
Je lui appartiens, dans la vie comme dans la mort. Il est et sera toujours l'unique.
Et si je devais un jour me remarier, ce serait non pas par amour mais par devoir.
Si une dame de ma piètre qualité n'est pas encore femme d'un autre, c'est également parce qu'elle n'a pas terminé ses deux années de veuvage.
Voilà. messire le preux, les raisons de mon célibat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Ballade courtoise - Non loin de Camelot   Mar 27 Fév à 19:02

Surpris par la dureté des paroles de celle qu'Amour avait choisit pour elle, il ne put s'empêcher de le laisser parraître.
Sa voix se fit aussi dure que celle d'Ophélia et son ton remplit de reproches.

Demoiselle Élyse, demeurant à leur côté, devait être bien surprise de cet échange.

- Le mariage n'a justement pas été consommé, votre union avec votre défunt époux n'a donc aucune valeur.
Certe, vous avez juré devant Dieu, mais je crois qu'il est plus que temps pour vous, ma Dame, de cesser de rêver et de croire que votre Amour reviendra.
Il n'en est rien! Il s'en est allé vers un royaume duquel aucun mortel n'a pu s'échapper.
Dame Ophélia, vous êtes belle et jeune. Attendriez-vous de vous faner?
Vous êtes l'une des plus belles fleurs de Camelot.
De grâce, si vous me rejetez, ne délaisser point votre pureté. Je ne pourrais supporter de vous voir gâcher, ou entre les mains d'un vil scélérat!
De grâce, si vous ne prenez pas mari... cloîtrez-vous au couvent. Ainsi, Dieu pourra vous conserver jalousement.
Et moi pleurer votre absence...
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Ballade courtoise - Non loin de Camelot   Mar 27 Fév à 20:24

Outrée, Dame Ophélia arrêta sa monture.

- Comment osez-vous? Il suffit. J'en ai assez entendu aujourd'hui!
Je préfererais subir mille morts plutôt que d'épouser un homme qui insulte la mémoire de mon défunt époux!


Elle tira la bride de sa jument, de façon à ce que cette dernière se retourne.

- Venez, ma soeur, Élyse. Partons! Retournons auprès de Dame Bérénice. Notre absence à assez durée! Elle aura sous peu besoin de nous!

La fantomatique demoiselle, bouillante de colère, éperonna sa monture, qui se mit au galop en direction du château.
Élyse la suivit, confuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade courtoise - Non loin de Camelot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ballade courtoise - Non loin de Camelot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» Plus loin que dans mes Rêves [PV Nuage d'Or]
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» " BALLADE "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Les plaines et les champs-
Sauter vers: