La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chambre de Dame Bérénice.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Erwana_old

avatar

Nombre de messages : 175
Age : 27
Localisation : Manoir de son Altesse Royale le Roi Mordred
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 5:44

Erwana se retourna vers Sir Laurent et le regarda avec un regard meurtrier.

Ne me dites pas quoi faire, je pourrais me servir de mon arme contre vous. se fâcha-t-elle en giflant Sir Laurent Vous saurez que je peux aussi bien me défendre et me battre. Dame Anna m'a vu à l'oeuvre et pourrais en témoigner, tout comme Sir kadoudal à qui je n'ai laissé aucune chance de me vaincre. Et au lieu de donner des ordres à Dame Élizabeth, suivez votre propre conseil et fermer là vous-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://medieval.forumotion.com/index.htm
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 5:58

Sire Laurent encaissa le coup, sans broncher, malgré l'envie de remettre cette femme à sa place. De toute l'autorité dont il était capable d'user, c'est-à-dire beaucoup, pour une homme de l'époque contre une misérable femme.

Silence, femmes! Lorsqu'une femme n'a plus d'honneur, quelle soit princesse, comtesse ou mendiante, elle ne mérite plus le respect d'aucun homme, qu'importe sa classe sociale!
Maintenant, cessez de jouer la comédie, votre Majesté! Que vous ayez trompé ou non votre fiancé, cela n'importe pas pour l'instant!
Nous en reparlerons DEMAIN devant le ROI Arthur. ROI de CETTE CITÉ.
Je comprend que votre honneur ait été souillé, mais reprenez un peu de dignité et affronter avec courage les épreuves à venir!

À l'autre.

Que m'importe si vous battez en duel des valets, vous ne ferez JAMAIS le poid contre un homme qui a essuyé d'un revers de la manche mille et une batailles et qui a affronté la mort bien plus de fois que vous ne saurez jamais en compter! Par qui avez-vous donc été élevé pour parler ainsi à un homme?
Jeune et impolie! Voilà la jeunesse de nos jours! Elle mérite le fouet!

Maintenant, que cela soit clair pour tout le monde! Dame Bérénice, ici présente, aimerait récupérer sa chambre pour la nuit!
Sortons.

Princesse Élizabeth, je vous pris... la porte se trouve de ce côté!

Et il lui fit une respectueuse révérence en lui désignant la porte.

Quant à vous, si vous le désirez, je vous apprendrai à être polie.
Revenir en haut Aller en bas
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 6:08

( bon bonne nuit)pirat
Revenir en haut Aller en bas
Élizabet
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 6:15

(bonne nuit)
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 6:20

hj : Oulah ! ça part dans tous les sens ! Halte au feux ! affraid


Lance : je répond demain (dans quelques heures) -tu m'énerves, Razz sur certains points j'vais devoir rétro-pédaler .... lol! - mais sur d'autre : chaaargeeezzz !!! pirat

Sire Laurent : comment tu parle à ma wife ?! lol!
Plus sérieusement j'ai plutôt l'impression que la scène se passe dans les couloirs et non dans la chambre de Bérénice ...
Ou alors sur le seuil ... Razz

Les filles : inutile de trop s'emporter ! Wink


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Ven 14 Nov à 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 17:25

Pour l'instant Mordred ne savait s'il devait se gausser de ce spectacle plutôt mouvementé ou déplorer la situation présente ...

En tout les cas la réponse de Lancelot l'avait plus qu'irrité, sans parler de cet importun de sire Laurent qui osait s'adresser à Elizabeth comme si elle n'était qu'une vulgaire servante ...

De plus ce messire (que le Prince avait eut tort, il vrai, de prendre pour un "nigaud"), semblait implicitement prendre la défense de Lancelot ( hj : le corporatisme, déjà ! Razz ) ...


Et c'est à ce moment là que Kadoudal crut bon de lancer à l'endroit de Lancelot :



Vous avez fait une grave erreur messire ! ...
Jamais plus vous ne connaîtrez la paix ! ...
Ni vous ! ni même vos pr ...


Un violent soufflet infligé par son maître le fit taire ...


IL SUFFIT !!! ...


Les traits révulsés, le "démon" d'Orcanie considéra un moment l'assistance, et surtout les siens, se retenant d'éclater tout à fait ...
Il poursuivit sur un ton ferme mais posé :


Comment osez vous parler, agir et réagir en mon nom ?! ...
Et mieux que cela ! En votre nom propre !! ...
C'est inacceptable ! ...

Erwana ! Kadoudal ! ...
Dans vos appartements et vous y resterez jusqu'à nouvel ordre ! ...

De grâce, Elizabeth veuillez contrôler un peu mieux votre suivante de compagnie ! ...
Et il vous faut vous retirez, très chère, vous avez ici enduré par trop de vilenies et autres outrages ! ...
Talbot ! ... Veuillez reconduire son altesse dans ses appartements ! ...


Mordred se tourna ensuite vers sire Laurent, sans toutefois le regarder franchement ...

Dites moi messire ! ...

Vous ai je moi même manqué de respect ou insulté pour que vous preniez ainsi vos aises avec ma promise, son altesse Elizabeth ?! ...
Dois je vous rappelez qu'il ne sied point à un chevalier de s'adresser à une altesse royale comme il le ferait à une vulgaire souillon !! ... Auriez vous la même attitude à l'encontre de la reine Guenièvre ?! ...
Et ayez conscience que par sa personne c'est à moi, Prince d'Orcanie, fils et neveu de rois, et futur souverain des Orcades que vous vous adressez ! ...
Aussi messire: je ne serais trop vous appeler à la retenue et à la prudence !! ...

Je ne vous cherche pas querelle ! Mais sachez le ! ...
Je traite autrui comme il me traite !! ...

Libre à vous de vous laisser abuser comme un enfant par messire Lancelot, mais restez à l'écart de cette affaire !
Elle ne vous concerne en rien !! ...
A moins que vous ne vouliez vous substituer au Roi lui même ?! ...



Ceci dit, Mordred se désintéressa de sire Laurent et se tourna vers Lancelot ...

Il le toisa avec le plus profond des mépris ...

Si le prince ne savait pas Lancelot si prompte à réagir et si la fenêtre derrière lui avait été fermée, il aurait sans doute assaillit son adversaire sans crier gare ...

Le jeune homme préféra lancer au chevalier sur un ton presque neutre :


Preuve est faite que c'est vous qui semez la perturbation en ces lieux en suscitant des réactions incontrôlées !! ...

Mordred s'avança soudain vers Lancelot, tout en restant à bonne distance de lui ...
Les traits de nouveau déformés par la haine et le dédain :


Vous êtes un fieffé menteur !
Un vil fornicateur !!
Vous êtes ... le mal ! la maladie qui corrompt, empeste et détruit ce château de l'intérieur !! ...
Vous fûtes la gloire de ce lieux !
Vous en êtes maintenant la honte ! ...
Quelle pitié ! ... Quelle déchéance !! ...
Déshonneur qui risque fort de rejaillir sur la grandeur du Roi, mon oncle et cela je ne puis l'accepter !! ...

Je me ferais un devoir d'extirper et d'extraire cette immonde infection du corps malade et las qu'est désormais Camelot ! ...

D'ailleurs, messire, pourquoi avez vous déserté Camelot pendant six longues années ? ...
Pourquoi fuir de la sorte ? ...
Surtout pour vivre une vie de mercenaire ...
Quel terrible secret dissimulez vous derrière votre superbe ?! ...

Et en plus de cela vous vous faites accusateur ?! ...
Vous l'offenseur ?! ...
Il y à tout de même des limites à l'outrecuidance !! ...
Êtes vous dont tomber si bas et si profondément dans le marigot ou vous vous complaisez ?! ...
Assumez vos actes au moins !
Au lieux de vous retranchez d'une façon pitoyable derrière vos pales explications !! ...
Son altesse vous aurez invité à venir la retrouver ?! ...
Oralement ? Elle ne vous connaît point !
Par un quelconque écrit ? Prouvez le !! ...

En réalité sa suivante peut réfuter la moindre de vos assertions et ... Dame Annwenn témoigner de la moralité irréprochable de la princesse Elizabeth !! ...
Quoique vous pensiez de la contrée d'origine de ma promise, vous avez grandement offensez une altesse royale, et vous devrez en répondre devant le Roi et en combat ! ...

Quand à vos autres accusations ridicules ...
Je les écartent d'un revers de main et crache dessus !! ...

Quoi d'autre encore ?! ...
Ah oui ! Me battre avec vous ?! ...
C'est trop drôle ! Si c'est une plaisanterie ... ( hj : attention exercice délicat ...), vous délirez mon brave !! ...
Je ne suis point votre égal, mais d'un rang supérieur au votre !!...

En tant que Prince d'Orcanie, fils et neveu de rois !! ...

Prince ... légitime, reconnu et élevé par mes propres parents ...
Et non abandonné à une sorcière des marécages et éduqué comme un demi sauvage !! ...

Savez vous que si j'épousais dès demain cette femme .... ( oups) son altesse Elizabeth, je serais de fait, le souverain des Orcades ?! ...
Et donc aucunement obligé de descendre dans l'arène contre vous ! ...
Mon statut me l'interdirais même !! ...
Les règles sont les règles ! ...
Imaginez vous le Roi Arthur jouter contre quelques chevaliers l'ayant offensés ?! ...
Accepteriez vous , vous même de combattre de vils écuyers vous ayant déplut ?! ...

Donc si besoin est, mais je fais confiance en l'immense sagesse du Roi, mon oncle, vous aurez à répondre de vos agissements les armes à la main, face à ... L'un de mes meilleurs alliés : sire Tungyr, excellent jouteur et combattant émérite ! ...
Pour ce qui concerne le défi de la guerrière à mon service ...
A vous de décider si vous souhaitez le relever ou non ...

Sur ce ... Je ne vous salue point, messire ! ...


Ceci dit, Mordred tourna les talons, salua Dame Bérénice, qui était toujours sur le seuil de sa chambre, puis s'immobilisa devant sire Laurent, et toujours sans croiser son regard, attendit une éventuelle réaction de sa part ...

Même si le prince paraissait plus que courroucé, celui ci jubilait intérieurement ...



( hj : Je sais, je sais, momo est une .... Cessez de me toiser ainsi ... ) lol!


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Ven 14 Nov à 10:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 18:54

Sire Laurent écouta sans réagir. Il n'était point habitué à ce genre de situations et tout cela le dépassait.
Tirraillé entre le devoir et la raison, il devait se rendre à l'évidence...

- Votre Majesté, pardonnez l'arrogance dont j'ai fait usage à l'instant. Je ne sais comment réagir dans cette situation trop délicate.
Je crois néamoins que dès demain, vous devriez comparraître devant le roi Arthur, votre oncle.
Il est ici question de l'honneur de votre femme, qui a été mis en doute.
Faute de preuves du côté de Sire Lancelot, je ne crois pas que votre fiancée, la princesses Élizabeth n'en soit guère avantagé. Car elle n'on plus n'a guère de preuves de ces dit dire!

Veuillez m'excuser, votre altesse... je ne désire pas parraître insolent à votre égard, ni offensé votre épouse. Si le fait est, je réparerai mes tords dès qu'elle sera innocentée.

Et prenez note que je ne demeurerai pas indifférent aux menaces de votre laquais, cette Erwanna. Elle a pointé son arme contre moi, qui est chevalier de Camelot. De plus, elle m'a menacée de mort!
Je demande que cette femme soit puni comme il se doit... et de ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 19:24

Dame Bérénice s'inclina au passage de la princesse et se contenta de toiser du regard la guerrière, qu'elle ne semblait pas tenir en très grand estime. Elle connaissait bien la place qu'occupait les femmes dans cette société. Et que nombre d'entres elles n'étaient pas capable de la tenir.

Mais celle-ci était allé trop loin... et elle le laissa gravement parraître sur ses traits qui se firent durs et froids. Quel bel ennuis elle allait avoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Élizabet
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 26 Fév à 20:51

Élizabeth parti avec Talbo vers sa chambre.

Mon cher Sir Talbo croyez vous que je suis coupable de ce te geste envers sir Lancelot.Me croyez vous que je ne les pas invité en mes apparetement.Je ne connait que son nom.Je ne sais point de quel noblesse qu'il descend.A seigneur quel crime j'ai commis pour avoir cette introsse punision.Croyez vous que
Sire Mordred ,pourra me défaire de cette fausse accusions que sire Lancelot m'acusse
.Pourquoi personne n'était avec moi.A part peut etre mes gardes,mais personne dans mes apparetement''
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mer 28 Fév à 5:46

La confusion générale qui suivit la dernière intervention de Lancelot ne faisait que confirmer pour lui la force de son verbe.

L'hystérie qui s'empara du parti des Orcado Orcaniens présents le surpris tout de même quelque à défaut de vraiment l'impressionner :
Une des furies se jetta même sur lui pour le frapper mais elle se fit rapidement maîtrisé par les gardes du Roi et emmené dans une geôle pour y passer la nuit au frais.
Des paroles fusaient en tous sens dans un brouhaha incompréhensible, il lui sembla même au milieu du tumulte qu'une autre jeune harpie venait le défier physiquement.

En tout état de cause, pour lui, pour les soldats du Roi présents comme pour la plupart des gens de la cour de Camelot tout ce désordre ne faisait que confirmer la justesse de ses paroles à propos de la barbarie des gens des Orcades car qui d'autre que des sauvages absolu pouvait lever la main et élever la voix en présence du premier et du plus respecté des chevaliers du Roi Arthur.

Ayant lancé son défi, Lancelot n'avait plus rien à ajouter avant qu'on lui répondît.
Une voix finit par dominer l'ensemble et par ramener un semblant de silence pour qu'on l'entendît : Mordred le chef de la meute répondit alors à Lancelot, une réponse qui fit naître un fin sourire sur le visage du chevalier en chemise bouffante tachée de sang et pantalon noir ceintré.


[Hj : quelques détails qu'il faut bien avoir en tête pour visualiser ]

Retourant son épée pointe vers le bas comme pour s'appuyer dessus, Lancelot dit avec beaucoup de mépris moqueur dans la voix :

Lancelot : "Être ainsi insulté par le premier des cuistres de cette île m'est presque doux seigneur Mordred.
Je ne répondrai plus à vos accusations que devant le Roi. Pour l'heure je n'ai qu'une chose à répondre au reste de votre galimatias :
Je constate que Mordred, Prince d'Orcanie, fils de Lot d'Orcanie et de Mogause de Tintagel, neveu du grand roi Arthur, est un couard !
Un pleutre qui se cache derrière son armée de laquais après avoir insulté le plus grand Roi de la terre son oncle.

J'ai ouïe dire que vous aspiriez "jadis" à siéger à la Table Ronde Prince ?
Une chose est certaine depuis ce soir : vous n'y entrerez jamais. La confrérie de la Table Ronde n'accepte pas les poltrons qui ont besoin d'appeler leur chien pour prendre les coups à leur place lorsqu'ils ont fauté et parlé à tort et à travers.
Un chevalier d'Arthur digne de la Table Ronde ne prend jamais de champion : il est son propre champion."


Après ce coup de massue oratoire, prononcé comme tel, Lancelot reprit d'une voix calme presque désinvolte.

[Hj : c tout juste s'il se met pas à bailler Sleep ]

Lancelot : " Demain nous porterons cette affaire devant le Roi. Si Arthur y consent, je tuerai donc votre chien à défaut de vous, s'il s'avère assez galleux pour vous servir... "

Il ne dit rien sur la guerrière tant cette idée lui semblait aberrante et non avenue.
Puis s'adressant à l'assemblée.


Lancelot : " Vous êtes tous témoins de la lâcheté du Prince d'Orcanie et de l'honnêteté de celui qui a encore le courage de défendre l'honneur de l'Oncle de ce mauvais neveu.
Sur ce, je vous souhaite le bonsoir à tous."


Puis regardant Mordred et ses gens, surtout le nerveux Kadoudal.

Lancelot : "En attendant je dois faire mon devoir de chevalier du Roi et vous astreindre à respecter ses édits : vous seul avez droit de porter les armes ici, vos gens doivent remettre les leurs aux soldats du Roi sous peine d'emprisonnement.

Gardes ! Procédez !"


Les gardes présents entourèrent Mordred et ses hommes et firent mouvement pour s'emparer des dagues et des épées.
Se trouvant en très large infériorité numérique et vu l'humeur des gardes en question bien échauffés par les paroles de Lancelot, il vallait mieux obtempérer...


[Hj c bidon tu peux toujours en planquer mais c pour bien te faire ch*** Laughing ]

Puis Lancelot fit signe qu'on lui ouvrit le passage et fit mouvement de son pas souple pour s'en aller.
Il s'arrêta en chemin et se tourna vers Mordred pour lui lancer :


Lancelot : " Un dernier petit point d'histoire messire puisque vous l'ignorez : Arthur a déjà combattu contre un chevalier qui l'avait offensé.
C'était il y a presque dix ans maintenant, et ce chevalier c'était Lancelot du Lac.
Adieu ou plutôt au diable en ce qui vous concerne."


Et il repartit.

[Hj : bon voilà à moins qu'on ait encore besoin de quelques insultes ou de raconter ses malheurs, à moins qu'une petite n'ai envie ou se devoue après tout ce barnum pour réchauffer la couche d'un Lancelot bien échauffé par l'action, le premier des chevalier va se pieuter et finir sa nuit geek Sleep ]

Suite des aventures de Lancelot

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë


Dernière édition par le Ven 2 Mar à 4:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mer 28 Fév à 5:51

[ Sire Laurent pourrait-il avoir cet honneur? Razz Mad!]
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mer 28 Fév à 6:00

[Hj : bien sûr messire sans problème ! enfin attention hein : je parle pas de réchauffer la couche, ça c réservé au membres du beau sexe. Razz
Avec les hommes, c'est uniquement pour causer lol! ]

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mer 28 Fév à 16:18

[mince, moi qui m'attendais à du grand spectacle Razz
pig pig pig pig pig ]

_________________
A passé le flambeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 32
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mer 28 Fév à 17:58

[*s'installe bien à l'aise les pieds sur le fauteuil**tend du pop-corn à Gueny* Tu crois que ça aurait été crypté?! MDR!]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mer 28 Fév à 19:42

( hj : Jolie ces échanges en vérité ... Razz
Bon Alex, d'accord pour Anna, mais pour Kadoudal, désolé, il s'est déjà éclipsé, mais tu peux toujours lui envoyer la garde aux miches ... Laughing
Talbot aussi est partie ( et celui ci ne portait point d'épée mon cher ...)
Donc et par conséquent : tu m'étonne que le momo soit en état d'infériorité numérique, il est tout seul ! .... lol!
Et puis : "couard", l'insulte suprême ! Surtout pour une vermine qui n'a ni honte ni honneur et se fiche pas mal de sa réputation ... Twisted Evil
Bref ... Je continue ! )


Mordred fut presque surpris par la réaction mesuré et même pleine de déférence du sire Laurent ...
Le Prince eut un sourire satisfait, mais fut immédiatement assaillit par un curieux doute ...
Le ton mielleux et sirupeux du chevalier lui rappelait étrangement ... ses propres artifices, le ton pareillement hypocrite que lui même, prince d'Orcanie employait pour ce sortir de certaines situations ...
Prudence donc ...
Mordred répondit :


Je prend acte de vos regrets et vous en remercie ! ...
Cette noble attitude vous honore, messire ...

Pour ce qui est de la jeune Erwana, j'ai bien peur de ne pouvoir donner suite à votre requête ...
Son attitude fut celle d'une insensée, c'est donc aux seuls hommes d'églises qu'ils reviens de corriger son caractère déviant ...
Dès demain, celle ci sera envoyée dans un cloître en Orcanie et soumis aux pires privations et à des châtiments quotidiens ! ...
Bien sur cette jeune furie ne pourra plus jamais reparaître à Camelot ...

Aussi, Erwana n'étant pas vraiment responsable de ses actes, je prend sur moi et vous prie, messire, de m'excuser pour la conduite inqualifiable dont c'est rendu coupable cette jeune écervelée ...

Et vous m'en voyiez navré mais ... concernant Erwana, je ne reviendrais point sur ma décision, la savoir durement châtiée devrait vous satisfaire, je pense ...

Sur ce messire, si vous voulez bien me pardonnez, je vais me retirer ...
Bonne nuit ! ...



Au moment ou Mordred allait tourner les talons, Lancelot le cingla d'une terrible tirade ...

Stupéfié, le Prince se tourna de nouveau vers le chevalier et resta bouche bé devant la violence de cette réplique (hj : pourtant bien mérité d'ailleurs ... bing ! ça m'apprendra ... geek )
Aussi déconcerté que furieux Mordred ne réagit pas aussitôt et ce n'est que lorsque Lancelot s'éloigna que le sombre prince se décida à réagir ...
Il tenta de rattraper son rival mais fut arrêté par un mur de gardes ...
Mordred toisa fièrement les soldats du Roi et lança tout de même à l'adresse d'un Lancelot déjà assez loin :


Moi ?! ... Un couard ?!? ...

Et vous ! ... Vous .... Vous êtes un bouffon! ... doublé d'un immonde satyre !! ...
Et c'est cela votre faille !! ....


Hors de lui, mais n'attendant plus de réponse, le prince d'Orcanie s'éloigna lui même et se dirigea vers ses appartements ...

Le dément aurait payé cher pour pouvoir étriper quelqu'un ou quelque chose : un petit laquais par exemple ...




( hj : tout le monde aura noté que je ne suis pas complaisant avec mon sinistre personnage ... pig )


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Ven 14 Nov à 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Dim 4 Mar à 23:19

Il devait être midi lorsqu'Ophélia revint aux appartements de sa Dame. Elle la trouva pratiquement vide.
Seule sa belle-soeur, la brune Élyse, s'y trouvait. Elle rangeait les vêtements de dame Bérénice dans un grand coffre en bois. La suivante de la baronne la réprima d'un regard hargneux. Elle ne savait comment réagir à la disparition de sa soeur par alliance. Elle l'aimait tant et l'estimait plus qu'elle ne s'estimait elle-même, pourquoi l'avoir déçue? Élyse avait toujours été là, depuis la mort de son frère, le défunt époux d'Ophélia.
Dans ses moments de délire, elle l'avait calmée et réconfortée. Elle l'avait prise dans ses bras et l'avait bercée, elle avait pleuré avec elle.
Et la comtesse, cette folle diabolique, osait désormais disparraître, sans donner de nouvelle!

Toujours sous l'emprise du charme de Mordred et du baiser qu'il lui avait rendu, Ophélia referma la porte derrière elle. Elle s'adossa à cette dernière, fermant les yeux et savourant la douce saveur du souvenir des lèvres de son souverain.

Lorsqu'elle les rouvrit, ce fut pour se rendre à la fenêtre et regarder la diligence du prince s'éloigner vers son nouveau royaume.
Avec son épouse future... Non, elle l'était. La princesse Élizabeth serait sous peu répudiée... Elle ne méritait aucunement l'amour de Mordred. Et elle était parvenue à lui faire comprendre sa pensée.

Elle demeura à la fenêtre, plongée dans ses rêves, à attendre la missive que lui avait promis Mordred.
Elle y demeurerait, jusqu'à ce qu'elle reçoive de ses nouvelles.

Élyse ne fut pas dupe et se rendit bien compte qu'Ophélia n'était plus en proie à son malheur. Elle lui trouva un air quelque peu... changé. Elle était ravissante par l'humeur qui se dégageait d'elle. Comme si... comme si...
Elle se rappelait de cet air! Oui... C'était il y avait à peine une année...
Se renforgnant d'avantage, elle prit la parole:

-
Vous semblez transporté dans un songe, Ophélia. Mais les temps ne sont plus à rêver.
Où étiez-vous? Nous nous sommes inquiété pour votre personne.

[color=White]À peine délivrée de ces instants de bonheur, Ophélia répondit, sans mesurer la conséquence de ses paroles:

[color:3f6e=White:3f6e]- Ah! Ma chère Élyse, pourquoi vous faire du soucis pour moi? Je suis en santé, vivante et pleine de vie. Vous savez... je me sens comme une hirondelle au printemps.
Enfin libéré d'un dur hiver, pouvant librement chanté et voler sans être emporté par des bourrasques!

- Pourquoi ce faire du soucis pour vous? Désirez-vous vraiment le savoir, Ophélia? Hein? Eh bien! Je vais vous le dire, moi! Vous êtes considéré comme étant une folle sans âme, qui s'offre à tout les hommes pour engendrer le mal! Qui s'adonne à des activités sataniques lors des soirées de pleine lune!
L'on vous craint! L'on vous admire! L'on vous déteste!
J'ai cru que vous étiez morte! Peut-être auriez-vous chuter à cheval, en galopant droit vers un précipice? Peut-être, dans un moment d'inconscience, seriez-vous grimper dans un arbre et la branche se cassant, vous vous seriez blessé puis morte de froid!






[ à suivre ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 5 Mar à 4:39

Sire Laurent se leva de son fauteuil. Il considéra la pâle Ophélia un bref instant, puis porta son attention vers Élyse.
Il s'approcha d'elle, le regard compatissant. Il posa une main sur son épaule, pour l'enjoindre de se clamer.
Puis, pour la première fois depuis leur dispute, Laurent pris la parole.

- Vous agissez comme une ingrate, ma dame. Permettez-moi de vous remettre à votre place et de vous révéler les faits.
Votre belle-soeur, ici présente, vous as épargné du couvent, ce qui était peut-être un tord de sa part. Car nous comprenons aujourd'hui que votre place s'y trouve, du moins plus qu'ici.
Elle vous as offert une nouvelle vie. Vous étiez libre.
Mais la souffrance et le désespoir vous ont accablés. Et vous aviez mal, très mal.
Elle vous as toujours prêté assistance.
Puis s'est joint à elle votre maîtresse, la dame Bérénice. Qui vous défend, malgré vos escapades, contre tout les racontars.
Puis il y a Sire Lancelot, auquel vous devriez présenté des excuses!
Et encore... une personne... Moi. Moi qui vous ai proposé de vous prendre pour épouse. Et vous m'avez brutalement rejeté! Comme une souillure!
Je ne désirais que votre bonheur.... nous le désirons tous...
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Lun 5 Mar à 4:48

S'en était trop? Comment osait-il? Comment pouvait-il s'adresser ainsi à elle? Pourquoi s'acharnaient-ils donc sur elle, elle qui avait retrouvé son bonheur?
Non... non... non! Cela ne se passerait pas comme cela!

Elle sourit au chevalier, tout en essayant de dissimuler sa colère. Tout en demeurant à sa place, son attention se reporta vers l'horizon.

Si j'ai été dure avec vous, mon seigneur, c'est que vous le méritiez. Je ne permetterai pas que l'on insulte la mémoire de mon défunt époux.
J'ai suivis votre conseille, et j'ai cessé d'espérer son retour.
Désormais, je vivrai dans l'attente de retrouver mon bien-aimé.
Il reviendra, je le sais. Je le sens.
Je le porte en moi, je lui appartiens. Et il sera miens... et uniquement miens...

C'est ainsi qu'elle retrouve son air songeur.

Un jour, mon cher Laurent, vous comprendrez mes réactions. Mais pour l'instant, il est trop tôt.
Vous m'excuserez si j'ai pu être brusque avec vous et manquer à mon devoir d'amie. Jespère que vous les accepterez et je suis prête à attendre que votre douleur se soit apaisée pour à nouveau profiter de votre bonne compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Sire Lau
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mar 6 Mar à 3:23

Laurent parrut tout d'abord surpris de la nouvelle d'Ophélia et il lui fallut un moment pour se ressaisir.
Il était stupéfait par la nouvelle: Ophélia était enceinte! Et elle attendait un homme qui ne viendrait peut-être jamais vers elle.
C'est ainsi que, désemparé, il ne put répondre à la femme qui l'avait douloureusement déçu.

Elle avait dépassé les limites et il ne pouvait le supporter.
Il sortir donc de la chambre d'un pas rapide et regagna ses appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mar 6 Mar à 3:37

Ophélia ne fit pas un geste pour retenir Sire Laurent. Elle continua de guetter l'horizon, en attendant le retour de son prince.

Élyse déposa la dernière robe qu'elle pliait sur le coffre en bois. Elle était également en proie à un grand désarroi, mais également envahit d'un sentiment similaire à celui de la compassion confondue à une grande lassitude.
La suivante de Dame Bérénice alla s'asseoir auprès d'Ophélia, sur le long banc en bois qui se trouvait près de la fenêtre.
Elle repoussa sa longue chevelure d'un brun ondulé dans son dos et porta son attention vers l'exterrieur.

Il ne neigait plus au dehors, seul le vent soulevait par bourrasque d'énorme tourbillon.

Elle compris alors toute la situation. Cela la fit sourire, bien qu'elle ne sut de qui il s'agissait. Elle était heureuse de revoir sa soeur bien-aimée à nouveau ''saine'' d'esprit.

- Ma chère Ophélia, ma soeur bien-aimée, ma belle comtesse au regard de feu... dites-moi, dites-moi et ne me faites plus languir. Qu'est-ce qui provoque ses ondes positives dans votre coeur? Qui est cet homme d'Orcanie ou des Orcades, qui nous trahit de sa présence.

Les lèvres d'Ophélia s'étirèrent en un sourire songeur, ajoutant un charme irrisistible à son air rêveur. Elle s'appuya sur le bord de sa fenêtre.

- Ah! Jamais vous ne devinerez... Mais je ne puis vous le cacher. Vous avez raison. Nous nous connaissons depuis de nombreuses années et jamais je n'ai entretenu une telle confiance et une complicité aussi sincère avec une amie.
Mais je vous avertis que vous ne serez guère enchantée de mes révélations. Vous souvenez-vous de ce soir

[ À suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mar 6 Mar à 4:04

Un messager envoyé par Mordred s'avançait à grand pas en direction des appartements de Dame Bérénice, ou résidait également dame Ophélia ...

Le serviteur marqua un temps d'arrêt en apercevant le (triste) sire Laurent (le doux), puis poursuivit son chemin ...

Le messager frappa, on lui ouvrit, celui ci se présenta et on lui permit d'accéder à Dame Ophélia ...

Le page s'inclina, mit un genoux à terre et tendit une missive à Ophélia :



Mes hommages noble Dame ! ...

Je suis porteur d'une missive à votre attention ...

Lettre émanant du Prince d'Orcanie ...

Voici, ma Dame ! ...


Le petit laquais se courba davantage et attendit l'éventuelle réponse de cette dame, qu'il trouvait si .... rayonnante .


( hj : missive = mp ) Wink


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Ven 14 Nov à 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mar 6 Mar à 4:11

Ophélia se leva avec tant de brusquerie qu'elle faillit renverser sa belle-soeur.Elle ne parvint pas à contenir sa joie car, comme promis, le seigneur Mordred lui avait répondu.Elle arracha un peu plus brutalement qu'elle ne l'aurait souhaité, la lettre des mains du messager.La comtesse l'ouvrit de ses mains tremblantes, sans accorder plus d'importance aux gens qui l'entouraient.Demoiselle Élyse observa sa soeur d'un air attendrit et adressa un sourire courtois au porteur de nouvelles.Et elle attendit... observant chaque moue qu'affichait Ophélia.

À chaque mots, Ophélia semblait sur le point de défaillir. Elle posa une main sur son coeur, le sentant fermement se débattre dans sa jeune et ferme poitrine.
Quelques larmes salées s'échapèrent de son regard reflet de mer et coulèrent sur le velours de ses joues. Sa respiration se fit d'avantage rapide tant l'émotion était forte.
Elle se laissa transporter par les mots de son seigneur, subjuger par leurs beautés, par leur poésie et par la preuve d'amour qui lui offrait ainsi.

N'en pouvant plus de voir l'état de sa soeur, Élyse se leva et lui arracha la lettre des mains, dès qu'elle eut terminé sa lecture.
Elle-même sembla touchée par les propos du prince, au point qu'elle en devint aussi rouge que le plus clair des vins (rouges ^^).

Ophélia ne résista pas d'avantage. Mordred l'aimait, elle en avait la preuve. Et ses écrits résonnaient encore dans sa tête...
Et il lui promettait tant de belles choses!

Elle se mit donc en devoir de lui répondre, sans plus attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Ophélia d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : En Orcanie
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   Mar 6 Mar à 5:41

Dès qu'elle l'eut terminé, elle la relit.
Paraissant satisfaite des résultats, elle apposa son sceau, celui de la tête d'une licorne sur un fond gris, deux épées s'entrecroisant à l'arrière (voir signature).
Elle offrit trois pièces d'or au messager, croyant que cela serait bien suffisant. Et lui tendit la lettre.

- Porte cette lettre à mon bien-aimé Mordred. L'une de ses pièces est destiné à te muer au silence. Ta vie en dépendra, mon brave... va et porte! Le plus rapidement que possible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre de Dame Bérénice.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre de Dame Bérénice.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Salle de soins des femmes/ Chambre de dame Mélina
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Oscar et la dame Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Aile Est :: Les appartements des dames-
Sauter vers: