La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le campement d'Avallach Ap Elphin

Aller en bas 
AuteurMessage
Avallach
Invité



MessageSujet: Le campement d'Avallach Ap Elphin   Dim 15 Oct à 9:37

Le soleil déclinait au zénith, un petit vent se leva, annonçant l'arrivée d'une nuit fraiche. Le roi Avallach, le seigneur des forêts, sortit de ceux-ci, escorté par une fière armée ne comptant que deux cent hommes. Le reste était resté au pays, s'assurant de la garde de la cité. Les hommes étaient vêtus de leurs armures de guerre, les cheveux tressés, leurs têtes couvertes d'un casque gravé d'un arbre à l'éffigie de la nature. Ses fils étaient à ses côtés, jeuneaux, tenant à peine sur leurs chevaux mais qui ne demandaient qu'à apprendre. Avallach ne venait pas guerroider mais plutôt parlementer et faire la connaissance du roi dont il avait tant entendu parler. Son voyage avait duré trois jours et l'épuisement commençait à se faire sentir bien qu'il ne voulait montrer aucun signe de faiblesse. Il était le chef et se devait de montrer la route à ses hommes sans faillir. Le dos bien droit, il fait un signe de la main. Quelques secondes plus tard, un jeune guerrier accourut à ses côtés, s'inclinant brièvement.

"Seigneur?"

"Jeune homme, envoyé une missive au roi Arthur de Camelot, annonçant mon arrivée." Avallach regarda droit devant lui, scrutant les étendues de verdure. Il attrapa les brides de son cheval et commanda à son armée: "dressez le camp! Nous passerons la nuit ici."

Le roi parcouru son armée du regard. Beaucoup de jeunes gens s'étaient engagés pour pouvoir construire un avenir pour le peuple du Gwynedd. Beaucoup demandait à combattre et à être honoré. Beaucoup voulait mourir sur le champ de bataille plutôt que dans leur lit, en simple homme, aux côtés de leur femme. Soit, il en était fier et dinerait en leur compagnie ce soir. Les hommes se pressèrent d'établir le camp, ramassant du bois pour le feu, s'activant à monter les tentes. Avallach descendit de son cheval, suivit par ses jeunes fils qu'il confia à son intendant, un vieil homme racorni dont il vouait une entière confiance.

"Garde les, Gwaladhred, ils ne demandent qu'un peu de sommeil."

"Bien seigneur."

Avallach regarda ses fils frotter leurs petits yeux et eut un moment de compassion à leur égard. Il tapota sur l'épaule de son aîné et entra dans sa propre tente pour enfin se laisser tomber sur ses peaux de bête qui lui servaient de lit. Il était exténué et sa gorge était enflammée. C'est en tremblant qu'il attrapa une jare d'eau pour enfin pouvoir s'abreuver. La douleur le fit grimaçer mais il continua de boire jusqu'à n'en plus avoir soif. Son regard se perdit alors dans le vague. Il était une fois de plus pensif et espèrait qu'Arthur réponde à sa missive. En attendant, il se coucha sur ses peaux de bêtes et s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Avallach
Invité



MessageSujet: Re: Le campement d'Avallach Ap Elphin   Lun 16 Oct à 20:29

Les hommes dormaient encore, les chevaux broutaient l'herbe tandis que le feu qu'ils avaient allumé la veille s'éteignit complètement pendant qu'une fumée grisade s'en évadait. Encore tout somnolant, Avallach sorti de sa tente, ayant été réveillé par un mauvais rêve. La veille, les combattants de son armée avaient ouverts les festivités, chantonnant autour d'un bon feu, buvant à volonter, paradant amicalement. Bien sûr; les bariques d'Hydromel avaient coulés à flot! Cependant, écarté de cette petite fête, Avallach avait préféré se retirer pour se reposer dans sa tente, où il s'endormit, l'esprit occupé d'images de sa femme qu'il avait laissé dans son domaine.

Le roi regarda ses hommes dormir à l'air libre, esquissant un petit sourire. D'un claquement de langue, il appella son cheval qui le rejoignit, le scella et s'en alla dans les plaines, armé de sa fidèle épée et d'une dague qu'il cachait habituelement sous sa cotte de mailles.
Revenir en haut Aller en bas
Gwendydd_old

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 29
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le campement d'Avallach Ap Elphin   Dim 29 Oct à 19:04

Cela faisait une lune que la compagnie de La Dame Du Lac chevauchait, et ce, sans faire une seule pause. Gwendydd sentait que la Déesse marchait à ses côtés, et elle s'emplit de son image, qui l'aidait à mieux supporter la faim.
Toutes les prêtresses faisaient de même; elles se mirent à entamer un chant, en la louange de la Grande Déesse...
Il semblait que derrière les pas de Gwendydd se traçaient les routes du temps, et la brume qui les encerclaient depuis leur départ du bosquet sacré se dissipa peu à peu.
Le faucon de Gwendydd émit un cri aigu, et tous les chevaux s'arrêtèrent brusquement. La Dame Du Lac rassura ses compagnons.


"Ne vous en faites pas mes frères et mes soeurs, nous ne sommes plus en la seule préscence de la brume, voilà tout"


A peine eut elle finit sa phrase qu'un petit groupe de soldats blonds en cotte de maille approchèrent doucemment, a moitié pétrifiés par la vue d'êtres si étranges.
Un homme se détacha des autres et Gwendydd reconnut en lui le fils d'Avallach.
Gwendydd prit l'initiative de lui parler


"Eh bien, je vois que nos chemins se croisent une fois de plus..."

Le jeune homme semblait profondemment déstabilisé

"Je...je vois que vous n'avez pas perdu de temps, ma dame. Nous venons tout juste d'arriver... voulez-vous que, nous vous hébergions à notre campement? Je pourrias appeller mon p..."

Gwen le coupa

"Cela ne sera pas nécesaire cher Alvélion, nous sommes juste de passage et nous comptons arriver le plus vite possible au manoir de Mordred, pour ensuite regagner Camaalot; ensuite nous vous contacterons, avant d'entamer notre route qui nous menera aux Galles"

Alvélion aquiesca sans lever les yeux vers la silhouette de la Dame, de peur de se mettre à rougir.

"J'espère que nos chemins distincts, cher Alvélion, nous menerons au même lieu, lieu de paix et de sérénité, aussi ma main vous guidera éternellement, vous et votre peuple, tant que vous aurez foi en moi."

Alvélion ne put dire mot. Alors la prêtresse ajouta, avant de repartir


"Saluez votre père Avallach de ma part, je serais bientôt de retour, avec de précieux alliés, nous vour rejoignerons ici, à moins que vous ne rejoigniez Camaalot. Quel que soit le lieu de notre rencontre, a bientôt!"

En silence, les compagnons de la Dame ordonnèrent à leurs chevaux, sans jeter un regard aux gallois, de reprendre le trot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le campement d'Avallach Ap Elphin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le campement d'Avallach Ap Elphin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partenariats & Recueil de Sites et Forums
» Le campement des elfes après la bataille[IMPORTANT]
» Attaque d'un camp orque
» Le campement d'El Dimbar
» Equipage des têtes Brulées !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: Les plaines et les champs-
Sauter vers: