La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Traquenard dans la forêt du temple

Aller en bas 
AuteurMessage
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 22 Nov à 15:21

Alors que le soleil venait à peine d'apparaitre dans le ciel, une cavalière, Sorsha de Cornouailles, fendit la brume matinale et pénétra lentement dans la forêt du temple.
Ayant dut dormir la nuit précédente à la belle étoile, Sorsha, pas vraiment reposée, somnolait quelque peu...
Afin de rester éveillée et de se donner du courage, car cette sombre forêt n'était guère engageante, la jeune femme décida de jouer un morceau de flute: "pour les animaux de la forêt" se dit elle en souriant....
Celle ci commença a jouer une vieille mélodie celtique, ce qui sembla contenter sa jument, puisque l'animal accéléra aussitôt la cadence....
Sorsha s'interrompit et flatta tendrement l'encolure de sa chère jument:

_" Merci bien Bélisama!! Enfin quelqu'un qui semble apprécier ma musique!.... Aller! continue comme ça et nous aurons atteint le bosquet de la Dame du lac avant ce soir...."

La guerrière reprit sa flute et continua à en jouer, tout en s'enfonçant un peu plus dans la forêt...
A son passage la multitude d'oiseaux perchés dans les arbres semblait lui répondre et accompagner sa mélodie!
Sorsha sourit et poursuivit de plus belle.

Arrivée dans une clairière elle cessa de jouer et ouvrit grand les yeux: un homme était étendu sur le sol, juste devant elle!
Sorsha s'approcha lentement du corps et sans descendre de monture demanda:

_"Messire! Qu'avez vous? Allez vous bien?!...."

N'obtenant pas de réponse, la cornaque ce décida à mettre pied à terre.
Au moment ou celle ci allait se pencher sur le corps de cet homme, une voix peu amen retentit derrière elle:

_" Pas bouger la donzelle ou j'tétrippe!!"....

Sorsha s'arrêta net et sans se retourner, tourna légèrement la tête pour appercevoir une forme indistincte: un homme de haute stature brandissant une épée...
Elle ferma les yeux et demanda indécise:

_" Qu'est ce que cela signifie? Que voulez vous de moi au juste?!..."

A ce moment l'homme à terre se releva en souriant méchamment et lui répondit:

_" Ton argent!! Maudite garce! Aller!!...."

Sorsha ne fut pas vraiment étonnée et se maudit d'être tombée la tête la première dans ce piège...
Elle répondit ceci:

_" Ma bourse est accrochée à la selle de mon cheval, un simple geste et celle ci sera à vous!"....

Puis la guerrière esquissa un geste de la main vers sa monture...
Le brigand lui faisant face rétorqua:

_" Un geste de trop et tu es morte sale ribaude!!..."

Son complice semblait se rapprocher de Sorsha....
Qu'allait elle faire? La situation était périlleuse certes mais notre héroïne n'était pas du genre a céder à la menace, surtout celle émanant de vil détrousseurs!!....
Par chance, son épée était cachée par la peau de bête faisant office de selle....
Après un court moment d'hésitation Sorsha se saisit vivement de son épée et cingla violemment le visage du bandit dans un puissant mouvement tournant!
L'homme s'écroula au sol, mort ou inanimé....
L'autre voulut bondire sur la jeune femme, une dague à la main, mais dut s'immobiliser: la guerrière avait réagit promptement et arrêta son élan en pointant son épée sur sa gorge.
Le gredin lacha son arme, Sorsha lui lança:

_" Maudit scélérat!! Je serais en droit de te tuer à l'instant si tel était mon bon plaisir!! Sale vermine!!...."

Elle le fixait le brigand stupéfié avec des yeux de braises, de plus comme l'homme était assez petit, celle ci le dominait nettement, renforçant l'effet de supériorité.
A ce moment Sorsha fut tentée de se laisser dominer par la haine et de transpercer la gorge du voleur!
Ce dernier devint blanc et demanda grâce en des tèrmes pathétiques.....
La guerrière exerça une plus grande pression avec la pointe de son épée, puis réfléchit quelque seconde, inspira et déclara finalement dans un souffle :

_" Tais toi le bougre!! Et donne moi TA bourse tiens!!...."

Sorsha lui releva la tête avec la pointe de son épée.
Le bandit se saisit sans tarder de sa bourse, fort bien remplit, et la jetta au pied de sa "victime".
Sorsha se fendit d'un sourire mauvais et:

_" Merci messire, et maintenant trois pas en arrière et ne bouge surtout plus après, ou tu subiras le même sort que ton compagnon! Aller!!...."

L'homme s'exécuta et la jeune guerrière ramassa la dague et la bourse...
Elle remonta sur sa jument et fit signe au voleur de s'éloigner un peu plus.
Après un dernier regard de mépris pour le brigand, Sorsha intima à sa monture d'avancer et s'éloigna rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 11 Juil à 3:00

( HJ : depuis les abords du lac ... )


Ainsi donc, nous retrouvons notre équipe improbable, mais point si dépareillée que cela, occupée a arpenter le sol encore gelé et stérile de la vaste forêt s'étendant devant eux ...
Improbable ?, certes oui, mais en apparence, car en réalité le fier ( et bougon écossais ) avait bel et bien un point en commun avec le moulin à paroles cornaque ( hj : ou cornique ) : le goût du risque ! ...
Car pourquoi notre ami Loagan avait il accepté d'accompagner Sorsha dans sa quête ? ...
Sinon pour briser l'ennui qui commençait à le gagner sur les rives du lac et ... dans l'espoir de rencontrer un peu d'action dans cette forêt d'arbres déplumés ...
En tout les cas Sorsha lui en était reconnaissante et éprouvait de plus en plus de sympathie pour cet imposant personnage ...
C'est donc avec un sourire en coin, que la jeune femme accueillit la question de son compagnon du jour ...
Saurer t-elle retrouver cette fameuse clairière ?, telle est la question, évidemment, mais la réponse s'avérait point si élémentaire que cela ...
Aussi devant la demande plein de logique de Loagan, la jeune femme se contenta d'opiner du chef en scrutant les allentours en tout sens ...
Celle ci essayait de se remémorer le passage qu'elle avait emprunté quelques jours plus tôt, cherchant le moindres indices ou repères caractéristiques dans ce paysage encore nu et uniforme ...
Puis Sorsha reconnu un endroit en particulier ...
( Peut être ) ...
Elle désigna du doigt un point invisible ...


Dans cette direction ! ...
Nous devrons marcher dans cette direction pour déboucher sur cette clairière ! ...
Une bonne heure de marche nous sera sans doute nécessaire ...


En disant cela, du haut de sa monture, la jeune femme regarda le marathonien picte, le rouge aux joues et reculant soudainement de l'encolure de Bélisama vers sa croupe, lança à Loagan :

Mais montez donc ! ...
Vous menerez ma jument et ménagerez vos efforts ...
En tout cas je ne saurai vous faire subir ce chemin à pieds ! ...


Esquissant un sourire affecté, sans le vouloir, Sorsha attendit la réaction de l'écossais ...
Le toisant en lui faisant comprendre que cela la sécuriserai d'autant plus ...


Dernière édition par le Lun 6 Aoû à 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Loagan_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 331
Localisation : Dans la forêt forêt forêt (Siegfried ?)
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 25 Juil à 15:25

[J'ai mis un peu de temps, je m'en excuse...]

Un... Deux... Trois... Un... Deux... Trois...

Non, Loagan ne comptait pas ses pas mais plutôt les secondes qui le séparait d'envoyer paître la jeune femme avec grognements à l'appui. Celà faisait déjà beaucoup de multiples de trois qu'il se disait qu'à trois, justement, il allait lui conseiller de partir seule à la recherche de son foutu bouquin !

Un... Deux... Trois... Cette fois-ci c'était la bonne...


- Non mais vous n'avez pas l'impression de vous pay...

Dans cette direction ?! Elle avait fait enfin mine de retrouver son chemin et il ravala cette réplique qui venait d'effleurer ses lèvres et qu'elle n'avait certainement pas entendue.

Seulement, la suite du discours ne lui plut guère :


- Comment ?! Une dizaine de kilomètres ? Pour un tas de parchemins pliés en quatre - Ca change de trois ! - et trempés par la neige ?

Grmlmllm ! C'est bien ce qu'il avait envie d'ajouter, mais il ne le fit même pas, tout exténué qu'il était de ces tergiversions incessantes. Parce que lui, c'était un Ecossais, il aimait soit qu'on le laisse baigner dans une quiétude totale, soit que l'action se présente là, tout de suite et maintenant de préférence.

Il n'avait pas que ça à faire après tout... Il avait... Heu... Encore certaines choses à... Penser ! Voilà, à penser. Le Vagabond fin penseur de ses bois allait la saluer bien bas et s'en aller le plus vite possible de cette entourloupe. Pourquoi avait-il accepté déjà ? Alors qu'il trouvait que cette fille ne ressemblait à rien... Tssss. Enfin pour être honnête, elle ressemblait à une fille quoi. Ni plus ni moins. Une fille, ça parle trop. (Une fille ça a toujours froid aussi Razz)

Il venait de mettre ses mains sur ses hanches, les doigts sur l'armure de cuir (ou plutôt ce qu'il appelait son armure de cuir, un morceau de cuir qui servait de plastron quoi et croisé dans le dos) et s'était arrêté pour la toiser. Qu'elle le regarde de haut (au premier sens du terme), il n'en avait rien à faire !

Si bien qu'il faillit avaler de travers quand elle lui proposa de monter à cheval. Non mais ça n'allait pas recommencer... !

Lui ? Monter derrière une femme non mais jamais de la vie... Se rabaisser ainsi... Elle se croyait où celle-là... Etc...

Sauf qu'il en avait oublié de comprendre l'exacte proposition de Sorsha. Quand il cessa -enfin- de maugréer intérieurement, il put analyser les mots qui étaient sortis de la bouche de son interlocutrice et eut un petit rictus de contentement.

Ah ! Mener la monture ! C'était autre chose ! Depuis quand n'avait-il pas eu cette occasion ?

Il finit par acquiescer et lâcha de sa voix frustre :


- Soit, mais l'observation des petits tas de neige et de la campagne, ça sera pour une autre fois !

Il lui fit signe de se reculer un peu et monta en croupe. Accroche-toi la donzelle !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Lun 13 Aoû à 6:35

( hj : J'ai mis beaucoup de temps, et m'en excuse davantage Rolling Eyes )


Joie ! Loagan accepta et la cavalcade commença ! …

Sorsha se recula encore plus, en adressant un sourire reconnaissant et ironique à l’écossais …
*Le drôle est assez … drôle … Bougon mais serviable … *

Fouette cocher, ou plutôt talonne cavalier, la dite donzelle avait fort intérêt a s’agripper en effet ….
Évidemment mais à quoi donc ? …
Aux hanches musclées du messire . …
Non …
Aux épaules carrées de celui-ci alors ? …
La jeune femme esquissa le geste, mais se ravisa …
Sorsha n’était point familière, de plus cela risquait de géner le cavalier et de lui déplaire …
Aussi elle opta pour agripper fermement la selle en peaux de bêtes de Bélisama
Il fallut peu de temps pour que Loagan maîtrise parfaitement cette damnée jument et la fasse chevaucher à vive allure ….
Les cheveux au vent et … dans les yeux, le regard fixe et attentif aux moindres détails susceptibles de les aider, Sorsha n’avait, il est vrai, guère le temps ou le goût d’apprécier le décor qui défilait sous leurs yeux ….
De toute manière, le spectacle n’était point attrayant : rien que des arbres sinistres et des flaques de boues au sol ….
Même le silence de mort qui régnait en ces lieux avait quelque chose d’effrayant, d’oppressant …
Calme accablant seulement troublé par les cris de quelques oiseaux de mauvais augures et le martèlement des sabots de Bélisama sur le sol stérile et gelé …
Bruit aussi grisant que monotone, à la longue ….
Car bien sur il ne fallait pas compter sur Loagan pour faire la conversation ….
Ni sur la si réservée (malgré les apparences ) Sorsha, qui avait, certes, la manie d’abreuver ses interlocuteurs de paroles, mais pour mieux cacher son manque de confiance en elle ….

Après une chevauchée sans histoire et somme toute plus courte que prévue, nos amis finirent par déboucher sur cette fameuse clairière, théâtre d’évènements aussi récents que dramatiques …
Le cavalier et sa passagère furent accueillit par le croassement lugubre d’une corneille et le bruit tout aussi glaçant du vent dans les arbres malingres des lieux ….
Sorsha considéra en silence les alentours, la gorge nouée, car se remémorant, brusquement, les durs souvenirs attachés à cet endroit …
Bien sur les deux bandits qui l’avaient assaillit et auquel elle avait échappée par miracle, n’étaient plus là, y compris le ruffian qu’elle avait cinglé de son arme …
Mais elle remarqua assez vite le tas de bois calciné qui trônait près de l’arbre le plus imposant de la clairière, un chêne vénérable …
L’odeur âcre de la suie et du feu mal éteint attirant immédiatement l’attention de Sorsha ..
Elle sauta à terre sans façon et se dirigea haletante vers les restes du foyer improvisé, puis examina les restes de ce qui avaient servis de combustibles …
Les craintes de la jeune femme se concrétisèrent : elle retira des cendres de bois un livre noircie, son livre …
Sorsha, l’air résigné, montra à Loagan l’objet de leur quête commune et laissa retomber l’ouvrage à moitié calciné dans le tas de branches fumantes …
Le divin livre se désagrégea tout à fait …

Sorsha, meurtrie et culpabilisant d’avoir entraîné l’écossais dans une « aventure «  aussi vaine, esquissa un sourire navré à son endroit et allait le rejoindre lorsque ….
Un sifflement sonore et un bruit mat retentirent : une flèche venait de se ficher dans le grand chêne, manquant de peu la jeune guerrière …
Alors que le temps semblait s’être soudainement figé, Sorsha, les yeux révulsés, considéra les arbres leurs faisant face un peu plus loin, et crût appercevoir une silhouette indistincte ….
Revenant à la réalité, Sorsha se précipita derrière le chêne, juste à temps pour éviter un second traits …
Elle se plaqua contre l’arbre le souffle court et l’estomac noué par la peur …
La jeune femme semblait suer toutes les eaux de son corps et avait l’impression de se liquéfier sur place ….
* Loagan ... Quand est il de lui ? … *
Alors que Sorsha portait, machinalement, la main à son épée, une voix retentit :

- Ni pense mêm’ pas la ribaude ! ….
Ou je t’ cloue à l’arbre ! …

Un homme, un brigand, sortit de nulle part, apparut devant la poétesse, à quelques pas …
L’un des bandits de l’autre jour …
Il tenait un arc entre les mains et menaçait de s’en servir …
Quelle folie de revenir ici et pour … un livre … brûlé ….
Le sourire mauvais et édenté du gredin s’élargit :

- Cette fois ci on va s’amuser avec toi ….
Et tu vas payer pour Tobias !


Sorsha ne réagissait même plus …
Atterrée et résignée qu’elle était …
*Mais Loagan ? ... *

Le brigand semblait avoir perdu de sa bonne humeur, il pesta, sans perdre Sorsha de vue :

- Duncan ? ! ….
Tu fais quoi ?! ….
Tu dépouilles déjà le messire de cet’ dame ? …
Ha ! Haa !! ….

Duncan !! ….

Tandis que le vaurien se tournait lentement en direction de son collègue, sensé s’être « occupé » de l’écossais, Sorsha, indécise, resserrait lentement l’étreinte qu’elle exerçait sur la garde de son arme …



( hj : Si tu trouves ça trop "dirigiste", préviens moi ! Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Loagan_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 331
Localisation : Dans la forêt forêt forêt (Siegfried ?)
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 15 Aoû à 20:48

[Non non, la direction que prend le topic me convient parfaitement, ne t'inquiète pas, je n'hésiterai pas à te le dire... Allez, un dernier p'tit post avant mon absence prolongée]

Sorsha avait bien fait de ne pas risquer ses fines mains blanches sur les épaules ou le dos de l'Ecossais. Un tel contact l'aurait sûrement entraîné à une plus grande mauvaise humeur, si celà était encore possible ! On aurait même pu retrouver la jeune femme, soudain désarçonnée, le postérieur dans la neige...

Heureusement, telle scène ne se produisit pas lors de la cavalcade, bien que le postérieur de la dite jeune femme allait risquer bien autre chose qu'une chute une fois dans la clairière. Mais Loagan ne le savait pas encore, ce qui lui permettait de ne pas grogner par anticipation et de laisser son esprit flotter à l'image de ses cheveux dans le vent.

Charmant tableau me direz-vous, mais attendez la suite ! Oh certes, ils atteignirent la clairière au bout d'un certain temps... Seulement, le livre pour lequel le Vagabond nourrissait déjà de forts a priori, se révéla encore plus décevant que le "parchemin" qu'il se décrivait depuis le lancement de cette quête.

Noir, cramé, brûlé, désossé... En bref, inutilisable et donc encore plus inutile aux yeux de Jamien. Il marmonna dans ses dents et sa barbe :


- Vous parlez d'une aventure palpitante... J'en tombe presque de cheval !

Il eut envie d'en rajouter en voyant la mine déconfite de Sorsha. Tout sauf en arriver à la consoler ! Sort plus horrible que toutes les tortures du monde...

Peut-être qu'un dieu entendit la sourde prière de Loagan car on frôla la pire des tortures... Enfin la femme. Presque réincarnée en Saint-Sébastien, elle faillit ensuite essuyer le sort du Christ. Bien sûr, l'Ecossais avait bien assez de son propre destin pour s'occuper de celui de la bavarde pour le moment. Car les flèches ne furent pas seulement dirigées vers Sorsha. Le cheval s'emballa, rua même. Son cavalier essaya de le calmer tout en s'aplatissant sur la monture afin d'éviter les traits mortels. Il finit par sauter au bas de l'animal, bien malgré lui, quand la dernière ruade fut plus grande que les précédentes...

Forcément, la bête venait de croiser le fameux Duncan dans son champ de vision et tant de brutalité et de laideur avaient eu raison de ses nerfs à vif.
Le Vagabond, lui, s'en sortait avec plus de panache. La laideur ne l'effrayait pas et les épées non plus... Il eut d'ailleurs le temps de tirer la lame hors du fourreau qu'il portait dans le dos, tout en évitant le fil de celle qui tentait de l'embrocher.

Alors qu'il essayait de se débarrasser au plus vite de son assaillant qui n'était guère apeuré par la dégaine du grand highlander (dommage !), il eut le reflexe de regarder vers l'endroit où s'était engouffrée Sorsha. Pestant de n'y rien voir du tout et de manquer qui plus est d'ajouter une nouvelle cicatrice à sa collection, il crut bon de se concentrer tout à fait sur le combat. Ce qui finit par porter ses fruits quand Duncan perdit la tête et la vie... Ne jamais se frotter à un Ecossais mis en rogne par une femme !


Citation :
Duncan !! ….

Ah bah ça, il pouvait toujours l'appeler ! D'ailleurs, cet appel teinté de doute permis aisément à Loagan de localiser la Sorsha quasi christique et de se signaler au dernier affreux :

- Je crois que Duncan ne viendra définitivement pas...

Jamien, l'épée tâchée de sang, toujours à la main, faillit rire devant ce spectacle... Eheh, un homme munis d'un arc face à deux assaillants (même s'il y avait un demi-assaillant dans le lot Razz ) avec une arme blanche : que du bonheur.
Il regarda la pauvre Sorsha :


- Et bien, dès que vous n'avez plus besoin de moi, vous me faîtes signe, j'ai hâte de voir ça !

Il se lança sur l'autre type qui, par défense, avait fait dévier son arc vers le dernier arrivé... Ah, les brigands... des nerfs aussi tendus que ceux des chevaux décidément ! Alors que Loagan s'apprétait à en finir, il ajouta, toujours à l'attention de la demoiselle :

- Je crois qu'il serait temps de faire montre de votre maîtrise des armes...

Allez Sorsha, le premier qui l'éventre a gagné ! Loagan, toujours plus locace en action...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mar 11 Sep à 19:11

-" Je crois que Duncan ne viendra définitivement pas..."

Alors que Sorsha perdait peu à peu espoir de revoir l’écossais vivant, la voix rugueuse de son « partenaire de jeu » retentit : ce qui lui arracha un sourire de soulagement …
Il s’en était sortit et était sûrement décidé à en finir avec l’autre ruffian …
Qui menaçait désormais Loagan de son arc …
La jeune femme jeta un coup d’œil en coin et entraperçu la silhouette rassurante du guerrier picte …

-" Et bien, dès que vous n'avez plus besoin de moi, vous me faîtes signe, j'ai hâte de voir ça !"

La remarque de Loagan aurait sûrement fait s’esclaffer notre poétesse dans d’autres circonstances …
Mais ce n'était guère le moment et ... le lieux ...
Le bandit, bouche bée, laissa choir son arc et porta la main à sa ceinture, bien décidé a étrenner son nouveau poignard …
Il éructa :

- Maudit chien !! …
Je … je vais te saigner comme un goret !! ...

( faudrait savoir … )

Pour toute réponse Loagan passa à l’attaque et lança encore à Sorsha

-" Je crois qu'il serait temps de faire montre de votre maîtrise des armes..."


Après un dernier coup d’œil en direction de son sauveur, la guerrière tira lentement son épée hors de son fourreau et reporta son attention sur le brigand …
Ce dernier, tenta de « dégainer » sa dague mais ne réussit point : la lame étant gelé et prisonnière de son fourreau ( HJ : référence facile a deviner ) …
Sorsha esquissa un léger rictus : l’occasion était trop belle …
Ni une ni deux : elle fondit sur son adversaire et ne se résignant pas à le pourfendre, lui administra un violent coup de chausse dans l’entre jambes ( plus par pragmatisme que sadisme ) …
Le gredin se plia en deux et son assaillante recula de deux pas avec nonchalance …
Puis brandit aussitôt sa courte épée au dessus de sa tête, les traits déformés par la haine :
juste le temps que la lame se mette a scintiller sous l’effet du soleil, avant de venir s’abattre sur « l’ infortuné » coquin …
Toutefois la tête du bandit ne roula pas au sol comme celle de feu Duncan, Sorsha préféra l’assommer avec le pommeau de son arme : le bonhomme s’affala en avant et alla déguster la neige …
La jeune femme rengaina son épée en toisant le corps inerte de son agresseur, puis se tourna vers Loagan ...
Elle lui adressa un signe de tête entendu et … une flèche vint finir sa course tout près de nos héros …
Le dernier détrousseur se rappelait à leur bon souvenir …

- Loagan !

S’écria la jeune guerrière avant de se plaquer encore une fois contre le grand chêne …
Tandis que son compagnon du jour venait la rejoindre ( HJ : je suppose ), elle lui lança, indécise :

- Et à présent ? …
Que faire ?! …

Le beau regard anxieux de Sorsha plongea dans celui de l’écossais …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Loagan_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 331
Localisation : Dans la forêt forêt forêt (Siegfried ?)
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 12 Sep à 14:38

Que faire, que faire ? Il avait une tête de Monsieur-je-sais-tout ou quoi ?! Ok, parfois, s'il n'en avait pas la tête, il en avait en tout cas l'attitude...
Et puis, ma belle, c'est pas tes yeux de biche qui vont faire avancer la situation ! Car en plus de l'attitude de Monsieur-je-sais-tout, il avait la mémoire courte : la biche en question venait quand même de lui sauver la vie.

Cependant, il n'avait pas la moindre idée de comment se sortir de là, ou plutôt disons que de solutions, il y avait plusieurs :

1/ Ils demeuraient ici jusqu'à se fossiliser sur l'écorce de l'arbre, tels deux amants abandonnés par la Fortune. Mais... Ils n'étaient pas amants !

2/ Ils choisissaient de courir, très vite, au risque de se retrouver avec - au mieux ! - deux ou trois flèches dans le postérieur. Sauf que le cheval avait fui et qu'ils étaient en plein milieu de la forêt. Et puis de là à ce que l'autre brigand se réveille (bien que Sorsha y était allée de bon coeur) et qu'ils soient deux à leur poursuite, il n'y avait pas des kilomètres. Surtout que Loagan, bien que rapide, ne se voyait pas sprinter pendant des jours et des jours...

3/ De loin, la solution la plus logique et surtout celle qui leur permettait de s'en tirer avec les honneurs : riposter ! La meilleure défense, c'est encore l'attaque, pour ne pas paraphraser quelqu'un qui ressemble étrangement à mon Ecossais !

Malheureusement pour eux, Sorsha était myope et Loagan ne s'était jamais illustré au tir à l'arc. Il jugeait d'ailleurs cet art comme dégradant pour tout guerrier qui se respecte. Mince quoi ! Un highlander avec un p'tit arc et des p'tites flèches ! Brrrr... Ridicule !

Oui, sauf que les "p'tites flèches", il allait finir par se les recevoir dans son p'tit c*l s'il ne rangeait pas son orgueil mal placé dans la seconde.
Il regarda Sorsha, soupira, profita d'être entre deux jets pour se saisir de l'arc de l'assommé et se replaqua contre l'arbre. Il observa l'arme, dubitatif... Rah, il avait oublié de prendre une flèche dans le carquois ! Roh et puis c'est pas un peu fini ce cirque ?!

Il se ravisa, lâcha l'arc dédaigneusement, au risque de se faire prendre pour un fou aux yeux de sa compagne de bataille et il ramassa le fourreau de leur deuxième agresseur. Le poignard y était toujours prisonnier mais disons que, d'ici la fossilisation, ils avaient le temps de voir venir.
Jamien sourit malicieusement à Sorsha et entoura de ses deux main le fourreau, juste sous la garde. Il venait d'un pays où les hivers étaient encore plus rudes, alors les épées ou assimilés bloqués par le gel, il connaissait !

Quelques minutes plus tard, égrainées par le bruit plutôt stressant des flèches se logeant dans le chêne juste derrière eux, le poignard commença à se désentraver. Lorsqu'il fut sorti de son enveloppe, Loagan dit à la Demoiselle :


- Vous, vous restez là !

Il laissa encore deux traits les atteindre et s'élança quelques mètres plus loin, afin de mieux localiser le dernier assaillant. Il s'adossa, essoufflé, à un autre arbre, un peu trop fin à son goût et put voir plus aisément l'archer qui leur causait tant de désagréments :

*Toi, mon petit bonhomme !*

Ni une, ni deux, le Vagabond se métamorphosa en lanceur de couteaux bulgare et le "arghaaahhhhhhhhhhhhh" lui indiqua non seulement qu'il avait atteint sa cible, mais qu'en plus elle venait de tomber de son perchoir ! Le bruit mat qui s'ensuivit confirma ce résultat.

L'Ecossais revint vers Sorsha, la mine plutôt ravie...

L'arc, c'était pour les damoiseaux encore en quête d'identité sexuelle. Mais le lancer de poignard, ça, c'était viril !


[Que personne ne vienne me dire qu'on ne fout rien à la mairie et qu'on s'y ennuie ferme ! mdr !
PS : je t'avais dit que ça finirait en lancer de poignard Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Ven 14 Sep à 21:04

( h j : Magnifique ! Razz Ramon Zarate -dans Tintin- n’aurait pas fait mieux !
Les références … Cool )


Oui que faire, que faire ? …
Sorsha posait souvent les bonnes questions mais n’avait point toujours les réponses idoines a fournir avec …
Attendre que quelqu’un daigne leur donner un coup de main était illusoire et peu sensé, et siffler Bélisama pour l’inciter a rappliquer sa croupe également : le bandit aurait tôt fait d’abattre la « brave fille » …
A cette idée le cœur de sa maîtresse se serra un peu plus …
De plus la valse hésitation de Loagan ne l’inquiéta que davantage …
Que faire bon sang ? …
Après avoir délaissé l’arc du type qui « roupillait », l’écossais se saisit de son poignard …
Le sourire complice du guerrier pour la jeune femme la rassura quelque peu mais celle ci ne compris pas derechef ou il voulait en venir …
Lorsque sir Fraser ( oups je l’ai dis ) demanda à Sorsha de ne pas bouger, elle ne broncha pas et acquiesça sans mot dire …
Elle suivit Loagan du coup de l’œil et le vit s’abriter derrière un autre arbre …

Après de longues minutes ( angoissantes ) d’attente un léger sifflement retentit puis un cri de rage et de douleur éclata, suivis du bruit d’un corps s’abattant sur le sol neigeux …
Sorsha se risqua a jeter une discrète œillade et aperçut le cadavre du dernier brigand, gisant à terre, inerte …
Soulagée mais troublée par ce spectacle macabre, la poétesse se plaqua de nouveau contre le chêne et souffla …
Elle alla ensuite rejoindre Loagan puis sifflota, en espérant que Bélisama ne soit pas trop loin …
Après avoir portée son regard en tout sens, Sorsha adressa à l’écossais un sourire plein de reconnaissance …

- Merci Loagan !
Vous n’avez rien ? …

Simple question rhétorique et puis la jument de la demoiselle daigna montrer le bout de son museau, mais elle n’était pas seule : un autre cheval l’accompagnait …
Quelle aubaine ! …
Ce canasson devait sans aucun doute appartenir à l’un des bandits …
Sorsha attrapa Bélisama par les rennes et tout en flattant la brave bête, se tourna tout sourire vers l’écossais :

- Voici votre monture pour le retour messire ! …

La belle enfourcha son "destrier" et attendit que son « chevalier servant » fasse de même …
Troublée et honteuse, la jeune femme laissa échapper quelques mots :

- Je … suis désolée ! …
Moi et mon entêtement ! …
Et tout cela pour rien bien sur !! …

*idiote va*

Chassant ses idées noires et tentant de réprimer ses états d’âmes, Sorsha crut bon d’ajouter ( passant ainsi du coq à l’âne ) :

- Je pourrais nous jouer un air de flûte durant le trajet ! …
Qu’en dites vous ? …

La dame de Crediton était encore secouée par la mésaventure, mais sa joie de vivre reprit vite le dessus, et puis elle ne connaissait pas de meilleur moyen que la musique pour apaiser un corps ou un esprit las ou troublé …

En outre les pouvoirs de cet Art étaient bien connu, même à l’époque …


Dernière édition par le Mer 19 Sep à 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Loagan_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 331
Localisation : Dans la forêt forêt forêt (Siegfried ?)
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 19 Sep à 14:37

Non, il n'avait rien... Il allait même plutôt bien ! Depuis le temps qu'il n'avait pas eu l'occasion de se défouler ainsi et pour la bonne cause en plus. Bref, c'était vraiment une agréable journée pour le highlander bougon qu'il était d'habitude.

Seulement, il n'allait pas l'avouer non plus ! Ca devait déjà se lire nettement sur son visage alors il ne manquait plus qu'il y aille de son petit commentaire. Malgré tout, l'idée de la remercier pour cette balade "sportive" lui vint presque à la lisière de l'esprit. Très haute lisière. C'était pas mal comme début.

Lorsque Bélisama ramena dans son sillage une autre monture, il finit par se dire que cette journée, trop riche en agréables surprises, s'achèverait forcément mal, telle qu'elle avait commencée. Quoique "mal" soit légèrement emphatique pour qualifier le simple fait qu'il ait été dérangé au bord de "son" lac. Bref, Jamien reste Jamien, même après avoir cassé du bandit de grand chemin.


Citation :
- Je … suis désolée ! …
Moi et mon entêtement ! …
Et tout cela pour rien bien sur !! …

Il haussa les épaules mais ne fit aucun commentaire désagréable. Il n'était pas encore revenu à sa muflerie d'origine. Et même, il osa une question, donc il osa nouer le dialogue [ce qui déclencha la lente destruction de Krypton, mais celà reste à confirmer Razz] :

- Je suppose que ce bouquin représentait beaucoup pour vous...

[Ndlr : Bouquin, trop familier pour l'époque mais c'est Jam' qui parle quoi]

Enfin une question... Un embryon de question dirons-nous. En enfourchant ce qui serait dorénavant son propre cheval, il lui adressa un très léger sourire, tout en donnant à sa monture un léger trottinement qui devait les porter sur le chemin du retour.

Quand elle proposa de les accompagner en musique, il faillit recouvrer ses anciens réflexes et commença par : "si ça me permet au moins de ne plus vous entendre..." qu'il réussit à étouffer en dernier recours en se râclant la gorge. Tout ceci fit qu'il lança :


- ... Volontiers !

Avec un peu trop d'enthousiasme !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Ven 12 Oct à 5:44

( hj : dsl pour l'attente Wink )


Sorsha et Loagan reprirent donc le chemin du lac, après cette escapade aussi mouvementée qu’infructueuse …
Cette fois ci la balade serait plus reposante, sans doute plus propice au dialogue …
L’allure des montures était assez « modérée » et l’écossais semblait disposé a entamer une véritable conversation, il l’amorça :

- » Je suppose que ce bouquin représentait beaucoup pour vous.. »

Loagan supposait fort bien et à cette idée la jeune femme tressailli …
Maints souvenirs lui revinrent à l’esprit : elle resta silencieuse un court instant, se contentant d’opiner, l’air grave …
Puis esquissa un faible sourire à l’adresse de son interlocuteur …
Un soupir, puis :

C’était un présent de mon défunt père ! …
Qui eut le privilège de séjourner à la cour du souverain de Byzance …
En tant que représentant du roy Uther Pendragon .
Cet ouvrage lui fut remis par l’Empereur lui-même ! …
Une œuvre d’un poète romain : Virgile …


Encore un soupir, long et douloureux …

Une œuvre magistrale réduite en cendres par quelques mécréants …
Vous parlez d’une dépositaire ! …
Mon pauvre père …


Sorsha haussa les épaules avant d’émettre un rire nerveux …
Elle croisa le regard de Loagan

Mieux vaut se gausser que s’apitoyer ! …
Et puis il me reste encore son épée …


Ceci dit, la jeune femme pressa la garde de son arme, comme pour se rassurer …
Elle afficha un sourire des plus mélancolique …
Cette épée, pourtant, Sorsha ne s’en était que très peu servit, comme si elle rechignait à la souiller d’un quelconque sang ennemi …
De plus, il fallait que celle-ci se rende à l’évidence : bien que fille de chevalier elle n’était point faite pour le métier des armes …
Non par manque de courage, mais de détermination, et de rage sans doute …
L’épisode avec le brigand était plus que parlant …
Et puis Sorsha ne pouvait faire abstraction de sa condition de femme et des règles de la société, le principe de réalité finissant toujours par vous rattraper …
Elle irait à Camelot, mais point pour devenir écuyère du meilleur des chevaliers …
Cette lubie avait vécue, après un court séjour au bosquet de la Dame, elle aviserait et déciderait de la direction que prendrait sa nouvelle vie …

En attendant la jeune femme proposa de jouer un petit air de flûte afin de briser la monotonie que suggérait les lieux : offre accepté par Loagan, davantage par politesse que par amour de la musique …
Mais de cela, notre amie Sorsha, tout à sa joie, ne s’en aperçu point …
Elle se saisit de son instrument et mit fin au silence ambiant …
Une douce mélodie s’échappa bientôt de sa flûte richement ouvragée, et le vent qui soufflait, par rafale, désormais, répercutait fort loin la musique ainsi produite …
L’air, tantôt lent, tantôt entraînant, parfois joyeux, souvent mélancolique, réussissait a braver le brouhaha de la houle …
Résistant aux bruits des rafales telle une flamme insensible au plus puissant des souffles …
Comme souvent, le morceau interprétée par Sorsha, semblait intriguer les rares oiseaux présents dans les arbres nus de la forêt …
Était ce dût à l’imagination ( artistique ) débordante de la poétesse, et pour tout dire à ses penchants pour la fantaisie : il lui semblait que les piafs et autres moineaux lui « répondaient » …
Sorsha esquissa un sourire malicieux …
Les notes émises s’élevaient et retombaient sans interruptions, presque portées par les bourrasques de plus en plus violentes, puis « serpentaient » dans toutes les directions …
Après une envolée plus sonore que les autres, la musique prit fin, puis, Sorsha rangea son précieux instrument, pensive …

Elle finit par préciser :

Cet air me fut enseigné par mon père, qui l’avait lui-même entendu à Byzance ! …
Un air grec sans doute, très ancien …


Toujours son père, qui était pour elle, plus qu’un exemple …
Sorsha n’évoquait que très peu sa « chère » mère, elle bien vivante, mais peu reluisante …
Penser seulement à elle, lui était déjà pénible …
Soudain Bélisama se mit à hennir, sa maîtresse la cajola, tout en se tournant vers Loagan…

Elle fait toujours ainsi : je ne sais si c’est pour exprimer son contentement ou … sa réprobation ! …

En tout les cas je devrais peut être songer a jouer à la cour et gagner ainsi ma pitance …
Tout en m’efforçant d’établir mon échoppe, en tant que guérisseuse, en la cité royale …
Car c’est là le but de ma venue à Camelot ! …


Lança Sorsha en jetant un coup d’œil à l’écossais …
Celle-ci préférait taire ses premières intentions : bien que ne paraissant pas lui-même très « conventionnel », ce cher Loagan l’aurait sans doute jugé à moitié démente …
La poétesse paraissait déjà assez fantasque comme cela …

Tandis que le petit groupe apercevait dès à présent les limites de la forêt, devinant presque le léger miroitement renvoyé par le lac, Sorsha porta un regard prévenant à son compagnon de route, un mince sourire étirant ses jolie lèvres …

Et vous Loagan ? ...
Que venez vous chercher à Camelot ? …
Si toutefois il s’agit bien de votre destination …


Sans doute une mauvaise question, mais de cela, la dame de Créditon ne pouvait le pressentir …
Gaffeuse devant l’éternel, celle-ci l’était même sans le savoir …
Comme d’autre, bien plus tard, feront des rimes, ou bien de la prose, naturellement …


Dernière édition par le Sam 27 Oct à 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Loagan_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 331
Localisation : Dans la forêt forêt forêt (Siegfried ?)
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mar 23 Oct à 18:16

Il ne s'était guère attendu à celà, mais l'air joué si habilement par Sorsha eut pour effet de le détendre et même de laisser flotter sur le visage de l'Ecossais une expression plutôt douce et calme. Il revit les rivages écossais, il ressentit à nouveau ce vent plus que vivifiant lui frapper le visage... Le coeur de Loagan s'emballa un peu et il en fut troublé. Il n'aurait pas cru être encore assez vulnérable pour se laisser émouvoir par la musique... Ah pourtant, sa belle jouait merveilleusement bien. Non pas de la flûte, mais du Oud [Ce n'est pas une référence à Kaamelott mais à Eli, pour le luth d'Elestel...]. On avait d'ailleurs toujours été étonné de la voir si bien manier un instrument qu'on savait oriental. Elle seule, chez les Fraser, pouvait en tirer des accords si mélodieux.

Il chassa bien vite ces souvenirs, voyant arriver avec hantise le moment où il perdrait ses moyens sous les flots de l'émotion ruisselant dans son âme. Son visage se crispa légèrement et il en fut fini de la gentille expression du Vagabond.
Et, de manière surprenante encore, ce fut la conversation qui le sauva. Lorsque Sorsha eût fini son morceau, elle parla. Il n'écouta pas vraiment, mais peu à peu, le visage de sa fiancée s'effaça et il put redécouvrir le décor, où il évoluait, avec sérénité.
Il ne dit pas une banalité du genre "c'était très beau", bien qu'il le pensât, préférant le silence sur son émotivité encore latente.

Il se contenta de commenter :


- Je suppose que c'est un but parfaitement honorable... de vouloir venir en aide aux gens par vos talents de guerisseuse.

A savoir si la cour du Roi Arthur était friande de musique, certainement, mais il ne pouvait guère l'affirmer sachant que tout ce qui lui avait été donné de voir au chateau se restreignait aux cachots et à la salle d'interrogatoire !

Sa question, ensuite, le prit de cours. Que voulait-il de Camelot ? Etait-ce une destination précise ou simplement un lieu de passage comme à chaque fois ? Il ne le savait pas encore :


- Je... J'ai déjà entrevu la cité... Mes pas m'ont menés là-bas, ça aurait pu être ailleurs, je n'ai pas de destination précise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Mer 24 Oct à 19:31

[ Hiiiiiiiii mais oui mon bel Ecossais poilu!! Vive les chardons et les hill and glen and stood against him proud Edward's army et les Fraser et Peeeercy et vive nous et vive le droit! ]

_________________
A passé le flambeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorsha de Crediton_old

avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : A Camelot et rangée des épées ^^
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   Sam 27 Oct à 18:22

( HJ : Yes, and God save the queeen ... queen
Loagan : on repost au lac ? Wink )

http://legendofcamelot.forum2jeux.com/le-lac-f18/sur-les-rives-du-lac-t25-60.htm#7732

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaireavalon.monempire.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traquenard dans la forêt du temple   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traquenard dans la forêt du temple
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Dans la forêt de la nuit
» Dans la forêt.
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt de Lalwende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: La Forêt-
Sauter vers: