La Bretagne au VIe siècle, terre de mythes et de légendes. Arthur règne sur Camelot, entouré de ses Chevaliers...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La charette de Lorindwen la guérisseuse

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lorindwe
Invité



MessageSujet: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mar 10 Oct à 23:37

----------------------------------------------------------------------

Lorindwen était revenue de sa cueillette et était passée chez elle pour remplacer ses vêtements de cuir par une robe corsetté de paysanne. Elle avait ensuite pris sa petite charette qui lui servait de présentoir et l'avait attelée à son âne avant de se rendre au marché pour s'y installer comme tous les jours, ou presque.

Une fois à son emplacement habituel, elle defit les sangle de son âne pour qu'il puisse bouger à son aise à côté de la charette. Ensuite elle entreprit "d'ouvrir" sa charette. Un crochet défait à droite, puis un autre à gauche, et une tablette s'ouvrit vers l'extérieur en guise de comptoir à préparation. De l'autre côté, elle ouvrit deux porte et tira sur une tablette qui se transforma en étalage à plusieurs étages sur lesquelles étaient disposées plusieurs pots, de petites et grandes tailles, contenant onguent, philtre, baume, infusion de toutes sortes et bien d'autres choses encore. Quand elle passa par l'arrière de la charette, elle ouvrit le battant et au centre se trouvait une petite table ronde ainsi que deux chaises. C'était l'endroit ou elle prenait ses repas, puisqu'elle passait toute la journée au marché. Elle y recevait aussi des gens lorsqu'ils avaient besoin d'un onguent ou d'un philtre qu'il ne pouvait trouver sur les tablettes de la charette.

Après avoir "ouvert" son petit commerce, Lorindwen noua ses cheveux en un chignon lache et sortit la lavande de son sac. Elle la déposa toute sur son petit comptoire et prit un mortier et un pilon sur la tablette juste au dessus. Elle sépara les fleurs du reste du plan et déposa les petits boutons violets dans le mortier.
Avec une force étonnante, elle entreprit de broyer les fleurs pour en faire une pâte, qu'elle obtint en quelques minutes grâce à sa technique de maître. À l'aide de ses doigts, elle racla le mortier pour bien prendre toute la pâte et la déposa sur un tissu très fin qu'elle referma en un petit sac noué d'une ficelle. Elle déposa le tout dans un flacon moyen rempli d'eau qu'elle referma d'un bouchon de liège et qu'elle laissa au soleil. Un autre marchand ambulant qu'elle connaissait bien passa près d'elle, un sac de céréal sur l'épaule et la salua.


-Hey! Lori! Alors qu'est-ce que tu confectionnes c'matin?

-Madainn mhath Ruairidh! (Bonjour Roderick!) Ciamar a tha thu? (Comment vas-tu?)

Le jeune homme se mit à rire.

-Arrête tu sais bien qu'j'aime pas quand tu m'parles dans ta langue bizarre...

-D'accord...Mais tu sais tout de même ce que ça veut dire non? Je te l'ai appris il y a une semaine!

-Ouais, ouais...Mais bon je suis pas là pour ça, j'ai entendu dire que le curé était malade, tu devrais p't'être aller lui rendre visite non?

-Non, je ne crois pas que ça soit une bonne idée...Il ne croit pas en ce que je fais, comme tous les catholiques d'ailleurs...Il me condannerait avant que j'ai le temps de le soigné.

Roderick haussa les épaules et passa son chemin. Lorindwen retourna à son philtre, y ajoutant des feuilles de camomilles et d'hamamélis. Elle laissa reposer le tout sur le haut de la tablette, pour que la lumière le traverse bien. Elle prit encore son sac et en sortit les autres fleurs. Avec ses mains, elle les déchiqueta et les jeta dans un bol de bois. Elle prit une bouteille dans le bas de la tablette et la déboucha. Juste à ce moment, le tavernier arriva près d'elle et regarda par dessus son épaule.

-C'est pour moi tout ça? Hin dit! C'est pour mon insomnie?

-Madainn mhath tavernier...

Fit-elle sans se retourner et le sourire au lèvre. L'homme d'âge moyen lui faisait penser à un enfant à qui on aurait promis des bonbons.

-Non, en fait ce que vous regardez en ce moment, c'est mon repas, une salade bien fraiche.

Lori versa le contenu du flacon sur les fleurs en guise de sauce et remit le flacon à sa place. Le tavernier renifla l'odeur du goûter et plissa le nez.

-Tu vas réellement manger ça?

Il continait de scruter la salade d'un air incertain. Lorindwen se mit à rire.

-Vous veniez pour votre philtre il me semble...Il est la haut sur la tablette, mais il n'est pas encore prêt. Il faudra qu'il repose à la lumière du jour au moins jusqu'au coucher du soleil.

Le tavernier sourit.

-Très bien alors...J'aimerais te payer tout de suite.

Lori réfléchit un instant.

-Disons que nous serons quite si vous m'offrez le repas ce soir à votre taverne.

-C'est d'accord! Tu n'auras qu'à m'amener le philtre en même temps!

Lorindwen sourit et fit un signe de la main. Quand elle fut seule, elle dégusta sa salade à la petite table ronde au milieu de la charette.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 18 Oct à 1:31

En automne, le marché était toujours populeux. C'est un peu normal car c'est en cette saison que l'on se souciait de faire des réserves pour l'hiver à venir.
En ce temps là, Camelot était un royaume gras et prospère. La campagne fournissait à la grande ville capitale vivres et biens de toutes sortes qui s'étallaient en couleurs et senteurs joyeuses dans tout le marché.

Au milieu de la foule avide de profiter de cette belle abondance, il y avait une silhouette encapuchonnée à trois pattes (comprendre qu'il avait une canne), apparament courbée par les ans qui ne semblait pas s'intéresser beaucoup aux produits.
En fait ce personnage regardait en tous sens avec des yeux inquiets de fugitif comme s'il craignait d'une seconde à l'autre de sentir la grosse main d'un sergent de ville s'abattre sur son épaule.

Arrivée au niveau de la charette aménagée de Lorindwen, il infléchit sa marche pour se diriger directement vers la jeune femme qui mangeait sa salade.

Il s'arrêta juste devant elle, puis après avoir jetté un coup d'oeil à droite puis à gauche, il dit d'une voix un peu brusque un peu lézardée par l'âge :


Vieil homme encapuchonné : "Bonjour belle enfant. Je voudrais savoir : As tu dans ta besace des coquex de Londri ? J'en ai besoin pour parfumer mes pieds..."


[Hj :je t'explique juste mon idée pour que tu décides de ta réponse : ce type est un païen (c un faux vieux d'ailleurs, je le précise Razz ) qui se cache. La phrase qu'il vient de prononcer, c'est une sorte de mot de passe pour se reconnaitre entre membre de sa secte. (les coquex de Londri, c une pure invention de ma part Wink inutile de chercher dans les bouquins de naturalistes lol)]

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 18 Oct à 4:14

Lorindwen sursauta quand un homme encapuchonné apparu à la portière de la charette pour lui demander si elle avait en sa possession des coquex de Londri. Après la surprise, la suspicion...La jeune femme fronça légèrement les sourcils et s'approcha de l'homme qui lui semblait d'apparence bizarre.

-Madainn mhath mon bon monsieur. Malheureusement, je n'ai pas de coquex...Même qu'à ma connaissance, on en trouve pas par ici...Et puis personnellement je ne connais personne qui ait jamais utilisé les coquex pour parfumer quoi que se soit. Par contre, si l'odeur de vos pieds vous dérange, je vous conseille ce baume fait de muguet...

Lorindwen montra un petit pot brun du doigt. Puis elle se retourna vers lui, sentant que le vieil homme n'était vraiment pas net.

-Et si vous me disiez ce que vous êtes vraiment venu chercher ici mon bon monsieur.

Lorindwen avait un sens inné pour reconnaitre le bon du mauvais et, même s'il n'était pas nécessairement mauvais, l'homme ne lui inspirait pas confiance. Pourquoi s'approcher de sa charette pour lui demander des coquex de Londri alors qu'il faut parcourir une distance assez impressionnante pour en trouver, et ça, tout le monde le savait...? Et puis quelle drôle d'idée que d'utiliser des coquex pour son odeur...pouah!

La jeune femme resta sur ses gardes, fixant l'homme, en quête d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 18 Oct à 20:01

Une autre personne s'était approchée du stand de la guerisseuse ( le messager du seigneur Mordred), car une fois la missive du Prince remise aux gardes du Roi celui-ci décida de flanner au marché de Camelot. L'homme de Mordred avait tout entendu de l'étrange échange entre la vendeuse et le curieux vieillard, mais se garda bien d'intervenir. Celui-ci se contenta de patienter tout en regardant avec un vif intérêt les différents produits exposés dans la charette.......


Dernière édition par le Mar 24 Oct à 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Ven 20 Oct à 2:11

Le "vieillard" serra les dents. Il regarda de nouveau nerveusement autour de lui.
Il grommela entre ses dents :


Vieillard : " Qu'est ce qu'elle me raconte avec son baume au muguet... Elle se paye ma fiole ou quoi ?
Pourtant l'autre abruti m'avait bien dit : "une jolie marchande qui vend ses produits assise dans une charette, à côté du poissonier"


Il regarda les étales des allentours, il y avait bien un poissonier pas loin, une jolie jeune fille en face de lui, des produits... Même la charette était là !

*Vieillard : "Bigre... Il ne peut pas y avoir d'erreur."*

Pensa-t-il.

Il dévisagea Lorindwen une instant en fronçant ses sourcils blancs peut-être un peu trop épais pour faire vraiment naturel.

Il toussota un peu comme pour s'éclaircir la voix et dit d'une voix éraillée et begayante :


Vieillard : " C'est... Je... Je vous... Enfin je t'assure belle enfant, je cherche des... des Co-quex-de-Londri parce que j'en ai besoin pour... Pour parfumer mes... mes pieds..."

Ses derniers mots avaient été prononcés plus bas, comme s'il s'étranglait. Et à la fin de sa phrase, quelque chose le chatouillait car il partit dans une quinte de toux effroyable.

[Hj : visiblement travestir sa voix, ça l'irrite Razz ]

Vieillard : "Rheu... Rheu... Rheu..."

Puis, prit par sa quinte, il éternua violemment, se pliant en deux sous la violence du souffle.

Quand il releva la tête, il posa la main sur sa bouche et s'éclaircit encore la gorge en prenant un air sérieux.
Le seul petit problème c'est que tous ses beaux efforts pour garder contenance eussent pu être utiles si... Un de ses deux magnifiques sourcils blancs et broussailleux n'avait pas disparu !
Son éternuement ne lui avait pas fait perdre qu'un battement de coeur visiblement...


[Hj : si vous ne le saviez pas, à chaque fois que vous éternuez votre coeur s'arrête pendant une fraction de seconde. rabbit ]

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mar 24 Oct à 5:54

Lorindwen jeta un coup d'oeil au nouvel arrivant et sourit puis revint à l'étrange personnage. Ce dernier lui reparla des coquex et de son histoire de pieds mais encore une fois, la jeune femme n'en cru rien. Soudain, elle se questionna. Que voulait donc cet homme, qui apparemment ne connaissait rien aux herbes et qui semblait soudain prit d'un malaise. L'inconnu fut prit d'une quinte de toux, puis éternua violemment et quand il se releva, un de ses sourcils blanc avait disparu au profit d'un autre, plus foncé et d'apparence beaucoup plus jeune. Constance fronça les sourcils et s'approcha de l'étranger. Elle l'aggripa par le bras et le fit entrer dans la charette ou elle lui tordit le bras derrière le dos, le forçant à tomber à plat ventre sur la petite table. Elle tenta de rester discrète autant que cela était possible pour ne pas effrayer l'autre client.

-Bon ça suffit...

souffla-t-elle.

-Vous allez me dire qui vous êtes et ce que vous êtes venu chercher chez moi.

D'un geste vif elle fit tomber la capuche de l'homme, découvrant ainsi qu'il n'était en rien le vieil homme qu'il prétendait être. Lorindwen remonta sa jupe, dévoilant un étui de cuir et en sortit une dague tranchante, au manche finement sculpté. Elle appuya la lame près du cou de son "invité" et serra les dents.

-Qu'est-ce que vous me voulez à la fin...
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 29 Oct à 4:19

La dague sous la gorge, le faux vieux n'en menait pas large.

Tout avait été très vite et le quidam n'était pas un combattant, loin s'en fallait.

Se retrouvant au sens propre du terme avec le couteau sous la gorge, il était complètement perdu.
Ses yeux tournaient en tous sens, comme s'ils cherchaient une issue.

Il bredouilla, affolé par la sensation de la lame froide sur son cou :


Vieil Homme avec un sourcil blanc et un sourcil noir : " Mais je... Arg... Je ne comprends pas... Vous avez du forcé sur l'herbe séchée pour vous mettre dans un état pareil...
Vous n'êtes pas Cunégonde l'herboriste ? Pourtant tout y est : la charette, le poissonnier, la belle jeune fille à l'air un peu campagnarde. Tout concorde..."


Il parlait un latin parfait, un latin littéraire même s'il y avait un petit accent de celtique bien caché derrière certaines intonations. Il ajouta en grimaçant :

Faux vieux qui a perdu un sourcil blanc :" Vous me faites mal avec votre couteau. C'est pas une serpette à couper le cerfeuil ça palsembleu ! Ranger ça qu'on s'explique ! "

Et c'était vrai qu'elle lui faisait mal avec sa dague.

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 29 Oct à 8:28

Lorindwen hésita un instant avant de retirer sa lame. Elle qui avait appris à douter des étrangers, elle était bien servi avec celui là.

"Cunégonde? Mais qu'est-ce que...?"

Lorindwen se retira lentement, comme pour inviter l'étranger à en faire de même. Pas de mouvements brusque avec la petite Celte.

-Vous faites erreur, je ne suis pas votre Cunégonde, je me nomme Lorindwen, je suis Picti.

La jeune femme rangea la dague dans son fourreau, attaché contre sa cuisse, bien cachée sous ses jupes. Il était vrai que le stand de Lorindwen se trouvait en face de celui du poisonnier et qu'elle était herboriste, mais manifestement, l'étranger avait du se tromper de village.

-Alors que cherchez-vous donc? Et pourquoi ce déguisement stupide?

Tout en restant sur ses gardes, Lori prit place à une de ses petites chaises et jeta un coup d'oeil à l'homme qui fouillait encore ses étalages.

"En voila au moins un qui n'a pas l'air louche..."

Elle croisa les jambes, bien décidée à entendre l'histoire du faux vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 29 Oct à 12:44

(hj: merci pour le clin d'oeil! Wink t'inquiéte je serais patient et j'ai hâte de connaitre le fin mot de cette drole d'histoire! Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 1 Nov à 17:15

Le faux vieux restait assis, l'air un peu dépité par ce qu'il entendait.

Faux vieillard : " Vous n'êtes pas Cunégonde ? C'est pas possible..."

Il s'avachit comme abattu par une sorte de dépression subite. Il dit en se lamentant :

Faux vieux : "Mais où est-elle alors cornebouc ? Vous n'avez jamais entendu parler d'elle ?
Vous la connaissez forcément, les herboristes ça ne courre pas les rue quand même...
Elle devait me remettre une bourse d'herbes rares et une outre de sedatif pour les g..."


Il se retint, s'apercevant qu'il en disait trop.

Faux vieux : "Pour les... les grenouilles qui envahissent mon marigot...C'est très gênant les grenouilles... parfois..."

Il toussota puis se souvenant de la dague, il dit :

Faux vieux : "Enfin, pas la peine de continuer à se planquer..."

Il retira sa fausse barbe, révélant un visage agréable d'homme agé d'une trentaine mais qui ne semblait pas très rassuré.
Il garda quand même sa capuche.


Faux vieux : "Je me nomme Monulf, Monulf Kwistreloor (prononcer : cuistrelourd). Si je me déguise, c'est parce que je ne veux pas qu'on me reconnaisse...
Je sais, dit comme cela c'est tout à fait idiot, mais c'est la banale vérité.
Il y a des gens ici qui ne me veulent pas de bien..."

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Ven 3 Nov à 4:28

Lorindwen écouta l'homme raconter son histoire. Quand il eut fini, elle resta silencieuse, réfléchissant pendant deux longues minutes, fixant l'homme de son regard perçant.

-Eh bien je ne suis pas votre Cunégonde et je n'en connait pas non plus. À mon bon savoir je suis la seule herboriste du coin et je ne sais toujours pas de quoi vous voulez parler. Quant à vos grenouilles, ce n'est pas la peine de vouloir me convaincre, je ne vous crois pas, cette histoire est aussi idiote que celle de vos pieds monsieur.

La jeune femme n'était pas dupe et savait très bien que l'homme qui avait finalement dévoilé son véritable visage lui mentait.

" Des coquex pour les pieds, du sédatif pour des grenouilles...et quoi encore?"

Pensa-t-elle, révoltée qu'on puisse croire qu'elle serait assez stupide pour avoir foi en de telles idioties. Elle se pencha en avant, se rapprochant de l'homme et dit sur un ton très mécontent.

-Et si vous me disiez la vérité pour changer? Peut-être qu'alors je pourrais vous aider...

Bien déterminée à savoir le fin mot de l'histoire, elle resta là, sans bouger, ne laissant aucun choix à Monulf, ou quelque soit son véritable nom...
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Sam 4 Nov à 20:13

Monulf, qui n'était pas un guerrier dans l'âme, se voyait mal forcer le passage pour s'enfuir de la charette, surtout face à une femme armée d'un couteau.

Il dégluttit et se résolut à parler:


Monulf : "Bon ça va, ça va, on se calme... On laisse la dague au fourreau.
Je vais vous dire ce que voulez, mais si vous essayez de me dénoncer je... Je ferai quelque chose de désagréable ! Je...
Tiens je vous jetterai une malédiction !
Bon alors..."


Il se leva et releva sa capuche.

Monulf : "Je m'appelle bien Monulf Kwitreloor et je suis... Je suis celte. Je suis de religion celte, je suis le neveu d'un druide très renommé qui a été emprisonné par les serviteurs d'Arthur pour une sombre histoire de vin de messe frelaté, enfin passons...
Mon oncle est actuellement en geôle et nous avons monté un plan d'évasion pour le libérer.
Ce plan inclus l'utilisation de sédatif pour endormir les gardiens.
Mon clan m'a envoyé à la rencontre de Cunégonde qui devait me fournir le sédatif et aussi un sac d'herbes spéciales pour nos rituels et notre médecine interdits.
Le secret était très important pour cette mission, d'où mon déguisement...
Maintenant tout est perdu puisque vous savez tout, vous allez me dénoncer au guet n'est ce pas ?"

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 5 Nov à 3:04

Lori écouta l'homme une fois de plus, mais cette fois-ci avec un peu plus d'attention.

-Donc vous êtes celte...Je le suis aussi si cela peut vous rassurer. Je suis de la tribu Picti, enfin j'y ai été élevée...Je ne sais toujours pas qui est votre Cunégonde et ce n'est pas une erreur de nom puisque je ne sais toujours pas exactement de quoi il s'agit et personne ne ma chargée de remettre quoi que se soit à qui que se soit...
La jeune femme se leva.

-...mais non, je ne vous dénoncerai pas. Je sais à quel point les peuples celtes peuvent subir de la discrimination et les injustices sont nombreuses...J'ignore si dans le cas de votre oncle il s'agit bien d'injustice mais je me refuse à être la cause de la perte de cet homme qui est en prison...Par contre je ne sais pas si je devrais vous fournir ce dont vous avez besoin...mais dites-moi, quelle est cette médecine interdite?...

Lorindwen fixait encore l'homme qu'elle trouvait maintenant beaucoup moins menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 8 Nov à 3:48

Le messager de Mordred commençait franchement à s'impatienter..... Toutefois il attendit que la conversation entre la marchande et son invité soit un peu moins "houleuse"....
Car même si les voix des protagonistes n'étaient point audibles, l'ambiance semblait pour le moins tendu dans cet "abrit"!!

Le messager tendit l'oreille et eut l'impression que la marchande et le drole de vieillard s'étaient tut, le serviteur de Mordred se racla la gorge et dit dans ton prudent:

_" Heu!..... Vraiment désolé de vous interompre bonnes gens, mais je suis plutôt pressé, et je cherche des produits un peu particulier pour mon maître, le Prince d'Orcanie, le seigneur Mordred!! Pouvez vous me renseigner damoiselle?! ça ne sera point long!!".....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 8 Nov à 4:16

Lorindwen sursauta quand elle entendit la voix de l'homme qui fouillait ses étalages. Elle se leva et le regarda.

-Oh, oui pardonnez-moi, je viens tout de suite.

La jeune femme jeta un regard au faux vieillard comme pour lui dire:

" Si tu bouges d'ici avant que j'en ai fini avec toi..."

Puis elle descendit de la charette, refermant bien derrière elle. Lori sourit à l'homme.

-Voila, que puis-je faire pour vous et votre maitre?

Lorindwen était herboriste, guérisseuse, donc elle se plaisait beaucoup plus devant les étalages avec les clients que derrière avec un inconnu bizarre, mais cet inconnu la rendait très curieuse et elle voulait absolument connaitre le fond de l'histoire. Mais la clientèle avant tout!
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 8 Nov à 4:27

_" Ah! bien le bonjour damoiselle!! Voilà, comme vous m'avez l'air d'être une marchande de potion médicinale, j'aurais voulut savoir si vous vendiez également des .... heu!..... des sortes d'antidotes contre-poison?!..... Mon maître, qui est très en vue et fort exposé en aurait grandement besoin!!
J'en cherche depuis tout à l'heure sans succès!
Pouvez vous m'aider?! Je ne sait vers qui me tourner!!!...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 8 Nov à 5:46

Lorindwen sourit de plus belle.

- Je vois, eh bien en fait il existe plusieurs anti-poisons car il existe plusieurs sortes de poisons, mais avec une infusion de chardon on peut généralement se curer de la plupart des poisons.

Lori parlait tout en fouillant ses étalages. Elle tassa plusieurs flacons et petits pots, allant jusqu'au fond d'une étagère et en sortit un flacon de verre, de forme arrondit, avec un petit bouchon de liège.

-En voila justement. Il s'agit d'une potion assez puissante donc il est important de respecter la dose de deux gouttes dans une cueillère d'eau. Toutefois, selon la force du poison il est possible qu'il en faille un peu plus. Une dose trop importante pourrait être nocive et plonger la victime dans un sommeil profond pendant plusieurs jours...entre autre...

Lorindwen tenait toujours le flacon et réfléchit un instant.

- Habituellement, dans des cas d'empoisonnement, je me déplace et me rend auprès de la victime jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérie. Je vais vous vendre cette potion, si vous en avez vraiment besoin, mais j'aimerais quand même qu'on me fasse cherchée si jamais il y a empoisonnement. On ne peut jamais savoir exactement quel poison a été administré à une personne et il est toujours utile d'avoir plusieurs solutions sous la main.

Lorindwen plaçait le flacon dans un petit sac de toile tout en parlant.

- Donc si le besoin d'utiliser ceci se présente, utilisez la dose de deux gouttes et ensuite, autant que possible, venez me chercher et je passerai tout le temps qu'il faudra auprès de votre maitre pour m'assurer qu'il se remette et que la bonne dose des bonne potions lui soit administrées. Je suis toujours disponible pour guérir et confectionné des potions, baumes et philtres sur mesure...

Lorindwen tendit le petit sac à l'homme qui écoutait son long discours et lui mentionna le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Mer 8 Nov à 16:19

_" Je vois! Merci bien... Tenez! ( le messager lui tendit quelques pièces). Et merci beaucoup pour votre offre de service, mais mon maître dispose déjà d'émminents guerriseurs et medecins...
Toutefois, il me faudrais autre chose! heu..... C'est assez délicat, voyez vous!!.... Mais heu..... J'imagine que pour confectionner vos antidotes vous...... ( il baissa la voix) Vous devez vous procurer ou réaliser des poisons au préalable!! Non?.....
Hum!!!! (le serviteur baissa encore la voix tout en regardant à droite et à gauche) Dans ce cas, accepteriez vous d'en fabriquer et d'en fournir au Prince, mon maître?! Vous seriez payé gracement bien entendu!! Cela vous interresse t-il ?!...."

Le messager attendit la réponse de la marchande avec une certaine anxiété.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 12 Nov à 6:04

Lorindwen fronça les sourcils et prit une voix basse.

- Écoutez, je ne suis pas une herboriste de bas niveau qui s'enrichit en vendant des poisons ou des potions mauvaises Monsieur. Je suis la meilleure guérisseuse de la ville et j'ai choisi de me servir des mes connaissances pour faire le bien. Si vous voulez empoisonner quelqu'un, référez-vous donc à l'une des ces fausses "sorcières" qui mélange à peu près n'importe quoi et qui vous vendra le résultat à gros prix...Vous avez eu votre antidote, c'est tout ce que je peux faire pour vous, et sachez que je ne peux rien garantir quant au résultat de la guérison si je ne suis pas présente.

Lori n'aimait pas particulièrement les hommes riches et puissants qui croyaient qu'ils pourraient tout obtenir simplement en claquant des doigts. La jeune guérisseuse ne s'abaisserait pas à vendre n'importe quoi à n'importe qui, et ce, même si les affaires venait à ne marcher que très peu.

- Maintenant allez dire à votre Maitre que Lorindwen ne confectionne pas de poison...pour personne...

Encore un autre qui avait réussi à la mettre en colère. Mais qu'avait donc le reste du monde pour jouer avec ses nerfs de la sorte aujourd'hui? Les clients habituels ne s'étaient presque pas présentés depuis son ouverture...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 12 Nov à 13:58

Le serviteur de Mordred devint blanc comme un linge et il se mit à parler par sacades:

_" Mon maitre, le Prince me fera fouétter voir même torturer
si je reviens bredouille!! Et si je parle de vous, le couroux du seigneur Mordred se tournera contre vous!! Ayez en conscience!! C'est cela que vous voulez? Savez vous qu'on ne refuse rien au Prince d'Orcanie?!.... Sauvons au moins les apparences et dites moi que vous y réfléchirez, damoiselle!!
(le serviteur se fit suppliant): grand dieu, je vous en prie!!!!....."

Le serviteur était bien décidé à convaincre Lorindwen: il en allait de son intégrité voir de son existence.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Dim 12 Nov à 17:14

La jeune femme n'était pas de celle qui se laisse impressionner. Par contre, elle ne voulait pas que l'homme subisse les foudres de son Maitre à cause d'elle.

- Non, je suis désolée je n'y réfléchirai pas. Je n'ai aucun problème à prendre le blâme d'ailleurs, alors vous direz à votre Maitre que Lorindwen, la guérisseuse du marché, refuse de confectionner du poison...et puis s'il a de si éminents guérisseurs, pourquoi ne leur demande-t-il pas à eux de faire son poison?...De toute façon, allez chez votre Maitre et mettez toute la faute sur moi, s'il veut réellement s'en prendre à moi, alors qu'il vienne.

Lori regardait l'homme droit dans les yeux, une main sur la hanche et l'autre appuyée sur sa charette. Elle n'avait jamais été forcée à quoi que ce soit et ce n'était pas aujourd'hui que cela allait changer, et surtout pas pour un prince qui se croyait tout permis.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Lun 13 Nov à 3:51

[Hj : je ne résiste pas à une intervention Razz]

Monulf qui se terrait au fond de la charette avait entendu tout l'échange entre les Lorindwen et son nouveau client.

Puisqu'il était maintenant convaincu que Lorindwen n'était pas Cunégonde, il n'avait plus qu'une pensée : trouver un moyen de filer d'ici sans prendre un poignard entre les omoplates.

Remettant sa barbe et ses postiches, il sortit subitement de sa cache et prenant à nouveau sa voix de faux vieux :


Faux vieux : "Alors vous n'avez pas de coquex de Londri (pour parfumez les pieds), vous ne faites pas les poisons... Même pas un peu de cigüe ou une petite amanite...

Excusez moi chère madame, mais vous faites décidément une singulière herboriste..."


Il fit mouvement pour quitter la charette avec une souplesse étonnante pour un vieillard.

Faux vieux très souple : "Je crois que je n'ai plus rien à faire ici, veuillez m'excuser de vous avoir dérangée, mais puisque que vous ne vendez que des préparations pour les ragouts, je dois m'en aller..."

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Mordred d'Orcanie_old

avatar

Nombre de messages : 692
Localisation : Warminster en Orcanie
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Lun 13 Nov à 4:44

(hj: hé! hé! Tu t'impatientes Lancelot? T'inquiétes j'en avais finis!)


Dans un premier temps le serviteur de Mordred parut passablement accablé et resta interdit pendant un certain temps.... Mais il se reprit bien vite et répondit:

_" Je n'est aucunement l'intention de mentionner votre nom devant le Prince, quand bien même devrais-je subir ses foudres!! Je comprend votre refus et admire votre courage!
Je sert un horrible tyran et en est bien honte!!....
Je me bornerais de lui dire que je n'est trouvé nul part quelqu'un capable de confectionner et donc de vendre un poison.... Et vous avez raison cet odieux boucher peut fort bien se tourner vers ses medecins du diable pour cela!!...
Excusez moi d'avoir insisté madame et bonne journée à vous!!..."

Au moment ou Lorindwen allait répondre, le vieillard étrange réapparut et fit un début d'esclandre pour signifier son impatience et son dépit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
Lorindwe
Invité



MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Lun 13 Nov à 6:17

-Merci de me comprendre Monsieur, et s'il vous faut quoi que se soit, n'hésitez pas à venir me voir...

Lorindwen sourit au serviteur et le salua alors que le faux vieillard tentait de lui passer sous le nez. Lorindwen appuya son épaule sur la charette et croisa les chevilles et les bras avant de rire.

-Vous pouvez bien vous enfuir, ce n'est pas ce qui va m'empêcher de dormir, mais si vous fuyez de la sorte, qui vous aidera?

Lori attendit que Monulf assimile ce qu'elle venait de lui dire. Elle n'avait jamais eu l'intention de le tuer, ni même de lui faire du mal, à moins que lui en ait eu l'intention. Elle avait même été convaincue que sa cause était bonne, mais avec un agissement de la sorte, elle n'en était plus tout à fait certaine. Pourquoi fuyait-il s'il se battait pour une noble cause?
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac_old
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 40
Localisation : Camelot
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   Jeu 16 Nov à 4:00

Monulf stoppa net et se retourna.

Oubliant de travestir sa voix, mais après tout le serviteur de Mordred était parti, il répondit plus franchement :


Monulf : "Je croyais que vous n'aviez pas l'intention de m'aider...
Vous avez dit que vous ne saviez pas si vous devriez me fournir ce dont j'ai besoin...
Le pourriez vous seulement ?
Et puis qu'exigeriez vous en retour de vos services ? Je ne suis pas bien riche... et si comme je le pense Cunégonde s'est volatilisée avec notre accompte en or, je le suis encore moins..."


Puis le visage de Monulf fut soudainement comme saisi par l'angoisse.

Monulf : "A moins qu'elle n'ait été arrêtée par les sergents du Roi... Si c'est le cas elle va parler et nous sommes perdus..."

L'inexpérimenté Monulf découvrait en cette minute que la clandestinité ne manque jamais de mettre les hommes dans des situations paradoxales : on en arrive même à préférer avoir été volé que servi trop loyalement...

_________________
Modérateur à ses heures.

Bannière Créated By Arthur/Evangéline/Nessameldë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La charette de Lorindwen la guérisseuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La charette de Lorindwen la guérisseuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camelot :: Archives :: La Place :: Le marché, les commerces-
Sauter vers: