La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 En promenade avec Lancelot

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: En promenade avec Lancelot   Lun 23 Oct à 22:01

Une fois les portes de Camelot franchies, Amarante prit de la vitesse, ce qui fit oublier à Laureline tout ce qu'elle aurait bien pu dire qui eut moyen de blesser le chevalier dans sa fierté.
Il y avait un mot pour décrire cette sensation. Même beaucoup plus qu'un mot. Une sensation d'ivresse, de liberté et de joie, comme si la jeune femme venait d'abuser de vin rouge en en vidant par exemple une demi gourde à elle toute seule. C'était l'effet qu'elle avait en montant sa jument, en frolant les feuilles des arbres juste au dessus de sa tête et en recevant tant de bouffées d'air frais à la fois qu'elle ne pouvait s'empêcher de plisser les yeux.
Un bonheur simple, elle l'avouait facilement. Un bonheur qui tenait de sa petite enfance, qui lui venait encore du temps de la ferme.
Alors que ces journées rudes et longues du passé se dissipaient de plus en plus dans son esprit et lui apparaissaient chaque jour moins claires, elle n'en oublierait jamais ceci: Une simple promenade à cheval et tout le bien-être qui en résultait.

Malheureusement pour Lancelot, ce ne fut pas son souffle qui vint ennuyer Laureline, quoique elle sentait ce courant d'air froid dans sa nuque, mais ce fut le contraire. C'était lui, le chevalier, que les cheveux blonds de la jeune Alagaësia venaient carresser du bout des mèches. C'était lui qui avait à souffrir en captant en plein nez la douce odeur de fleurs d'été qui s'en dégageait...


-Dites moi, Sir Lancelot, je me suis laissée dire que vous n'étiez pas depuis longtemps à Camelot. Meniez vous une quelconque quête à bien?

Laureline s'était retournée d'un quart pour pouvoir voir le chevalier.
La jument, calmée dans sa course folle, avait baissé l'allure et marchait au pas, alors qu'ils traversaient un champ de coquelicots sauvages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Jeu 26 Oct à 21:00

[Hj : courant d'air froid, courant d'air froid... Courant d'air chaud oui ! Un gulf stream que vous chevauchez pour découvrir le nouveau monde (bon je sais le gulf stream c dans l'autre sens, mais ça sonne bien je trouve Razz ). Le souffle de Lancelot c'est une courant d'air de forge pas un vent polaire Cool lol]

Monter à cheval derrière quelqu'un sans le toucher est un exercice pour le moins délicat.
Surtout si la personne avec laquelle vous monter s'emballe, cheveux aux vent, encourageant sa monture déjà fougueuse à galoper avec vigueur.
En plus il avait comme délicieux handicap de se trouver le visage empli de magnifiques cheveux blonds et parfumés.

Il fallait bien être un as de la voltige équestre comme Lancelot pour se maintenir en selle avec un cavalière aussi emballée (et emballante...) que Laureline. Cool

Mais il y eu tout de même un prix à cette grande maîtrise...

Quand elle calma un peu le train, le souffle qu'elle sentit sur sa nuque n'était pas exactement de la nature que Lancelot aurait voulu au début de la promenade... En fait c'était plutôt la respiration haletée d'un homme essoufflé par les efforts physiques qu'il avait fallu soutenir pour ne pas tomber de cheval.
On était donc encore loin des méchioles qui volent sous le vent de la sensualité... Razz

Il tenta de garder quand même sa stature fière et sa contenance de chevalier.
La question qu'elle lui posa le surprit alors qu'il préparait une phrase pour entamer la conversation.
Il baffouilla un peu puis se reprit :


Lancelot : " C'était une sorte de quête en effet..."

Il soupira en regardant le champ, la lumière matinale était magnifique ici, les fleurs aux pétales écarlates encore à peine ouverts brillaient, les rayons du soleil levant se reflètant sur la rosée qu'ils portaient encore en cette heure.

Après ce soupir et ce regard à cette mère patrie qu'il venait de retrouver. il continua d'une voix calme :

Lancelot : "Mais une quête qu'Arthur ne m'avait pas confiée... La seule quête qu'il ne pouvait pas me confier...
En vérité je me suis enfui de Camelot, sans avertir mon seigneur, pour partir en quête de moi même.
Je regrette parfois, mais je ne devrais pas... Je ne devrais pas parce que je n'avais pas le choix. C'est terrible vous savez, d'être contraint de faire quelque chose qu'on ne désire pas profondément. Mais il le fallait !
C'était... il y a six ans de cela maintenant... "

La voix de Lancelot avait des accents tristes et mélancoliques, en cet instant il ne cherchait plus à séduire, le passé remontait.

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë


Dernière édition par le Sam 4 Nov à 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Ven 27 Oct à 20:04

[hj: Mdr! Je retiens pour la prochaine fois, si prochaine fois il y a...]

Le champs de coquelicots derrière leur dos, ils s'apprêtaient à entrer dans un champs de fleurs jaunes lorsque Lancelot répondit. Laureline écouta avec attention, captant la différence de voix du chevalier. Bien qu'il s'exprimait neutralement, il ne fallait pas avoir une fine oreille pour distinguer une pointe de tristesse à peine voilée dans ses dires.
Cette petite touche mélancholique énoncée par cette belle voix d'homme avait de quoi en émouvoir plus d'une et la jeune Alagaësia n'en fut pas l'exception.
De plus, ce que disait le chevalier lui aurait donné des larmes aux yeux quelques mois plus tôt.


"C'est terrible vous savez, d'être contraint de faire quelque chose qu'on ne désire pas profondément."

Cette phrase... Elle aussi en avait énormement souffert.
Laureline eut soudain envie de se confier pour la première fois depuis longtemps. De plus, à un chevalier de la Table Ronde, et encore, pas n'importe lequel! Sir Lancelot, s'il vous plaît!
Elle ne se reconnaissait plus elle-même.


-Je comprends...

Elle l'avait dit d'une voix douce, un mi-sourire aux lèvres.

-Je me suis enfuie de chez moi parce que j'étais obligée de me marier avec le parti que m'avait trouvé mon père. Un homme riche, qui m'aurait donné une vie aisée, peut-être, mais j'ai préféré partir. Je regrette aussi parfois...

Mais pas toujours. En ce moment même par exemple, Laureline allait jusqu'à se féliciter de son initiative folle. Jamais elle n'aurait connu Camelot si elle était restée.
Elle travaillerait sans doute à la ferme du matin au soir et serait déjà mère d'au moins trois enfants. Regrettait-elle d'avoir choisit la liberté par rapport à la servitude? Parfois. Mais pas toujours.

Ses joues se teintèrent d'une petite couleur rosée. Son passé à elle aussi pesait son poid.


-Mais...

Le morceau difficile arrivait, servi sur un plateau d'argent.

-Si ce n'est pas indiscret, votre retour ici est-il du à votre réussite?

La jeune femme se mordit les lèvres. Stupide question.
Si Lancelot était revenu et qu'il désirait réintégrer la Table Ronde signifiait probablement qu'il s'était trouvé.
Qu'il avait mené la plus dure quête, celle qui est vitale, à bien, quoi.
Mais bon, on n'était jamais sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Sam 4 Nov à 19:28

Lancelot eut un sourire léger qu'Alagaësia ne vit pas.

[hj : à moins qu'elle ait la tête qui tourne à 180 degrés comme dans l'exorciste. affraid ]

Il dit en riant doucement :

Lancelot : "En somme nous voilà entre fuyards madame."

Puis redevenant un peu plus sérieux :

Lancelot : "Comme je vous comprends... Il n'est rien de pire que de se lier à vie à quelqu'un que l'on ne désire point..."

Lancelot se souvint d'un épisode douloureux de la sa jeunesse dont le fruit avait été Galahad.

[Hj : pour plus de détail sur cette histoire, elle est disponible dans la bio de Lancelot : La prime amour
ça se voit que j'ai fait du marketting en option ? Razz]

Il soupira profondément. Lancelot aimait parler de lui même, voilà quelque chose qui n'est pas nouveau, mais même lorsque c'est pénible, ce qui est déjà un peu plus courageux...
Il répondit :


Lancelot : "Ma réussite ? Je ne dirais pas cela ainsi...
J'ai vu...
J'ai vu beaucoup de batailles, j'ai vu des hommes nobles rompre sous le poids de leur couardise, des lâches devenir brusquement courageux, j'ai vu des rois mourir sous le glaive et d'autres plier sous la botte du tyran qui écrasait leur nuque...
J'ai vu des hommes mêler leur sang à celui de leurs chevaux alors qu'ils expiraient sur le champ de bataille, j'ai vu comment le roi des Francs traitent ses ennemis et comment il traite ses alliés...
J'ai rencontré... des évêques, des Saints, des païens même, j'en ai tués, j'en ai épargné aussi...
J'ai fait l'amour à des femmes, beaucoup de femmes... Des femmes à la peau douce et d'autres à la peau rugueuse, des femmes à l'odeur de rose et d'autres qui sentaient la porcherie...

J'ai fait tout cela pendant six ans...
J'ai vaincu, j'ai conquis, j'ai sauvé des Rois, j'ai sauvé des armées en déroute, je me suis prosterné devant le Pape, devant ses saints et devant les dames de la cour du roi Franc.
Tout cela je l'ai fait pour moi-même puis pour d'autres princes.

Et pourtant, je n'ai compris qu'une chose de cet aventureux exil, une seule chose :

Je suis un chevalier d'Arthur, je ne vis, je ne pense, je ne combat, je n'existe que pour lui, pour sa défense, pour son honneur...
Il est mon Roi et je suis son serviteur, à jamais.

Cette terre qui nous entoure, Camelot, cette terre qu'il a bâtie et défendue, c'est elle qui le jour de ma mort absorbera mon corps qui se fondra en elle, moi le chevalier d'ailleurs, le Breton d'adoption.
Je veux au soir de ma vie ne faire qu'un avec la terre d'Arthur, la terre de mon seigneur, la terre de mon maître, la terre de mon Roi...

Voilà madame, telle est ma réussite, tel est ce que j'ai trouvé en partant loin d'ici."

[Hj : envoyer les trompettes lol Laughing ]

La voix de Lancelot vibrait un peu sur la fin.

Tandis qu'il parlait, le soleil sortit soudain d'une de ses cachettes nuageuses lui faisant plisser les yeux alors qu'il contemplait le paysage.

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë


Dernière édition par le Ven 10 Nov à 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mar 7 Nov à 0:31

Laureline resta silencieuse tout le temps que dura l'histoire du chevalier. Comme fascinée, elle écouta sans même avoir à se forcer...

[HJ: Oula, ça donne une mauvaise impression ça Razz]

Le récit narratif du chevalier se transformait dans sa tête en une série d'images toutes en couleurs et odeurs. Ses images visionnées l'une après l'autre se transformaient en un film, celui-ci très clair dans l'esprit de Laureline.
Sa vision du monde agrandie de beaucoup après ces déclarations lyriques, elle ne savait pas trop que penser. Certes, elle avait voyagé durant deux ans, accompagnant une troupe d'artistes et gagnant un maigre salaire en faisant des galipettes à dos de cheval ou d'animal exotique, mais sans s'être mêlée des autres et de leurs occupations qui lui étaient pour le moins étrangères.
C'est à dire que l'histoire, la politique, la religion et d'autres aspects comparables n'étaient jamais venus se joindre à sa vie et à ses pensées.
Lancelot lui, dans sa quête de lui-même n'avait pas écarté ses aspects-là, justement trop importants pour être négligés.
C'est pour cela que Laureline resta sans voix des aventures que le chevalier semblait prendre plaisir à lui conter.

Ce qui la frappa le plus dans les paroles de Lancelot, fut la question des femmes. Bien sûr, l'homme faisait ce qu'il voulait et elle ne comptait pas l'empêcher de quoi que ce soit, mais qu'il clame ses exploits ensuite haut et fort la fit sourire.


-Fichtre et foutre...

S'étonnant de s'entendre reprendre les bonnes expressions d'à la ferme, Laureline se reprit et corrigea presque immédiatement les mots qu'elle s'était pourtant jurée de rayer de son dictionnaire maintenant qu'elle était au service de Dame la reine.

-Vous avez mené votre quête à bien alors, non? En ce qui me concerne, être au service de la reine Guenievre est un véritable honneur. Jamais je ne pourrais la remercier assez pour le tournant nouveau qu'elle a fait prendre à ma vie si dénudée de sens jusque-là.

Je crois qu'on se comprend...


Elle avait rajouté ça dans un chuchotement, pourtant assez fort pour qu'il puisse être entendu par Lancelot.

Le soleil si fort quelques instant auparavant disparut à nouveau derrière un nuage d'un blanc de lait, entourrant le paysage d'une vague d'ombre reposante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Ven 10 Nov à 2:21

En entendant Laureline jurer comme une paysanne, Lancelot resta un instant surpris et sans voix.
Puis, la dernière phrase prononcée il éclata de rire, un beau rire franc de chevalier.


[Hj : je vous laisse deviner ce que ça donne Razz]

Sa dernière tirade lui avait manifestement rendu sa bonne humeur.

Lancelot : "Oui, c'est bien là mon opinion. Finallement il n'y a pas tant de distance entre un chevalier du roi et une dame de parage de la Reine.
Nous servons le même sang, notre place sur le grand échiquier royal est simplement différente."


Il sourit.

Lancelot : "Donc comme vous dites : fichtre et foutre.
Et je dirai même plus : que diantre !"


Il rit à nouveau et frappa gentiment la croupe de... la jument... [Hj : on a eut peur... Razz ]

Il lança d'une voix joviale :

Lancelot : "Raaahhh ! Cette bête est superbe et supporte mon poids avec l'honneur d'un véritable destrier, ce qui est un exploit si l'on considère la finesse de ses attaches.
Il en est souvent ainsi des êtres exceptionnels : il cache derrière une fragilité apparente une force qui surprend..."


Laureline ne le vit pas, mais les yeux de Lancelot étaient fixés sur elle.
Puis il ajouta :


Lancelot : "Mais je me trouve subitement avoir l'envie de marcher ! A moins que ce ne soit l'envie de voir votre sourire..."

S'adressant à la jument :

Lancelot : "N'y voyez point offense chère et courageuse Amarante, mais le désir de beauté que mes yeux exigent, me contraint soudain à me passer de vos services..."

D'un bond gracieux il descendit de cheval et atterrit sur ses deux pieds, en pliant à peine les genoux.

[Hj : quel gymnaste... Cool ]

Il avança un peu pour se mettre au niveau de la cavalière et voir son visage.
Souriant, il lui dit en la regardant depuis le sol :


Lancelot : "Vous voyez... Maintenant plus personne ne pourra prétendre que vous n'êtes pas une "haute dame"..."

Et il tendit son bras comme pour mesurer la différence de hauteur entre eux.

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë


Dernière édition par le Mar 21 Nov à 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Dim 19 Nov à 23:43

[hj: Milles excuses! Heureusement que tu es empli de patience^^]

Laureline haussa un sourcil, ne comprenant pas.

-Un grand échiquier royal? Qu'est-ce un échiquier?

Evidemment, d'origine assez pauvre, jamais elle n'avait eu l'occasion de jouer aux échecs ou même de voir le jeu.
Ayant consience de ses énormes lacunes, elle rougit légèrement.


-Pardonnez-moi mon ignorance... Je n'en ai jamais entendu parler.

Laureline resta ensuite muette de surprise devant le "que diantre" du chevalier. Elle n'aurait pas imaginé ce fier et bel homme qu'était Lancelot "s'abaisser" à employer des propos paysans.
Son respect pour lui ne fit que grandir encore. Les gens qui ne craignaient pas de parraître ridicule lui étaient toujours sympathiques.
La jeune femme opta finalement pour la décontraction et rit de bon coeur avec lui. C'était digne d'un tableau.
Dans un champ de blé jaune, une dame à cheval accompagnée par un chevalier de la Table Ronde, tous deux en train de rire à gorge déployée.
Digne d'un tableau...

Laureline tenta de reprendre son sérieux. Mais le chevalier déclara qu'il préférait la marche pour voir son sourire, ce qui la fit rire à nouveau.
Se tournant vers lui, elle lui offrit un de ses sourires éclatants, les joues rosées par le compliment.

Comme pour en rajouter, Amarante freina le pas et hennit doucement. Tout dans son comportement démontrait que les carresses du chevalier étaient parfaitement à son goût...
Si sa jeune maîtresse se montrait froide, la jument elle, serait prête à prendre le chevalier dans ses bras, si du moins cela aurait été possible...


[Tu as de la chance Razz]

Aussi souple qu'un élastique, Lancelot s'élança pour atterrir avec une douceur étonnante sur le sol.
Ensuite il déclara que personne ne pourrait plus dire que Laureline n'était pas une haute dame.

Cela fit rire la jeune femme à nouveau jusqu'à ce qu'elle en ait les larmes aux yeux.
Ah, cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas rit ainsi!


-Personne ne peut non plus nier que je vous regarde d'en haut pour une fois!

Laureline fit un mouvement pour descendre d'Amarante à son tour. Elle aussi pouvait marcher et cela ferait un peu de repos à sa jument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mar 21 Nov à 18:40

Lancelot rit un peu à la question.

Lancelot : "Un échiquier ? C'est une sorte de plateau carré sur lequel sont déssinées des cases pour jouer aux échecs. Les échecs sont un jeu très prisé des rois et des nobles seigneurs en général.
On y joue avec des petites pièces en bois réprésentant une armée, chaque pièce se déplaçant d'une manière particulière sur les cases.
Cela se joue à deux adversaires qui s'affronte, le but est de prendre le roi ennemi.
Vous aurez certainement l'occasion d'en voir.

Je ne vous cache pas que c'est très ennuyeux, mais certains princes en sont tout à fait fanatique. On prétend que c'est une métaphore de la guerre..."


Lancelot sourit avec dédain.

Lancelot : "Quand on a fait la guerre l'on sait bien que la "métaphore" est fort loin de la réalité, vous pouvez m'en croire. On peut très bien être un génie militaire et être tout à fait médiocre au jeu échecs."

Ce que Lancelot l'orgueilleux ne disait pas, c'est qu'il avait toujours été un très mauvais joueur d'échecs, cela expliquait son discours...
Chaque fois qu'on lui proposait une partie, il se débrouillait toujours pour avoir autre chose à faire : il lui était déjà bien assez insuportable d'avoir trouvé un domaine dans lequel il n'excellait pas, alors s'il pouvait éviter en plus que cela se sût...


[Hj : C'est vrai que g toujours été nul aux échecs, j'adore la stratégie pourtant mais je fais un blocage sur les échecs lol Razz ]

Lancelot : " En somme, si vous n'en aviez encore jamais entendu parler, vous n'aviez rien perdu..."

Il rit de bon coeur à la dernière saillie de Laureline.
Cette très jeune suivante lui plaisait.

Lorsqu'elle fit mouvement pour descendre, il tendit ses bras pour l'aider et dit doucement :


Lancelot : "Me permettrez vous ?"

L'aider voulait dire placer ses mains en marchepied pour qu'elle y posa son pied, et surtout cela voulait dire qu'elle s'appuyât sur ses larges épaules et donc un contact physique.

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mer 22 Nov à 22:28

La dame Alagaësia écouta la définition du mot "échiquier" avec l'attention d'une bonne élève. Elle hocha la tête, esquisçant un nouveau sourire.

-Je crois avoir compris. C'est un jeu de vitesse alors? Le premier qui attrape le roi ennemi à gagné! Mais je n'y connais rien au techniques de guerres.
Peut-être la reine m'apprendra comment faire un jour...


Songeuse, la jeune femme se rembrunit. Evidemment, vu sa nouvelle position, elle pourrait avoir des opportunités et des occasions que ses ancêtres n'avaient même pas osés rêver avoir. Quelle chance... Elle s'en sentirait presque coupable.

-Ou vous? ajouta-t-elle avec un sourire espiègle.

Le doute qui avait encerclé son coeur un instant, s'était dissipé au long de la promenade-conversation.
Lancelot du Lac était un type charmant, gentil et bien élevé. Charmeur, aussi, mais juste comme il faut.


[HJ: et elle est aveugle lol]

" En somme, si vous n'en aviez encore jamais entendu parler, vous n'aviez rien perdu..."

Laureline se mordit la lèvre. Apparamment le chevalier n'adorait pas cela. Enfin, ce n'était qu'une impression, bonne ou mauvaise, elle ne savait pas.

Elle porta ensuite ses grands yeux bleus dans ceux de Lancelot.


-Bien sûr vous pouvez...

La jeune Alagaësia aurait pu le faire seule, mais l'aide du chevalier était tout de même plus que bienvenue. Cette longue robe ne lui facilitait pas tout les jours la tache, au contraire!
De plus, le blanc était une couleur drôlement salissante...


-Merci!

Et sans plus attendre, Laureline posa son pied sur le marche-pied improvisé par Lancelot, s'aida de ses larges épaules et mit pied à terre.
Le vent était tombé et plus rien n'agitait les hautes herbes de la prairie où ils avaient atterris. A part le cri d'un oiseau volant au dessus de leurs têtes, tout était calme.
Charmant endroit pour se ressourcer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Dim 3 Déc à 17:40

Au moment où Laureline posa la main sur son épaule, il en banda les muscles pour qu'elle fût solide.
La main rencontra donc un roc d'une dureté capable de soutenir un cheval.

Une fois assuré que la dame était bien en équilibre sur ses pieds, il se redressa de toute sa superbe stature et la regarda dans les yeux. Il sourit et dit :


Lancelot : "Venez, il ne me reste plus beaucoup de temps avant la séance de la table ronde, alors allons profiter de la belle nature de ce magnifique pays.
Je ne l'ai vu depuis trop longtemps."


Il prit doucement la main de la dame et l'emmena près d'un grand pommier qui trônait au centre de la plaine.

Le désigna du doigt il dit :


Lancelot : "Celui-ci était là quand je suis parti il y a six ans... Cela fait plaisir de voir qu'il y a des choses importantes qui n'ont pas changées..."

Et faisant glisser ses yeux vers Laureline.

Lancelot : "Et que d'autres changent ou subviennent."

Puis brusquement il bondit vers l'arbre avec une souplesse surprenante pour un homme de son gabarit. [Hj : Lancelot c un costaud Cool ]
Après avoir détaché deux fruits des branches et les avoir glissé entre ses doigts, comme un chat il sauta au bas de l'arbre.

Il s'approcha de Laureline et lui tendit une belle pomme à la peau jaune tachée de rouge, un fruit gorgé de juteuses et savoureuses promesses.
[Hj : ça va j'en fait pas trop dans l'équivoque Razz ]

Lancelot mordit dans le sien et dit :

Lancelot : " Les fruits de Camelot ont le gout de sa terre. Il m'a manqué comme tant de choses..."

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Lun 4 Déc à 5:35

( hj: puis-je? non?! qu'importe! je passe outre.... mais je ne fais que passer!... ) Twisted Evil

( pour savoir d'ou sort Mordred, voir le topic "l'irrésistible avancée de l'armée de Mordred".... ) en vous remerciant... Cool


Sitôt arrivée à proximité de Lancelot, Mordred mit pied à terre et fut immédiatement immité par les deux gardes l'accompagnant ( des soudards de la pire espèce ).
Le Prince s'avança à la rencontre du chevalier, circonspect, un large sourire carnassier aux lèvres. Ignorant souverainement la jeune fille à ses côtés, (par contre les deux gardes se mirent à contempler Laureline avec des regards de prédateurs) Mordred s'adressa directement au chevalier:

"Messire! Etes vous le plus que fameux Lancelot du Lac?!..."

Ce dernier répondit nonchalemment:" Qui le demande?!"...

Le Prince ne fit pas attention à la désinvolture affichée par Lancelot et poursuivit d'un ton égal:

"Aah!! Quel honneur est ce là, de rencontrer en ces lieux le meilleur chevalier de Camelot!! Vous m'en voyez tout à fait ravie.... Mais je me présente: je suis le prince Mordred d'Orcanie, général en chef de la grande armée du royaume d'Orcanie, fils de feu le roi Loth, et de la reine Morgause, frère cadet du souverain actuel d'Orcanie: le roi Agravain! Et par conséquent neveu du Haut roi Arthur, mon oncle bien aimé....
Je fais actuellement en route vers la province du Gwynedd, à la tête d'une avant garde, avec pour but premier de venir en aide au seigneur Avallach, injustement chassé de ses terres par des hordes de saxons!!.... Mais dans peu de temps je serais présent à Camelot afin d'y être armé chevalier par notre roi à tous!.."


( Mordred se signa) Soudain, alors que Lancelot s'appprétait à répondre au Prince, ce dernier croisa le regard de Laureline, Mordred lança à Lancelot d'un air à la fois goguenar et affecté:

"Est ce dans les habitudes des chevaliers de Camelot de se promener et de converser ainsi avec leurs servantes ou autres "roturières" du château?...
Je trouve cela des plus déplacé et à tout le moins saugrenue et..."


Mordred s'interrompit car celui-ci n'en croyait pas ses yeux: non seulement Laureline osa soutenir son regard désaprobateur, mais de plus celle-ci lui lança une oeillade peu amène-enfin ce que Mordred, dans sa grande paranoia prit comme tel!-
Le Prince se tourna vivement vers Lancelot:

" Maaiis!! C'est que cette bougresse me toise du regard dite moi?!.... Vous ne dressez donc point vos gens à Camelot, chevalier?!... En Orcanie nos servants sont d'une grande docilité, et pour cause!! A la moindre insolence ces chiens recoivent le fouet voir le fer rouge!!... Morbleu! pourquoi engraisser ces porcs sinon pour être obéit au doigt et à l'oeil!!..."

Les gardes ricanèrent grassement en entendant la sailli de leur maître et continuèrent a dévisager Laureline d'un air "envieux".... Mordred les cingla d'un :

" Silence pourceaux!! Ou je vous fait pendre à ce pommier!..."

Les soldats se tûrent et se regardèrent, penauds...

Le Prince eut les traits révulsés pendant quelques secondes puis redressa la tête et esquissa de nouveau le sourire enjoleur que celui ci arborait depuis son arrivée en ces lieux:

" Pardonnez leurs manières de rustres, messire, ils ne savent se conduire que sur un champs de bataille... Et encore je ne suis pas encore persuadé de leur réelle efficacité!
Tantot j'ai eut la joie de défaire une meute de brigands, qui s'apprétait à assaillire un village proche du château...
Mais qu'en sera t-il face à des saxons assoiffés de sang et embusqués dans leur tanière?!..."


Mordred regarda fièrement Lancelot puis lui demanda:

" J'imagine que la nouvelle de cette victoire et les échos des troubles en Gwynedd sont parvenus jusqu'à vos augustes oreilles cher Lancelot!!... Du moins le Roi doit en être informé, si mon damné messager a fait correctement son devoir!!..."

Avant que le chevalier ne réponde, le Prince lança à Laureline:

" Dis moi jeune servante! Va tu te décider à me rendre hommage? Ou dois je le solliciter outre mesure?..."

Mordred leva les yeux au ciel et murmura, pour lui même, mais Lancelot dût l'entendre, :

"Aah! Ces manants..."





(hj: voilà le produit finit après affinage, moins roboratife et un peu plus léger il me semble... Mais ça reste du momo! ) Twisted Evil


Dernière édition par le Mar 4 Sep à 16:40, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Guinevere_old
Admin
avatar

Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mar 5 Déc à 20:25

(oui t'abuses aussi bcp à jouer ces deux persos qui n'avaient ptêt pas envie de réagir comme ça Razz
Si Lau et Lance désirent s'éloigner de ton Rp, tu devras éditer Rolling Eyes Wink )

_________________
A passé le flambeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mar 5 Déc à 22:53

Oui ma reine! bien ma reine!! je m'incline ma reine!!! cheers (hum! comme si un momo "gentil" serait succeptible t'intéresser qui que se soit... Evil or Very Mad )....

Après évidemment je suis à la disposition de Lance et Lau!! Wink

Et donc tout à fait disposé a modifier encore mon post ( je viens juste de le faire pour tenir compte des remarques de Gueny!)... queen

Bon ensuite connaissant le caractère de Laureline (voir la fiche) l'attitude que je lui prête est assez logique... Surtout que momo psychote à mort et invente des offenses imaginaires.... Je parle même pas de la réaction de lance, je ne pouvais pas le décrire se tournant les pouces pendant que la pauvre lau est agréssée par momo!! pig

Les deux intéréssés me donneront sûrement bientôt leurs avis...

Bref les attitudes que je leurs prête (et j'ai conscience que ce n'est pas la norme sur le forum), sont somme toute superficielles et logiques, presque "mécaniques"....

Comme je voulais aller assez loin dans la provocation j'ai été contraint de prendre ce parti pris!! jocolor

J'espère ne pas vous avoir offusqué les amis!.... Smile

( et puis vous pouvez finir votre conversation avant de réagir à mon arrivée, je vous en prie.... -je rame un max, je rame...- lol!

voilou! sunny


Dernière édition par le Mar 4 Sep à 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mer 6 Déc à 2:20

[Hj : moi ça me pose pas de problème l'attaque de l'animal, par contre Gueny a raison sur le coup de faire réagir les gens à leur place.
Voilà ma modif :

Citation :
"Messire! Etes vous le plus que fameux Lancelot du Lac?!... ( Lancelot acquiéssa de la tête)

Lancelot n'acquiesce pas de la tête, il répond avec hauteur (en croquant dans sa pomme) : "Qui le demande ?"

Sinon je ne réponds pas parce que j'attends que Laureline réponde, Lancelot n'est pas du genre à piquer sa place au dame lui. Cool ]

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mer 6 Déc à 3:21

Bon tournez girouettes! je freine des 4 fers! je rétropédale! et fait finalement un spectaculaire "tête à cul" sur une route verglasée!!.... Bref je modifie mon post! study

Désolé pour ces posts et contre-posts!... Embarassed

Vos avis et demandes sont plus que légitimes et j'avoue avoir trop forcé le trait.... ( ronge à belles dents son frein!) lol!

Et j'ai des scrupules pour Laureline... pale


Bon fleurets mouchetés dans un premier temps cher Lancelot!

Pour les haches et "casses-têtes" ont verras plus tard!!.... Twisted Evil

Le temps ne joue t-il pas pour moi?... Cool


Dernière édition par le Mar 4 Sep à 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Jeu 7 Déc à 21:33

Zut, j'ai raté les six premières versions de Momo l'importun Razz
Fin bref, celle-ci me donne quand même une idée générale de tout ce qui s'est tramé pendant ma (pitite) absence...

Tout d'abord, Mon bon Lancelot, je m'excuse (on s'excuse pas, je sais Rolling Eyes on dit "excuse-moi"^^) pour le retard... J'ai été débordée mais (eh oui) mes huit heures d'examen de maths sont derrière le dos!! Quel soulagement! 8 heures réparties en deux jours... Que c'est long!

Bref, maintenant le plus gros est passé (et plutôt bien^^) et le reste coulera bcp plus facilement, du moins je l'espère^^

Ce soir j'ai encore bcp trop à étudier donc je vais pas vous peaufiner de message (car oui, il faut répondre dignement à ce rustre de Mordred tongue ) mais je m'y prendrai demain, sans faute!

Donc à demain^^
L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Ven 8 Déc à 17:07

[HJ: Comme promis Wink]

Laureline sourit, contemplant un moment la belle pomme que Lancelot lui avait déposée dans la main.
Le remerciant d'un regard, la jeune femme sentait l'eau lui monter à la bouche tandis qu'elle ne se décidait pas. A quel endroit croquer d'abord? Quel dilemmne!
Optant pour le côté tacheté de jaune, la jeune femme planta ses dents vigoureusement dans la chair tendrement sucrée du fruit.


-Merchi beaucoup, dit-elle la bouche pleine, pas très poliment mais pourtant avec grâce.

Avalant une première bouchée, le jus fruité emplissant sa bouche, Laureline s'apprêta à opiner au sujet de l'arbre qui grandissait. Elle allait justement dire un truc méga intéressant en rapport avec son enfance, lorsque un homme sur un cheval s'urgit de derrière un bosquet.

Il n'était pas seul. Deux gardes l'accompagnaient, chose dont Laureline se serait volontairement passée. Ils la reluquaient d'une façon que la jeune femme n'appréciait que trop peu.

L'homme se présenta comme étant prince, mais même si son nom, qui ne disait rien à la jeune femme, était composé de nombreux titres quant à son rang, il ne parut aux yeux de Laureline pas aussi spécial que les autres personnes importantes qu'elle fréquentait désormais.
Le roy Arthur par exemple, semblait non stop entourré d'une sorte d'aura de puissance. La reine Guenievre, elle, brillait comme aucune autre.
Le nouveau venu, Mordred de nom, n'avait pas cette caractéristique que jusqu'ici, Laureline avait observé chez toutes les personnes de haut rang.


[HJ: je t'ai pas nommé, Lancelot, au risque de te fâcher^^ Mais j'avais peur que ça fasse trop long Razz]

Comme le nouveau venu semblait ne porter qu’intérêt pour Lancelot, Laureline mordit à nouveau dans sa pomme. Toujours aussi bonne, toujours aussi sucrée.
C’est ce moment-là que choisit Mordred pour l’insulter de servante. D’abord étonnée par ce manque de respect au chevalier et à elle-même, la jeune femme ne dit rien, ignorant les gardes et soutenant le regard de Mordred.

En fait, qu’il la traite de servante ne l’embêtait pas. Ce bonhomme parlait et critiquait sans savoir! Il était clair pour la jeune femme que quand on ne savait pas, on demandait d’abord ou on se taisait. Mais affirmer des choses à tors et à travers était hautement ridicule et pas digne d’une attitude princière.


-Maaiis!! C'est que cette bougresse me toise du regard dites moi?!.... Vous ne dressez donc point vos gens à Camelot, chevalier?!

Mais ce grossier merle en rajoutait! Un léger signe de sourire vint éclairer le visage de Laureline alors qu’elle écoutait le prince argumenter. Lancelot semblait calme, alors elle le resterait aussi.
Mais le prince se tourna à nouveau vers elle :


-Dis moi jeune servante! Va tu te décider à me rendre hommage? Ou dois je le solliciter outre mesure?

-Bien le bonjour prince Mordred d'Orcanie, répondit-elle finalement avec une bien petite révérence par rapport à ce qu’elle aurait du faire.

Elle continua du tac au tac, toujours avec le même petit sourire poli.


-Sachez tout d’abord que je ne suis ni la servante de Lancelot, ni sa roturière, comme vous disiez à l’instant. Peut-être que chez vous c’est dans votre habitude de traiter les gens de tous les noms sans leur donner la peine de se présenter, mais il me semble qu’à Camelot, c’est différent.
Je me nomme donc Laureline Alagaësia, appelez-moi Dame Alagaësia, et je ne suis au service de personne d’autre que la reine Guenievre en personne.


La jeune femme lâcha le prince des yeux un instant, porta un regard signifiant à Lancelot, foudroya un des deux gardes puis reporta son attention sur son interlocuteur.

-Ravie de vous rencontrer... ajouta-t-elle avec une infiniment petite parcelle d’ironie dans la voix.

Elle failli oublier à qui elle parlait et dû se mordre la langue pour ne pas ajouter quelque chose d’extrêmement méchant. Lui pouvait bien être désagréable, elle ne devait pas l’imiter pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Sam 9 Déc à 3:48

[Hj : arg on a manqué un truc méga intéressant à propos de son enfance Razz Momo, je me vengerai ! Twisted Evil ]

La séance de charme Lancelotien fut subitement interrompue par l'arrivée de trois cavaliers.

L'un d'entre eu était un individu à la noble tournure, richement vêtu mais qui avait un on ne savait quoi d'étrange dans le regard et l'attitude.


[Hj : Un petit côté psychopathe ou consanguin...]

Il demonta et s'approchant de Lancelot commença à se présenter.
Le début de son discours plut à Lancelot qui, bien qu'il y fut habitué, ne restait jamais indifférent à la louange dont il s'estimait toujours légitimement l'objet.

Le nom de "Mordred" lui dit vaguement quelque chose. L'Orcanie il connaissait, il connaissait son Roi, le père que Mordred avait assassiné mais ne s'était pas intéressé plus que cela à sa descendance.

Lorsqu'il apprit que le prince s'apprêtait à aller en Gwynedd, ville que Lancelot connaissait bien pour l'avoir déjà rasée par deux fois,
[Hj : Et oui quelle brute Twisted Evil ] en dépit du mécontentement qu'avait provoqué en lui cette interruption, il allait lui prodiguer conseil et encouragement lorsque le discours de Mordred dérappa au sujet de la belle Laureline...

Observant le petit jeu de Mordred avec ses libidineux gardes et son discours devenir fieleux pour celle qu'il accompagnait, la colère se mit à monter si fort en lui que son visage changea de teinte.
cherry
Sa main se mit lentement à caresser la dague qu'il portait à sa ceinture. Lancelot n'avait pas emmené son épée pour une promenade champêtre sous les murs de Camelot, ça lui avait paru inutile.

Fort heurement, pour le col de Mordred il s'entend, la belle savait se défendre et vociféra assez contre ce cuistre prince pour que Lancelot se détendit un peu.
Il prit donc la foulée de la jeune femme et lança à Mordred le mal élevé d'une voix anormalement calme
Razz :

Lancelot : " Messire... Il y a bien trois manants ici mais ils sont en face de moi, mais je n'en vois aucun à mon côté !
Est-ce coutume en Orcanie d'insulter ainsi une dame que l'on ne connait point ? Pourtant votre père ne s'est jamais comporté ainsi, pour autant que ma mémoire s'en souvînt...
Il ne vous a donc pas appris que femme de Camelot n'est point souillon d'Orcanie ?

Vous dites vouloir entrer à la table ronde après votre campagne messire ?
Mais même si vous la rencontrer la gloire militaire ne suffit pas pour devenir chevalier d'Arthur.
Il faut savoir se tenir et s'agenouiller devant les dames, fussent elle de basse roture.... il faut de la noblesse."


Il soupira fortement, comme pour se calmer et poursuivit.

Lancelot : " Pas la noblesse du nom, pas la noblesse du titre transmise par un père.
Pas celle qui loge ici..."


Il désigna de la main les génitoires de Mordred. [Hj : sans les toucher rassures toi Razz ]

Lancelot : "Mais la seule noblesse qui compte, celle qui ne doit loger qu'ici."

Il montra le coeur de Mordred avec son doigt et le ramenant à lui (le doigt) il dit avec hauteur :

Lancelot : "Pour l'heure vous n'avez plus guère de choix messire...
Il va vous falloir faire des excuses, des excuses circonstanciées à Dame Laureline, si vous ne voulez pas que Lancelot aie définitivement mauvaise opinion de vous..."


Il n'ajouta rien, se disant que c'était clair : quiconque se trouvait dans la catégorie "mauvaise opinion" dans l'esprit de Lancelot tombait dans une géhène et une disgrâce presque équivalente à une excommunication Papale.
Thus was Lancelot...
[Hj : imbue of himself, but with de bonne raison de l'être Cool ]

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Sam 9 Déc à 4:35

(hj: attention mes agneaux!! ça va saigner!!!!) Twisted Evil

Mordred essuya les deux répliques avec un stoicisme déconcertant... Mais le visage impavide du Prince traduisait bien mal l'érruption volcanique et la tempète infernale qui soufflaient et résonnaient dans tout son être!

"Manant? Manant! MANANT !!!, pensa t-il !
Cette canaille a osé m'insulter !! Tôt ou tard il paiera!! Il paiera cet insuportable affront !! Lui et tout ses proches paieront pour ce cracha indélébile!! Vengeance!!.... Mais plus tard.
Comment plus tard?! Ce ladre, ce chevalier de foire, m'insulte et m'intime l'ordre de me prostérner devant une vaurienne à peine sortit de sa mare à purin!! Que nenni!!! Je n'ai qu'un geste à faire et l'un de mes soldats ira quérir des renforts, puis un second pour me saisir de cette donzelle et m'en servir de "bouclier", un troisième enfin pour donner ordre au second garde de se jeter sur ce coquin de Lancelot!! Non vraiment! ce pommier ferait un très bon arbre à pendus... Je n'ai qu'un ordre, un mot à prononcer, un simple geste à faire et ...."


Devant l'attitude étrangement attentiste de leur maître, les deux soudards s'apprétèrent à dégainer leurs épées quand Mordred sortit soudain de sa torpeur et les arrêta d'un geste de la main!

Le Prince regarda altérnativement ses deux "interlocuteurs", puis baissa les yeux, serra les dents et les poings...


"Moi?! Dans la position de l'animal tracqué et cerné?!.... Je cauchemarde!! C'est un cauchemar!!!....Pensa t-il.
Oui! vengeance!! Ce Lancelot paiera! Aux centuples!!
Mais pour l'heure, point de scandale et pas de risques inutiles!
Mes plans! Je dois penser à mes plans!! La gloire de l'Orcanie! La renommée de la Reine Morgause, ma mère!!...
Tout cela vaut bien une nouvelle pantomime pour donner encore une fois le change et ne point perdre la face!
Car battre en retraite certes mais s'excuser? Que nenni!..."


Mordred allait enfin réagir, quand d'autres pensées l'assaillirent:

"Que vient de dire cette petite sotte? Quelle s'appelait Laureline?!... Et qu'elle était au service de la reine, cette insuportable "ribaude", qui s'évertu à singer la souveraine modèle... Oui! Laureline!! Mon informateur à Camelot a éveillé mon intention sur cette moins que rien! Wylloh doit justement la rencontrer, à son arrivée au château pour tenter de la faire parler sur les habitudes de la Reine... Hum!! En ce cas! tachons de ne point éffaroucher davantage cette petite bécasse de basse cour! Tout en tachant de museler en douceur ce maudit Lancelot!....Ah! Une idée... Vite!!"

Les gardes du Prince savaient pertinement que leur maître était plutôt "déséquilibré".... Mais ceux ci commençaient à être inquiêt et redoutaient que Mordred ait complètement basculé dans la démence sous les "coups" concertés de "l'ennemis"!
Au moment ou l'un des soldats allait s'enquérir de la santé de Mordred qui semblait presque hébété, le Prince releva la tête, un sourire de "bête" aux lèvres et... cingla le visage du garde avec son gant.

"Cesse de fixer cette jeune femme du regard, vil crapeaux!! Et arrière! Lorsque j'aurais besoin de toi je te siflerais, chien!"

Le garde baissa la tête et s'éloigna. Tandis que Mordred arborait de nouveau un sourire éclatant. Le prince ignora souverainement les paroles, la "chanson de geste" de Lancelot, et se dirigea résolument vers Laureline, qui se tenait un peu en retrait... Mordred retrouva, pour un moment, le masque du "démon" d'Orcanie... Celui ci s'arréta tout près de la jeune suivante qui dut lever haut la tête pour croiser le regard incandescent de Mordred. Il commença, d'une voix ferme mais posée:


"Vous avez une sacrée audace pour oser me parler sur ce ton, Dame Alagaësia!!... Surtout devant témoins!..."

Après l'avoir toisé méchamment du regard, Mordred se saisit brusquement de la main droite de Laureline, au niveau du poignet, et l'enserra d'une étreinte presque insuportable... Tandis que Lau essayait de déssérer l'étau qui se resserait sur son poignet, le Prince se fendit d'un sourire ambigu... Puis observa la réaction de Lancelot du coin de l'oeil.... Mordred jubilait !
Les gardes se rapprochèrent prêt à toutes les éventualités....
Enfin, le Prince approcha son visage de la main de Lau et... l'embrassa. Puis relacha son poignet avec délicatesse, lui fit le plus beau des sourires et .... (hj: nan!! je veux paaaas!!!) mit un genoux à terre! Mordred commença,alors, sur un ton qui se voulait convaincant:

"Damoiselle! J'ai la plus profonde admiration pour les dames capable de me tenir tête et de me défier !
Ainsi je rends hommage à votre courage et à votre audace!!


Mordred s'inclina, puis se releva prestement. Il scruta l'attitude de Lancelot d'un coup d'oeil et poursuivit, en souriant :

"Mais il n'en va pas de même, bien sur, pour tout les offensseurs (masculins), qui osent m'insulter!!
Je fais la différence entre la réaction de défense, propre aux femmes outrées et l'INJURE!, l'apanage des GUEUX!, ma chère..Bref vous m'avez administrée une bonne leçon, que je ne suis point prêt d'oublier!"


Le Prince scruta un moment Laureline, et son expression de visage se modifia peu à peu, son regard se fit bientôt pensif voir mélancolique.... Et ( étais ce possible?), les larmes lui vinrent aux yeux, très légèrement, c'était à peine persceptible ....Il est vrai que le vent commençait a souffler de plus en plus fort désormais. Mordred fixa Lau droit dans les yeux puis continua en baissant le regard:

"Le fait est que, vous me rappelez beaucoup, d'une certaine façon, une autre, dame, ma première conseillère, une femme exceptionnelle et dont la présence... me manque, terriblement, car elle est... enfin c'est...heu! .... une conseillère très avisée!..."

Après un dernier sourire, le Prince se retourna vivement, tellement que la cape de ce dernier vint souffleter très légèrement le visage de Lau.... (hj: po fait exprès!!)

Ensuite le Prince se rapprocha de Lancelot et lui lança tout sourire:

"Vous voyez?! Noble seigneur, il était inutile de s'énerver outre mesure!! Vraiment Lancelot.... Moi qui vous admire tant et ... (hj: hum! ça passe po) serais prêt à me battre jusqu'à la mort à vos côtés, pour défendre le royaume de toutes atteintes!!...

Puis Mordred déclama presque:

"Inutile d'en venir aux insultes! Mon cher!! Car j'ai été vaincu d'un simple regard, et .... par un sourire!!....
-Et oui!! donnez moi cent saxons et je les massacrerai!
Mais face à la douce fermeté (hj: héhé!!) d'une grande dame je me soumettrai!...-"


Puis le Prince regarda Lancelot, pourvu d'un sourire bienveillant qui masquait parfaitement ses véritables pensées, et lança joyeusement:

"Et maintenant mes chers amis?! De quoi voulez vous que nous parlions!!!..."

(hj: Pour info, les pensées de momo, à ce moment là) :

"Je jure de vouer mon existence à la perte de Lancelot du Lac!! Même si je dois nuir à tous ses proches et intimes!! Cette vermine me le paiera! Et ce jour là! ce beau sire me suppliera de bien vouloir l'épargner.... VENGEANCE!!!...."


Dernière édition par le Mar 4 Sep à 17:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Sam 9 Déc à 19:56

[Hj: mdr Lance'! J'esperais que ça te donne une raison suffisante de vouloir te venger Razz lol

J'ignore si tu vas apprécier ce que Lau pense de ton "cas", Momo Wink]

Le soleil disparut derrière un nuage grisâtre, enveloppant la douce campagne dans un voile sombre. Cette journée si prometteuse et si belle au petit matin, se transformait vers le midi en temps de pluie.
Mais Laureline n'y prêta pas attention. Elle avait la tête bien ailleurs et soleil ou pas, Mordred n'allait probablement pas rester passif suite à la réponse de Lancelot. Celui-ci obligeait le Prince à s'excuser. Acte assez courageux, vu le rang de l'intéressé.

Etrangement, Mordred resta passif, contrairement à ce qu'on aurait pu croire. Il encaissa stoïquement la réponse de "Dame Alagaësia" et celle de ce brave chevalier.
Gardant la tête haute, la jeune femme attendit la suite, la défence du prince qui viendrait sans nul doute.
Rien de son expres​sion(de Mordred) ne laissait parraître ce qu'il allait dire... ou faire. Le jeune homme imbu de lui-même semblait capable de tout.

Enfin il parla, en s'adressant ni à Laureline, ni à Lancelot, mais à un de ses gardes. La jeune femme devina qu'il faisait passer toute sa frustration sur le malheureux, au lieu de s'en prendre à elle ou au chevalier. Si sa théorie se vérifiait, elle n'en eut aucune preuve.


"Vous avez une sacrée audace pour oser me parler sur ce ton, Dame Alagaësia!! Surtout devant témoins!..."

Ce fut son tour.
La belle planta ses yeux dans ceux du prince, lui démontrant une nouvelle fois qu'il ne lui faisait pas peur.
Cette fois-ci, elle ne souriait plus.
Toute la haine que lui renvoya Mordred par le regard failli la faire cligner des yeux. La jeune femme se mit à réfléchir différemment à son sujet. En fait, il n'était qu'un pauvre adolescent, lâché dans un monde cruel sur un trône de prince. Il ignorait tout de l'amour, de l'amitié, du respect et de toutes les autres valeurs qui comptaient aux yeux de la demoiselle.
Il n'avait depuis sa plus tendre enfance sans doute que connut le mépris et la méchanceté. C'était juste un enfant gâté en pleine crise.
Pour un peu elle lui aurait pardonné son attitude pourtant impardonnable. Elle aurait presque eu pitié de lui.

C'était avant qu'il lui saississe le poignet.
La jeune femme serra les dents, s'empêchant de pousser un cri face au mal que lui infligeait ce prince de malheur. Elle ne broncha pas, ne s'autorisa même pas une grimace et attendit le pire alors que l'homme la toisait.
Ne lui offrant pas la joie de voir sa douleur, oh non, il ne le méritait pas, elle se contenta de durcir son regard. Lui aussi était courageux de soutenir cette réelle fusillade!
Puis il amena sa main à ses lèvres et y posa un baiser.

Malgré sa surprise, Laureline ne se laissa pas duper une seconde: le prince battait simplement en retraite pour mordre plus tard, plus fort encore.
C'était dans sa nature, il avait été éduqué pour cela, voire même conçu pour être méchant!
Malgré le fait de savoir cela, la jeune Alagaësia devait se retenir de ne pas lui cracher à la figure. Il le méritait, mais ce serait vraiment s'enfourner dans les ennuis la tête la première, et la reine, dont elle avait toute la confiance, avec.


"Damoiselle! J'ai la plus profonde admiration pour les dames capable de me tenir tête et de me défier !
Ainsi je rend hommage à votre courage et à votre audace!!"

Les coups d'oeil qu'il lançait à Lancelot la mirent sur la piste. En s'attaquant ainsi à elle, le prince essayait d'atteindre Lancelot.
Puis Laureline s'étonna de voir une goutte au coin de l'oeil de Mordred, alors qu'il lui parlait d'une de ses conseillères. Jusqu'où allait-il donc pousser la comédie? Jusqu'où voulait-il aller ainsi? Laureline ne doutait pas un instant que cette "conseillère" si avisée soit-elle, ne devait pas avoir chaque jour une vie aussi tranquille. Être au service d'un être tel que Mordred ne devait pas être un plaisir chaque jour...


-Ce n'est rien, mon Prince, je suis honorée d'avoir pu vous apprendre quelque chose...

C'était vrai, quoi. Une leçon à un Prince, s'il vous plaît! Laureline sourit en elle-même. La situation lui sembla soudain moins tendue et ce n'était pas pour lui déplaire. (Hj on se comprend, moi, ça me déplait! lol)

"Et maintenant mes chers amis?! De quoi voulez vous que nous parlions!..."

Une fois de plus, la jeune femme douta de la véracité des paroles de Mordred. Il faut bien avouer qu'après si peu de respect, se faire appeler "mes chers amis" par un Prince avait de quoi sonner faux.
Elle opta pour le silence, attendant ce que Lancelot allait en dire.
Le soleil réapparut de derrière son nuage au moment où les lèvres de Laureline s'étiraient d'un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mer 13 Déc à 2:34

Et le soleil de cette matiné se mit à briller très fort alors que Lancelot allait répondre. On aurait pu croire que l'astre roi du ciel se rangeait du côté du premier des chevaliers d'Arthur et même, en poussant très loin, on aurait presque pu dire qu'il lui commandait. sunny

Lancelot : " Bien ! Si la leçon de dame Laureline a portée, j'en suis fort aise pour vous.

Mais en ce qui concerne la mienne, je n'ai rien entendu dans votre fatras de paroles seigneur Mordred, quelque chose qui ressemblât de près ou de loin à des excuses.
Peut être sont-ce mes oreilles qui me commencent à me trahir ou alors le vent qui a soufflé au mauvais moment et s'y sera engouffré...

Fort bien... Je le retiendrais.

Vous voulez parler messire ? Malheureusement, il est tard et j'ai rendez vous avec la Table Ronde pour y retrouver ma place.

Avant de prendre congé je ne peux dès lors que vous souhaitez bonne guerre contre les farouches Gallois. Puissent leurs torves épées vous apporter meilleure fortune que vos manières avec les dames messire... "


On entendit hennir la jument de Laureline qui se rappela aux présents. Peut-être interpellait-elle les chevaux des trois pieds nikelés moyennageux qui avaient surgi au milieu de la galante conversation entre Lancelot et Laureline.
La discussion entre les humains aurait-elle trouvé un reflet dans le monde des équidés ?

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mer 13 Déc à 4:43

(hj: Phoebus? avec Lancelot?! héhé!! usurpateur, c'est Gauvain le chevalier solaire, non?... Quant à momo, sa maitresse c'est la Lune, normal pour quelqu'un d'aussi sombre et lunatique!... Twisted Evil )


"Une chose est sûr, pensa Mordred, ce beau sire ne manque pas d'audace pour oser me faire la leçon, alors que cent de mes hommes campent non loin d'ici...
Cet arrogant ne seras point facile a atteindre et encore moins à abattre... Mais patience! Celui qui a assuré la gloire de Camelot pourrait fort bien précipiter sa perte!
Insensé! Le symbole même de la corruption des moeurs à Camelot me tance comme si j'étais un vulgaire marmot!!
Ce chevalier sur le déclin! Qui n'impressionne guère plus que les donzelles et autres gamins des rues... Grotesque!
Un gnome fanfaron qui projette encore une ombre de géant, propre à effrayer les pleutres!! Un astre en sursis brillant intensément mais sur le point de s'éteindre!!....
Voilà ce que j'entends démontrer, tôt ou tard, et d'une façon éclatante encore!! Mais patience et du calme!
Ignorons ses sentences et avertissements, et feignons la courtoisie et la bienveillance...
Tant il est vrai que ce Lancelot de malheur aime tant recevoir amabilités et louanges au quotidien, comme autant de tributs à son "génie".... Le meilleur chevalier! Lui? Tout tourné vers les autres? Dis t-on?.... Que nenni! Il n'y a qu'une chose qui intéresse ce bélâtre sur cette terre et cette chose c'est son propre culte!!.... J'ai au moins la sincérité de mes ambitions et de mon action.... Bref!"


Mordred se fendit de son meilleur sourire puis feignit d'être très affecté:

"Quel dommaaage!! Mon bon seigneur!
Moi qui me faisais une joie de converser avec vous et votre jeune serv... amie! Mais nous aurons d'autres occasions, sans nul doute! Je vois que le devoir vous appel et il me tarde de vous rejoindre à Camelot et à la table ronde, en qualité de chevalier... Saluez bien mon cher oncle, le Roi, et transmettez lui mes bons voeux!! Je me languis de pouvoir étreindre mon oncle bien aimé!!... ( hj: un ange passe.... un ange déchut, bien sur!)...
Merci pour vos encouragements messire et bon retour au château! Que celui ci soit des plus paisible et agréable (hj: pourrez pas tomber sur des brigands en chemin.... Twisted Evil )
Bonne journée sire Lancelot! Et à très bientôt!!..."


Sur ce Mordred tourna le dos au chevalier sans façon et s'avança vers Laureline, il lui déclara:

"Dame Laure....Alagaësia!
Je prends congé de vous et vous salue bien bas!!
Et... (Mordred chuchota).... Je vous prie bien humblement de vouloir m'excuser pour ma conduite inqualifiable, car croyez le, je le regrète bien amèrement!
Je vous laisse, ma chère, mes soldats attendent le retour de leur maître!... Veuillez assurer la Reine de mon plus profond respect et de ma grande affection, celle d'un neveu par alliance mais un parent de coeur!!... Damoiselle!...


Mordred fit le baise main à Lau et s'inclina légèrement avant de s'avancer vers sa monture. Arrivé auprès de son cheval, le Prince fit un simple geste (il désigna le sol ), et l'un des gardes se mit à genoux, puis à "quatre pattes", Mordred s'en servit de marchepied et monta sur son destrier.
Un dernier geste de la main en direction de ses "amis", et le Prince s'éloigna bien vite de cet endroit, suivit de ses deux soldats...

Arrivé à bonne distance, Mordred pesta à haute voix avec force geste:

"Par l'enfer!! Si cette scène c'était déroulée en Orcanie, j'aurais fait enfermer cette donzelle et pendre ce manant!! Yaaa!!!"


Le Prince frappa d'une façon frénétique les flans de sa monture et se rapprocha au galop de son campement de campagne...



( hj: "sympathique" petit échange les amis! au plaisir...) cheers[scroll]


Dernière édition par le Mar 4 Sep à 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Lun 18 Déc à 15:54

[Hj: Tadaaam, me voilà!! lol Excusez moi pour ce retard... prolongé, mais je me vois ravie de vous révéler que cela va changer: j'ai fini les exams aujourd'hui même!
Ah, imaginez mon bonheur!
Merci de votre patience Wink]

Laureline finit de manger sa pomme et jeta discrètement le trognon au loin.
En attendant, Lancelot ne se déclarait pas encore satisfait des excuses que Mordred lui avait faite, ainsi celui-ci recommença en prenant congé.
Cette fois-ci les excuses étaient dignes d'un homme comme lui et de la bourde qu'il avait commis en la traitant de servante.

Le Prince la pria également de remettre ses respects les plus profonds à Reine Guenievre, épouse d'Arthur.
Laureline sourit. Voilà qui entrait dans ses capacités de Dame de compagnie.


-Je n'y manquerais pas, répondit-elle simplement.

Puis la jeune femme salua avec grâce, un peu plus respectueusement que pour lui dire bonjour, et lui rendit ainsi son au revoir.
Mais contrairement à ce que primait Mordred, elle, ne souhaitait pas le revoir de sitôt et était bien contente que Lancelot doive rentrer à Camelot.
Laureline se garda bien de le lui dire.

Amarante colla son museau sur l'épaule de sa maîtresse alors qu'ils observaient le Prince s'éloigner. La belle jument s'était tenue tranquille et droite durant tout l'entretien, semblant comprendre que ce n'était pas le moment de réclamer câlin, promenade ou sucrerie...
Lui rendant une caresse, la jeune femme ne pu s’empêcher d’éprouver une drôle de sensation. Aussi vite venu, aussi vite partit. Ce Mordred était décidemment un drôle de bonhomme.

Lorsqu’il fut hors de vue, la Dame posa ses grands yeux sur le Chevalier, comme pour tenter d’intercepter ses pensées. Bien qu’elle ne sache que mal décrypter ses émotions, elle pouvait imaginer son état d’âme.
Il ne devait pas trop apprécier cette petite discussion avec le Prince.
Enfin, ce n’était pas prouvé...

Le doux hennissement d’Amarante rappela à Laureline que midi approchait. Et c’était justement à midi que Lancelot était attendu à Camelot.


-Le soleil est bien haut dans le ciel, Sir Lancelot, il me semble que votre réintégration à la Table Ronde ne devrait plus tarder...

S’approchant d’Amarante, elle fit mine de vouloir remonter en selle. Peut-être attendait-elle que Lancelot se propose de l’aider?

-Je me dois de vous remercier, car j’ai bien profité de cette charmante matinée en compagnie de Lancelot le solitaire. Peut-être aurais-je encore une fois cette joie avec le nouveau Lancelot?

Laureline n’ajouta pas qu’au début, ça n’avait pas été le bonheur complet. C’était le dénouement et l’impression générale qui comptaient.
Même l’arrivée brusque et sans respect de Mordred n’avait pas réussi à cacher le soleil, même les gardes et leurs regards globuleux n’avaient pas gâché cette balade en pleins champs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Mer 20 Déc à 3:50

Laureline l'avait devinée, en effet Lancelot n'avait guère apprécié d'être ainsi interompu pendant qu'il courtisait une belle dame.
Surtout lorsque l'invité surprise se permettait d'insulter sa compagnie.

Il ne s'était pas donné la peine de saluer Mordred qui, on l'aura compris, ne lui plaisait pas du tout. Il se contenta de le regarder, lui et ses deux pandors, devenir un tout petit point à l'horizon, "une taille plus digne de sa dimension véritable" pensa-t-il, pour finalement disparaitre tout à fait.

Un faquin, un morveux mal élevé, tels était les deux mots qui venaient à son esprit. De nos jours on aurait dit " enfant hyper actif" mais Lancelot qui avait des références plus classiques se contenta de ceux ci.
Il partait asticoter les Gallois ? Et bien il allait avoir bien du plaisir : il n'y avait pas pire adversaire plus insaisissables que les Gallois. Vouloir leur faire la guerre c'était comme chercher à se battre contre un courant d'air, Lancelot en savait quelque chose : il avait gardé les marches galloises du royaume pendant quatre ans.
Fort heureusement, la voix de la belle Laureline l'arracha aux médiocres pensées que l'avortonesque Mordred
[Hj : J'en mets un coup là lol Razz] faisaient surgir dans son esprit.
Parfois un souffle de beauté suffit à chasser la basse obscurité qui peut gagner une humeur.

Il se tourna vers elle avec un sourire débarassé de toute contrariété :


Lancelot : "Vous avez raison madame. Il serait impardonnable de faire attendre le Roi. Il ne m'a déjà que trop attendu..."

Et Lancelot se mit à genou et replaça ses mains en marchepied pour aider la jolie dame à remonter sur sa jument.

Alors qu'elle montait, il la suivit, mais en croupe cette fois, juste derrière elle.
Etait-ce là manière de montrer que toute bouderie était envolée ? Ou bien son orgueil avait-il seulement quelques rattés et mis moins de temps que d'habitude à pardonner l'offense ?
En réalité Lancelot avait oublié parce qu'il avait lui aussi fort apprécié les instants passé avec cette jolie dame de son pays. Il y avait si longtemps qu'il n'en avait pas fréquenté que ça avait été pour lui un bonheur suffisament grand pour effacer et secondariser tout le reste, intervention Mordredique comprise...

Il dit en riant, alors qu'il lançait la jument sur le chemin de Camelot :


Lancelot : " Le nouveau Lancelot ressemblera beaucoup au précédent. Alors autant que son labeur de chevalier et que son Roi lui permettra, il visitera et se promènera en compagnie de la belle dame Alagaësia.
Car le nouveau Lancelot sera encore plus reconnaissant que ne le fut l'ancien et il n'aura pas oublié cette délicieuse matinée et celle à qui il la doit..."


[Hj : J'en chie avec la concordance des temps pour cette dernière phrase lol ]

La jument partit au petit trot en direction du château qui n'était pas très loin.

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Laureline_old

avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Camelot, aux côtés de la reine
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   Jeu 21 Déc à 21:23

Laureline s'aida du marchepied de Lancelot pour reprendre place sur le dos d'Amarante. Elle le remercia d'un sourire et, tout en caressant le pelage lisse et doux du cou de la jument, attendit que le Chevalier s'installe à son tour.
Quand ce fut fait, elle laissa la monture quelques minutes librement au pas, profitant de ce calme répit pour écouter Lancelot.

Entendre son beau speech suffit à lui rendre entièrement le moral.
Il existait deux sortes d'homme sur terre: les hommes désagréables, dont l'exemple type était le Prince Mordred, et les hommes courtois, dont l'exemple cette fois-ci était Lancelot, comme on aurait pu le deviner.

Placer les hommes ainsi dans deux catégories fit sourire la demoiselle. Voilà qu'elle se lançait dans la philosophie!
Philosophie à deux sous, elle l'avouait, mais quand même, ce n'était pas rien!
Et dire qu'elle était née pour travailler et pour avoir de la marmaille et qu'elle se mettait à réfléchir, ce pourquoi elle n'était pas faite!
Triste ironie, la Dame le savait et s'en moquait.


-Et moi je souhaite toute la chance du monde à cet ancien Lancelot pour devenir nouveau!

Elle eut un petit rire.
Parler ainsi du Chevalier à la troisième personne au lieu d'employer la deuxième était très étrange.

En fait, malgré les différences Laureline se retrouvait dans ce personnage. Chez elle également il y avait eu une "ancienne Laureline" à savoir la pauvre petite fermière, et une "nouvelle Laureline" Dame de compagnie de la Reine...
Eh oui!
Peut-être étaient-ce des phases que chaque individu devait franchir un jour?

Sur ce, elle lança Amarante au trot.
Devant eux s'élevaient déjà les hautes tours de Camelot, enveloppées de lumière.
Un paysage de conte de fées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En promenade avec Lancelot   

Revenir en haut Aller en bas
 
En promenade avec Lancelot
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenade avec minidou
» Promenade dans l'Oise.
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Les plaines et les champs-
Sauter vers: